Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


La France dans le délire et les incohérences de Mr Brico and Co

Publié par medisma sur 18 Mars 2014, 22:24pm

La France dans le délire et les incohérences  de Mr Brico and Co

 

I- Olivier Berruyer : "En Ukraine, un tiers du gouvernement est composé de néo-nazis"

 

 

 

 

 

II- Journal hebdomadaire du 17 mars 2014

 

 

Au sommaire de cette édition du 17 mars 2014 :

- La République est soit prodigue, soit à l’écoute, mais seulement avec les politiques.
- 5ème édition des Bobards d’Or : une belle réussite de la Fondation Polemia, contre la désinformation.
- Alexeï Pouchkov, président de la Commission des Affaires étrangères de la Douma, explique la position russe sur la Crimée, qui inspire la Vénétie. Avant la Bretagne ou la Corse ?
- Vitaly Klitschko, héros de la révolution ukrainienne, n’est-il pas qu’un porte-flingue de l’Union européenne ?
- Quand l’or se barre, le plomb arrive, généralement très vite : sombre perspective pour l’Europe de Bruxelles.
- Pendant que les USA font la fête en Ukraine, Fukushima, la Libye et la Syrie ont de bien tristes anniversaires.
- Français de Russie : rencontre avec le Taxi de Moscou, Stéphane Grangé.
- L’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg sauvé des flammes, mais pas encore des eaux.
- L’émission À bâtons rompus reçoit Hélène Richard-Favre, pour parler de la guerre oubliée de Crimée, de 1853.

 

 

 

III- L’inexorable hausse des faillites d'entreprises en 2013 (+3%)

 

 

Sans être fameux, loin de là, le niveau de croissance enregistré en 2013 n’a pas atteint les mêmes abysses qu'en 2009. Le rythme des faillites a pourtant encore accéléré l’an dernier, indique le dernier rapport réalisé par Deloitte et Altares.

Comme une spirale infernale…le dernier rapport réalisé par Deloitte et Altares fait état d’une nouvelle hausse des défaillances d’entreprises en 2013 (+3%), soit un total de 63 100 redressements, sauvegardes ou liquidations.

C’est presque autant qu’en 2009, année au cours de laquelle le PIB français avait plongé au taux record de -2,5%, le pire résultat depuis 1945.

Si 2013 n’a pas été une sinécure pour les entreprise, malgré un taux de croissance en très légère progression (+0,2%), c’est que « la sortie de crise rapide, un temps évoquée, a laissé place à des perspectives plus sombres : les incidences sur l'économie, la santé des entreprises et l'emploi perdurent maintenant depuis 5 ans » indiquent Altares et Deloitte.

Le commerce et la construction souffrent

Cette durée exceptionnelle a achevé de fragiliser plus encore les petites entreprises qui se sont serrées la ceinture dès 2009,  révélant, quatre ans plus tard, « une fracture au sein du tissu économique français avec, d'une part, les entreprises qui ont poursuivi leurs efforts d'investissements et d'innovation et, d'autre part, un grand nombre de PME et ETI qui ont vu leurs perspectives de croissance s'éloigner et leurs marges se détériorer » ajoute le rapport annuel.

La très grande majorité des faillites (99%) concerne des petites structures de moins de 50 salariés, même si la part des PME (+ de 50 salariés) dans le volume des défaillances tend à croître depuis 2011, passant de 513 à 575 en trois ans.

Les secteurs les plus en difficulté en 2013 restent la construction (+0,2% de défaillances), le commerce (+3,7%) et les services (+5,9%). Les dépôts de bilan ont, en revanche, reculé de 4% dans l'industrie entre 2012 et 2013.

Jérôme Albert

 

IV- Pic de pollution ou pollution qui tombe à pic ?

 

 

 

Le pic de pollution dont ont nous rebat les oreilles depuis bientôt une semaine est un placard à double voire triple fond.

 

D’abord, chacun aura remarqué que l’on respire certes mal à Paris, mais pas plus que d’habitude. De plus, ce qui est présenté par la grande presse aux ordres comme la manifestation d’une catastrophe écologique intervient à une semaine des élections municipales. Si pollution il y a, c’est pourtant la mairie de Paris qui l’a organisée en créant des embouteillages monstres via le rétrécissement des voix de circulation par des couloirs de bus et des pistes cyclables. C’est Yves Contassot, adjoint Vert à l’Environnement à la mairie de Paris, qui avait vendu la mèche sur l’objectif réel de la mise en place de ces infrastructures :

« Ce n’est qu’en leur faisant vivre l’enfer que nous obtiendrons un jour qu’ils renoncent à leur bagnole. »

Et cela permet à l’équipe municipale et au gouvernement d’apparaître comme des chevaliers blancs au service des Français et au secours de la planète. Ces jours-ci, c’est donc au nom de la lutte contre la pollution que le nombre de voitures a été divisé par deux (on notera que les journalistes, eux, ont échappé à la circulation alternée [1]). Et la police a évidemment été réquisitionnée pour traquer les automobilistes, alors que le nombre de cambriolages est en constante augmentation dans la capitale (+ 26 % en 2013). 700 policiers viennent donc de distribuer 4 000 PV pour faire comprendre la nouvelle donne aux récalcitrants. C’est un système de péage urbain qui se dessine en filigrane et l’on comprend dès lors que le prétexte écologique vise à calquer Paris sur le modèle londonien. Si la bourgeoisie du Paris intra-muros pourra continuer à circuler en automobile (souvent avec chauffeur), le travailleur venant lui de banlieue ou de la grande couronne sera dans l’impossibilité de se payer ce luxe et devra se rabattre sur des transports en commun surchargés.

Transports en commun que le gouvernement protecteur a exceptionnellement rendus gratuits, comme pour montrer que sur certains sujets, on peut encore agir. On notera que ni le gouvernement, ni le préfet n’ont pensé à prendre un arrêté pour rendre légale cette gratuité.

Faire payer aux pauvres une pollution voulue par des bourgeois, au nom du combat écologiste : une arnaque qui pourrait s’avérer payante et favoriser l’élection d’Anne Hidalgo, étant donné la sociologie parisienne.

Notes

[1] http://www.francetvinfo.fr/meteo/particules-fines/circulation-alternee/circulation-alternee-vous-ne-pouvez-pas-prendre-le-volant-sauf-si_554147.html

Source : E&R

 

 

La France dans le délire et les incohérences  de Mr Brico and Co
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents