Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Un «pacte de responsabilité» irresponsable

Publié par medisma sur 28 Mars 2014, 22:20pm

Un «pacte de responsabilité» irresponsable

 

Le «pacte de responsabilité» proposé aux entreprises par le Président de la République française jusqu’à la fin de son mandat, en 2017, est le dernier en date des «pactes» irresponsables que les gouvernements des pays membres de la zone euro ont signés (comme les «two pack» et «six pack») de manière antidémocratique, mettant ainsi en danger le processus d’intégration européenne dans son ensemble à cause de la forte europhobie qu’ils suscitent au sein de la population frappée par le chômage et la pauvreté.

Le «pacte de responsabilité» ne permettra pas de soigner efficacement le grand malade d’Europe qu’est la France, parce que les recettes de politique économique qui sous-tendent ce «pacte» découlent en réalité d’une compréhension absolument erronée des origines de la maladie française. Celle-ci s’est fortement aggravée suite à l’éclatement de la crise dans la zone euro. Il faudrait dès lors comprendre quels sont les véritables facteurs de cette crise, afin de prescrire un remède efficace pour l’économie française. À cet égard, l’approche retenue désormais aussi par François Hollande, à l’instar des gouvernements de centre-droite au sein de l’Euroland, repose sur une «politique de l’offre». Cela revient à croire aveuglément à la «loi de Say», c’est-à-dire que toute offre sur le marché des produits engendre une demande équivalente, indépendamment de la répartition du revenu au sein de l’économie.

Or, il est désormais évident, notamment au sein de la zone euro, que les entreprises n’augmentent pas le niveau d’emploi si elles craignent que les ventes de leurs produits vont stagner (voire diminuer) à moyen terme. C’est d’ailleurs pour cette raison inexprimée que le Président du «Mouvement des entreprises de France», Pierre Gattaz, a indiqué que ses adhérents ne veulent pas s’engager avec le gouvernement en ce qui concerne le nombre de places de travail qu’ils vont peut-être créer dans le cadre du dit «pacte». En réalité, aucune «politique de l’offre» ne sera jamais en mesure de guérir le grand malade d’Europe, parce que les origines de sa maladie sont à chercher du côté de la demande: la crise qui frappe l’économie française est due en fait à une demande insuffisante sur le marché des produits, non pas à une offre limitée par une fiscalité trop lourde qui réduit les marges bénéficiaires des firmes et, de là, leur compétitivité internationale.

Le problème de l’économie française découle en l’état d’une répartition du revenu qui freine l’augmentation de la demande sur le marché des produits. Plutôt que d’aggraver l’état de santé de l’économie française par une politique pré-keynésienne qui ne s’intéresse qu’à des causes superficielles de la crise en voulant faire augmenter l’offre de produits, François Hollande aurait intérêt d’adopter des mesures pour soutenir la demande sur le marché des biens et services, afin de soigner et de guérir finalement le grand malade d’Europe. Sans cela, il n’y aura pas de deuxième mandat présidentiel pour Monsieur Hollande à l’horizon 2017.

(La version intégrale de cette analyse a été publiée par la Wochenzeitung du 6 février 2014.)

 

Source : L’hebdo.ch

Un «pacte de responsabilité» irresponsable
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents