Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Kerviel : Une première et importante victoire

Publié par medisma sur 19 Mars 2014, 23:01pm

Une longue et pénible marche de  Jérôme Kerviel contre la  tyrannie des marchés : Une première victoire

 

La Cour de cassation confirme sa condamnation à trois ans de prison ferme, mais annule la gigantesque amende de 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts

 

C'est sur les routes d'Italie, où il a entrepris une marche pleine de ferveur entre Rome et Paris contre "la tyrannie des marchés", que l'ex-trader a appris ce mercredi la confirmation par la Cour de cassation de sa condamnation à trois ans de prison ferme, mais aussi l'annulation de l'arrêt l'obligeant à payer 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts à la Société Générale.

Malgré cette condamnation à la prison, qui sera exécutoire dès que la décision de la Cour de cassation lui sera notifiée, ce qui devrait prendre entre quinze jours et un mois, a précisé son avocat, Me Patrice Spinosi, Jérôme Kerviel a accueilli avec joie la décision de la Cour de cassation. "C'est une super bonne nouvelle", a-t-il dit de Modène, à des journalistes qui le suivaient dans son périple, indiquant qu'il continuerait à marcher.

 

L'avocat de l'ancien trader de la Société Générale estime que la décision de la Cour de Cassation’ est une victoire’

 

 

 

Et Kerviel d’affirmer : "je vais me battre pour que la vérité éclate"

 

 

Du procès Kerviel à celui de la Société Générale?

"Mon combat continue", a-t-il repris. En parallèle au pourvoi en cassation, il a porté plainte contre la Société générale pour escroquerie au jugement et faux et usage de faux. D'autre part, les dommages et intérêts étant annulés, un nouveau procès civil se déroulera devant la cour l'appel de Versailles pour rejuger le préjudice financier de la Société générale. David Koubbi, l'un des avocats de l'ancien trader, a estimé qu'il s'agissait d'une "victoire forte" pour Jérôme Kerviel. "Aujourd'hui, la plus haute juridiction française, la Cour de cassation (...) vous indique que ce n'est pas une affaire à 5 milliards d'euros. C'est la fin d'une affaire Kerviel, et nous débutons aujourd'hui une affaire Société Générale", a-t-il ajouté, précisant qu'il demanderait une expertise indépendante sur la perte subie par la banque, pour établir ses "fautes".

 

"Dysfonctionement judiciaire majeur"

"Voilà quasiment quatre semaines que Jérôme Kerviel a entamé une marche entre Rome et Paris, quelques jours après une rencontre au Vatican avec le pape François. Avec cette marche il retrouve "la liberté et la fraternité. Quant à l'égalité, elle n'existe pas quand on se retrouve face à une banque", expliquait il y a quelques jours l'homme au pull rouge (son unique tenue depuis son départ de Rome). Ainsi, cette marche ne sert pas seulement à lui laver la tête, comme l'a dit son avocat David Koubbi, évoquant un "justiciable (qui) en est rendu à rentrer à Paris à pied sur deux mois, ou sur trois mois de trajet pour alerter sur une anomalie qui est majeure". L'anomalie, c'est ce "dysfonctionement judiciaire (...) majeur, puisqu'il n'y a pas d'expertise" indépendante des pertes subies par la banque, que le conseil accuse même d'avoir "disposé de complicités au sein de différents gouvernements, au sein de l'appareil judiciaire français".

Une thèse soutenue par l'ex magistrate Eva Joly, aujourd'hui député européen EELV, celle de la culpabilité de la banque qui aurait, selon la défense de Kerviel, commis une "faute volontaire" en ne tenant pas compte des alertes relatives aux écarts de son salarié. Devant la Cour de cassation, le conseil de l'ancien trader, Me Patrice Spinosi, avait avancé que, connaissant tout ou partie de ses agissements, la Société Générale ne pouvait avoir été victime d'abus de confiance, principal chef d'accusation retenu".

 

Kerviel : Une première et importante victoire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents