Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Cannabis : un réseau "hors norme" démantelé en France et bilan des saisies

Publié par medisma sur 13 Mars 2014, 20:03pm

Cannabis : un réseau "hors norme" de blanchiment démantelé

 

Le procureur de la République de Paris a annoncé jeudi que dix personnes avaient été mises en examen, après le démantèlement d'un des plus importants réseaux de blanchiment de l'argent du cannabis jamais découverts en France. Les sommes en jeu atteignent, sur un an, au moins 170 millions d'euros.

 

Saisie de cananbis à la gendarmerie d'Auch (Gers) en février 2014. © Maxppp

 

Selon le procureur de la République de Paris, François Molins, le réseau de blanchisseurs de l'argent du trafic de cannabis mis au jour par les enquêteurs est l'un des plus importants "jamais démantelés" en France. Dix personnes ont été mises en examen à l'issue de ce démantèlement qualifié de "hors norme". Trois autres personnes ont été interpellées en Belgique, notamment un négociant en or.

L'enquête avait été baptisée "Retrovirus", en référence au dossier "Virus", une autre importante affaire de blanchiment d'argent, qui avait conduit au démantèlement d'un autre réseau en 2012.

Des ramifications internationales

Les sommes en jeu sont très importantes : elles atteignent "sur un an, au moins 170 millions d'euros d'euros en espèces", ainsi que des dizaines de kilogrammes d'or. Car le réseau - qui possède des ramifications au Maroc, en Belgique ou à Dubaï - avait mis au point un système élaboré de blanchiment, de forme pyramidale, impliquant des revendeurs, des "banquiers" qui émettaient de fausses factures.

L'argent était ainsi transformé pour partie en or, puis transféré sous forme de poudre ou de lingots vers l'Inde, où il était ensuite revendu. Le "cerveau" du réseau est un ressortissant indien, installé en Seine-Saint-Denis. Lors du démantèlement du réseau, les hommes de l'Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), de la police judiciaire et leurs collègues belges ont saisi 2,3 millions d'euros en espèces et bijoux, un appartement et près de neuf kilos d'or.

Entre 2012 et 2013, les saisies de cannabis par les douanes françaises ont plus que triplé, passant de 24 à 86 tonnes. Hausse également des saisies de cocaïne (de 4,6 à 7,2 tonnes sur la même période), ou encore des armes à feu (823 contre 401). 

 

 

Douane : bilan des saisies en 2013 © IDÉ

 

Broyage de contrefaçons en direct

Les douanes réalisent chaque année la majorité des saisies de drogues par la découverte de quantités importantes - centaines de kg et même davantage - dans les ports de France. Quant à la police et la gendarmerie, ils saisissent plutôt lors de go-fast, ces opérations de contrebande qui consistent à faire passer les produits interdits d'un point A à un point B - le plus souvent du Sud vers le Nord - par la route et le plus rapidement possible.

Pour illustrer l'efficacité des services de douane, une tonne et demie d'articles de contrefacon - sacs Hermès, Gucci, Prada ou Longchamp, iPhones, jouets pour enfants, chaussures de sport, textiles - ont d'ailleurs été broyés devant la presse, dans la cour de Bercy.

 

 

franceinfo.fr/ 20minutes / AFP

Cannabis : un réseau "hors norme" démantelé en France et bilan des saisies
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents