Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


La Révolution française (1789-1799)

Publié par medisma sur 1 Novembre 2013, 22:52pm

La Révolution française (1789-1799) : causes, cheminement et conséquences

 

 

I- Les causes de la révolution

 

La France à cette époque est une monarchie absolue : le roi bénéficie d’une autorité illimitée, il ne rend des comptes qu’à Dieu. C’est un pays de grandes inégalités, divisé en trois ordres : la noblesse, le clergé et le tiers état.

La noblesse et le clergé bénéficient de nombreux privilèges, comme celui de ne pas payer d’impôts. Le tiers état représente 90% de la population, du bourgeois le plus riche au paysan le plus pauvre, en passant par les artisans et les mendiants. Le tiers état paye les impôts.

Les philosophes (Rousseau, Voltaire, Montesquieu) contestent le pouvoir absolu, les privilèges et les inégalités.

Par ailleurs, les paysans sont victimes de mauvaises récoltes, la disette guette la ville. Il n’y a pas suffisamment de travail pour les jeunes du tiers état. D’un autre côté, grâce à l’essor du commerce, les bourgeois s’enrichissent énormément. Se sentant les égaux des nobles, ils veulent en avoir les privilèges.

 

Outre l’absolutisme, les inégalités et la misère qui frappe une large tranche de la population,  la situation économique et financière dégradée de la France constitue la cause directe de la Révolution :

 

Crise financière :

La France se trouve devant un déficit budgétaire dû à son intervention dans la Guerre d'Indépendance des États-Unis. Aussi, les dépenses jugées superflues, comme celles de la cour, sont-elles particulièrement impopulaires. Les impôts, tout en pesant lourdement sur les contribuables, sont trop inégalement répartis et trop mal perçus pour pouvoir remonter les finances.

 

Crise économique :

A cause d'une forte sécheresse, de grêle et d'un hiver très froid, l'année 1788 est catastrophique et la France connaît une importante crise alimentaire. De plus, les récoltes de 1789 s'annoncent mauvaises. Cela entraîne un manque de pain et une montée en flèche de son prix : entre janvier 1787 et juillet 1789, le prix du pain a augmenté de 75%.

A cela s’ajoute la montée considérable du chômage.

La crise financière inquiète les créditeurs de l'Etat qui désespèrent de se faire rembourser. Les attentes politiques sont de plus en plus vives. La crise économique développe la peur de la famine et le contexte est marqué par une angoisse populaire. La crise sociale entraîne des tensions de plus en plus fortes entre les différents ordres. Quelques révoltes éclatent. Avril 1789 : Faubourg Saint-Antoine, pillage de la fabrique de papier peint.

La France est trop endettée et l’argent des impôts peine à rentrer.

Comment accroître donc les rentrées d’argent sans augmenter les impôts ?

 

L'impossible réforme fiscale :

Ne pouvant emprunter d'avantage pour faire face au remboursement de la dette, les ministres de Louis XVI tentent de réformer le système fiscal. En effet, on ne peut indéfiniment augmenter les impôts existants qui ne frappent que les plus pauvres. Donc l'unique remède serait d'en faire porter le poids sur tous. Mais toutes les tentatives de réforme se heurtent à l'opposition des deux premiers ordres du royaume, que leurs privilèges dispensent d'impôts directs. Les difficultés financières françaises étaient insolubles.

Pour résoudre l’équation, le roi réunit les états généraux en mai 1789. Mais c’est trop tard, la Révolution est déjà en marche.

Et en ce 14 juillet 1789, la Bastille tombe aux mains de la populace : la monarchie est morte, un mardi.

 

II- La Révolution française : Cheminement et conséquences

 

 

Cet événement capital qui a créé la France moderne, a été inspiré par la Révolution américaine de 1776 et n'a eu d'équivalence qu'en Russie en 1917.
La révolution a-t-elle vraiment apporté la liberté? Aurait-on pu l'éviter? Les historiens ont des avis différents et l'opinion elle-même est divisée.

 

  1. Les causes de la Révolution viennent surtout de l'incapacité de la royauté à se moderniser à la fin du XVIII siècle. Louis XVI et ses ministres appellent finalement les Etats Généraux pour résoudre la crise financière et politique au moment même où le peuple subit une crise économique.
  2. La révolution:
    • En 1789 les Etats Généraux (représentants élus des 3 classes: la noblesse + le clergé + le tiers état) se réunissent à Versailles. Devant des difficultés venues de discussions sur le protocole à suivre (vote par ordres ou vote par têtes) les Etats Généraux se déclarent "Assemblée Nationale". Le roi cède devant la révolte du peuple de Paris qui le 14 Juillet prend la Bastille (prison vide mais symbole du despotisme). L'Assemblée supprime l'absolutisme dans la nuit du 4 août et crée une monarchie constitutionnelle avec de nouvelles structures administratives.
    • En 1792 le roi devenu impopulaire est renversé. Il sera guillotiné ainsi que la reine en 1793. La république est créé au moment même où la France entre en guerre contre l'Angleterre, l'Autriche, et la Prusse
    • En 1793-1794, pour résister à l'ennemi et aux contre-révolutionnaires Robespierre supprime les libertés, instaure la terreur et la guillotine pour ses ennemis.
    • De 1795 à 1799 on essaie d'instaurer une République modérée, mais la guerre continue et les divisions intérieures sont trop grandes. Ceci permet un coup d'état militaire qui donne le pouvoir à Napoléon Bonaparte en 1799.
  3. Ses conséquences

Elle a apporté beaucoup d'éléments positifs:

Elle a aussi apporté des éléments négatifs:

La liberté de penser et de religion

La guerre contre l'Europe royaliste qui dura de 1792 à 1815 et qui fit un million de morts.

L'aboltion des privilèges

Les dictatures de Robespierre et de Napoléon.

La déclaration des droits de l'homme proclamant la liberté, l'égalité et la fraternité

La guillotine qui, utilisée contre tous les ennemis de la révolution, fit plus de 10.000 morts.

On créa alors les départements qui existent encore de nos jours.

La guerre civile entre les royalistes et les républicains. Les chouans, paysans de Vendée et de Bretagne fidèles à leurs traditions, se révoltèrent sous les ordres des nobles royalistes. L'armée républicaine les écrasa et le massacre fit plus de 150.000 morts.

On instaura enfin un régime démocratique de gouvernement du peuple élu par le peuple avec création d'une assemblée législative.

La Révolution suscita de grandes difficultés à l'Eglise catholique qui perdit ses biens et fut persécutée: culte interdit, églises détruites, clergé condamné au nom de la raison et de la religion naturelle qu'était le culte de l'Etre Suprême.

Au contraire les protestants et les juifs obtinrent la liberté religieuse et furent favorables à la Révolution.

La grande bénéficiaire de la Révolution est la bourgeoisie qui prit le pouvoir en profitant des élections et qui s'enrichit en achetant les biens du clergé et des nobles.

La noblesse fut persecutée. Elle perdit ses biens et dut émigrer jusqu'au retour de l'empire et de la royauté.

Le peuple gagna peu et eut l'impression d'avoir été trompé, ce qui expliquera son envie de recommencer (1830 + 1848 + 1870 + 1936 + 1968)

 

Résumé de la révolution de 1789 à 1799

 

La Révolution est la chute de l'Ancien Régime et la naissance de la France contemporaine.

Elle a mis en avant trois idées essentielles qui sont devenues les idées de la France contemporaine: la liberté, l'égalite, la fraternité qui sont devenues la devise de la République Française.

La Révolution a duré dix ans, de 1789 à 1799. Dix ans, c'est une période à la fois très longue mais aussi très courte. Ce fut très long pour les contemporains qui l'ont vécue, mais ce fut également très court pour permettre un changement des mentalités.

 

1789 = une année lumière

En 1789, le roi au pouvoir était Louis XVI qui était marié à Marie-Antoinette d'Autriche.
En fait, le roi n'avait plus d'argent en 1789. En partie parce que la noblesse recevait beaucoup d'argent mais ne payait pas d'impôt.

Ni les nobles ni l'Eglise ne payaient d'impôt, or ils constituaient les classes les plus riches. Peu de temps avant que ne commence la révolution française, Louis XVI avait aidé la révolution américaine. La France a été le seul pays à aider Washington, ce qui lui a couté très cher et a ruiné la monarchie française.

Le roi a donc convoqué à Versailles les Etats Généraux , c'est-à-dire l'assemblée des députés de la noblesse, du clergé et du Tiers-Etat. Cela a mis en marche le processus de la révolution, car les députés des Etats-Généraux ont fait le serment de réformer la France. Ils ont profité de la réunion pour faire une constitution: il s'agit du Serment du Jeu de Paume. Immédiatement, la France s'est agitée. Il y a eu des troubles dans le pays tout entier qui ont aboutit, le 14 juillet 1789, à la prise de la Bastille. La Bastille était une vieille prison ou l'on détenait les prisonnier politiques, pratiquement inoccupée en 1789, mais elle était devenue le symbole de la monarchie.

Les Etat Généraux ont pris le nom d'Assemblée Constituante. L' Assemblée Constituante fut nommée ainsi parce qu'elle a fait la Constitution. La premiere réforme que les Etats-Généraux ont entreprise fut d'abolir la noblesse. Tous les hommes furent dorénavant considérés égaux; les privilèges furent abolis. Il y avait donc en France toujours des nobles, mais la classe de la noblesse avait été abolie. C'est un fait important. On a alors cru que la Révolution était terminée, chaque année d'ailleurs on croyait qu'elle venait à sa fin, mais force fut de constater qu'elle dura dix ans.

En Octobre 1789 les dames de la Halles sont venues de Paris à Versailles pour demander du pain au roi. le roi a quitté Versailles et est venu s'installer à Paris, qui est redevenue la capitale de la France. le roi a accepté les changements.

 

1790-1791 = les fêtes du tiers état et la paix

En 1790, le peuple a fêté l'anniversaire de la prise de la Bastille, et depuis, le 14 juillet est la Fête Nationale française. A cette occasion a eu lieu une grande fête, la Fête de la Fédération. Tous les Français se sont reconnus comme citoyens, par opposition aux sujets d'avant la Révolution. Les événements ont commencé à se précipiter et les choses sont devenues de plus en plus difficiles. Le roi, qui n'était pas d'accord, a tenté de s'échapper mais, reconnu, il a été ratrappé à Varennes, petite ville située près de Reims. Une nouvelle assemblée, dite législative, a été réunie. L'Assemblée Constituante établissait une constitution, l'Assemblée législative promulgait des lois.

 

1792-1793 = la guerre pour tous

En 1792, le roi et l'assemblée ont déclaré la guerre à l'Angleterre et à la grande ennemie de la France: l'Autriche. Cette guerre, qui commenca en 1792 et dura jusqu'en 1815, a provoqué la chute du roi. Le peuple a accusé le roi d'être un traître, de vouloir la défaite de la France et la victoire de l'Autriche, sa femme, Marie-Antoinette, étant elle-même Autrichienne. La monarchie a été renversée le10 août 1792. On a a alors réuni une nouvelle assemblée qui a été appelée La Convention

  • A la convention il y avait les Girondins, jeunes hommes issus de la bourgeoisie provinciale des grands ports côtiers (cf/esclavage) . Ils se méfient du peuple parisien et s'appuient sur la riche bourgeoisie provinciale du négoce et des manufactures. Ils sont très attachés aux libertés individuelles et économiques. Ils sont dirigés par Brissot, Vergniaud, Pétion et Condorcet. Ils quittent assez vite le club des Jacobins.
  • Les Montagnards (appellés ainsi parce qu'ils siégeaient sur les plus hauts bancs de l'Assemblée) étaient les membres radicaux de l'assemblée. C'était les députés de Paris, menés par Robespierre. Ils sont plus sensibles aux difficultés du peuple. Ils sont prêts à s'allier au peuple, notamment aux sans-culottes de la commune de Paris et à prendre des mesures d'exception pour sauver la république. Leurs chefs sont Robespierre, Danton, Camille Desmoulinst, Saint-Just, Marat . Ils on dirigé la Convention entre 1793 et 1794.
  • Au centre siège une majorité de députés, surnommée la Plaine ou le Marais.
  • Les Girondins comme les Montagnards sont membres du club des Jacobins . Après le 10 août 1792, le club tend à former un pouvoir parallèle face à la Convention.
    La guerre a provoquée l'invasion du pays. La France a été attaquée de toutes parts
    . C'est à cette époque qu'a été créé l'hymne national actuel, intitulé La Marseillaise, qui était le chant de ralliement des armées du Rhin. (Les soldats ennemis, les Autrichiens, y sont décrits comme des bêtes féroces, des êtres sauvages et cruels.)

La guerre a amené l'établissement d'une dictature dirigée par un homme qui a institué la Terreur: Maximilien Robespierre. Celui-ci n'a pas été choisi par le peuple; il s'est imposé par la Convention. La Révolution a été guidée par l'idée de la liberté, paradoxalement la Terreur voit l'établissement de la dictature. La foule de Paris était déchainée. des gens ont coupé la tête de la meilleure amie de la reine, et la lui a montrée par la fenêtre de sa prison.

L'instrument préferré de la Terreur a été la guillotine, constituée par un couperet qui s'abat sur la tête du condamné, laquelle est recueillie dans un panier.(La guillotine est restée l'instrument de la peine de mort en France jusqu'en 1975) 10 000 à 12 000 personne ont été ainsi exécutées de cette façon.
Louis XVI a été jugé par la convention, et guillotiné le 21 janvier 1793.
Marie-Antoinette a été jugée par un tribunal révolutionaire en octobre 1793 et guillotinée sur ordre du Comité de Salut Public.
Robespierre a fait exécuter ses amis et rivaux dont Desmoulins et Danton.

La mort du roi a déclenchée une guerre civile très dure dans toute la France, en particulier dans les provinces de l'Ouest: en Bretagne et en Vendée ( les chouans ) . En effet les paysans étaient très attachés à leur religion et la chasse aux prêtres menée par la république n'était pas à leur gout. Ces régions anti- républicaines ont été entièrement dévastées par la guerre. Actuellement encore, les habitants de ces provinces ne veulent pas entendre parler de la Révolution.

  • Robespierre s'est attaqué à l'Eglise catholique et a entrepris de changer la religion. Le christianisme a été supprimé et remplacé par le déïsme, avec l'établissement du culte de l'Etre Suprême.
  • les Révolutionnaires ont voulu remplacer le calendrier grégorien par un calendrier révolutionnaire débutant à la chute de la royauté, soit en 1792. Les noms des mois ont été modifiés et remplacés par des noms symboliques. (Juillet est devenu Thermidor, le mois où il fait chaud, Novembre est devenu Brumaire, le mois des brumes, Décembre est devenu Nivose, le mois de la neige.)
  • Les prénoms ont changé. Il était à la mode de donner des prénoms inspirés de l'Antiquité comme "Brutus".

Beaucoup de gens ont refusé ces changements, et dégoutés des emprisonements et de la violence, ils ont participé à la guerre civile.

 

1794-1799

Robespierre a été lui-même renversé en Thermidor an II (juillet 1794). Un nouveau régime fut créé, le Directoire, formé de cinq Directeurs. Il ne s'agissait plus d'une dictature dans la mesure où il n'y avait plus un seul homme au pouvoir mais cinq. Ce fut le désordre, le chaos, l'anarchie. Ce fut une période d'instabilité, qui a duré de 1795 à 1799. Mais le Directoire a été moins meurtrier que la Convention. Les exécutions ont été arrêtées.

Le nouveau régime a renversé la situation extérieure et l'armée française a conquis l'Allemagne occidentale, la Belgique et l'Italie. Ces pays ont été eux-mêmes révolutionnés. Dans ce désordre, l'armée a joué un role de plus en plus important, ce qui explique en 1799 la prise du pouvoir par un général, Bonaparte, ce qui achève la Révolution.

 

Conclusion

La Révolution est très importante car elle a créé, en dépit de la dictature, la notion de liberté :

  • liberté de parole ( liberté de dire ce que l'on pense),
  • de la presse ( liberté d'écrire ce que l'on pense),
  • liberté de croyance (liberté de croire ou non). La liberté de croyance a été accordée aux Juifs et aux protestants.

La noblesse a été supprimée, ainsi que les droits de l'Eglise, ce qui a permis de mettre en vente les terres de ces deux classes qui une fois confisquées deviennent biens nationaux. Ces terres ont été achetées par la bourgeoisie, qui possédait déja des terres, parce qu'elle était la seule classe à avoir de l'argent, mais le peuple qui a participé à la révolution n'a pas fait fortune.

Cependant la Révolution a non seulement changé le régime politique, mais elle a également modifié la société en donnant le pouvoir politique et social à la bourgeoisie qui l'a conservé pratiquement jusqu'à nos jours. Pour que le peuple ait droit au chapitre, il faudra attendre 1848, 1870, 1936 et 1969.

La Révolution française (1789-1799)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je regrette de ne pas connaître le nom ou au moins la qualité de l'auteur de cet article sur la Révolution (historien ? enseignant ? chercheur ?) Comment être sûr(e) de la pertinence du contenu ?
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents