Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Un siècle d'énigmes et de mystères dans l'aviation : Le Boeing de Malaysia Airlines mystérieusement disparu pourrait être transformé en un «missile de croisière»

Publié par medisma sur 16 Mars 2014, 22:00pm

Le Boeing disparu pourrait devenir un «missile de croisière» selon un élu américain

 

ARCHIVES. Un Boeing 777-200 de la Malaysia Airline. Selon un élu américain, l'appareil assurant le vol MH370 pourrait avoir été détourné pour devenir une puissante arme de bombardement.
|
AFP / Francis Silvan

 

Le Boeing de Malaysia Airlines mystérieusement disparu samedi 8 avril pourrait avoir été détourné et caché pour servir plus tard de «missile de croisière», a déclaré dimanche le président de la commission de Sécurité Intérieure à la Chambre des représentants américaine, Michael McCaul, alors qu'on se perd en conjectures sur cette disparition.

Dans une interview à la chaîne Fox News, Michael McCaul a souligné que, huit jours après la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines parti de Kuala Lumpur pour rejoindre Pékin, il n'est pas sûr que la disparition du Boeing 777 soit liée à un acte de terrorisme. Mais, selon lui, les autorités américaines sont soucieuses à l'idée que l'avion ait pu atterrir quelque part pour être caché et ensuite réutilisé comme une puissante arme de destruction.

L'avion a pu prendre deux directions après sa disparition: une au nord, vers le Kazakhstan, mais l'appareil aurait certainement été repéré par des radars. «L'autre hypothèse est qu'il soit allé atterrir dans un pays comme l'Indonésie. Il pourrait être réutilisé par la suite comme un missile de croisière, comme l'ont fait les terroristes du 11-Septembre» aux Etats-Unis, a déclaré Michael McCaul.


«Toutes les pistes mènent au cockpit, avec le pilote lui-même et le copilote»

Comme l'ont annoncé les autorités de Malaisie, samedi, il y a, pour l'élu américain «une chose dont est sûr: ce n'était pas un accident. Il s'agit d'un acte délibéré, intentionnel, et la question est de savoir qui est derrière ça».

Vingt-cinq pays participent désormais aux recherches du vol MH370, qui a changé de cap et désactivé ses communications de manière «délibérée» avant de disparaître. L'avion transportait 239 personnes et les
enquêteurs passent désormais au crible les antécédents des pilotes et des passagers. Car, ajoute Michael McCaul, «de ce que je sais, avec toutes les informations dont on m'a fait part à haut niveau, par le biais du département de sécurité intérieure, le centre national de contre-terrorisme, la communauté du renseignement, il y a quelque chose avec le pilote». «Toutes les pistes mènent au cockpit, avec le pilote lui-même et le copilote», a-t-il affirmé sans donner plus de précisions.

Les proches ou collègues des deux hommes ont jusqu'à présent témoigné de leur professionnalisme et de leur caractère équilibré.

 



 

 

Aviation : un siècle d'énigmes et de mystères

 

La disparition mystérieuse du vol MH370 n'est que la dernière en date d'une longues séries d'énigmes qui ont jalonné l'histoire de l'aviation. Des pionniers de l'aérospatiale évaporés durant leurs exploits aux long-courriers plus récents engloutis par les océans, les disparitions non élucidées se sont certes raréifiées avec le développement des bureaux d'enquête. Mais des dizaines de catastrophes n'ont toujours pas livré leurs secrets.
 

8 mai 1927

L'Oiseau Blanc s'est brûlé les ailes

Il aurait pu être aussi connu que le "Spirit of Saint-Louis" de Charles Lindbergh. Le 8 mai 1927, les pilotes français Charles Nugesser et François Coli arrachent leur biplan "l'Oiseau blanc" du tarmac du Bourget (Seine-Saint-Denis) pour tenter la première traversée de l'Atlantique. L'avion, aperçu une dernière fois au dessus de l'Irlande, n'arrivera jamais à New-York. Parmi les multiples hypothèses avancées depuis - à l'époque, le vent où le givre suffisait à envoyer un avion au tapis - un passionné affirme qu'il aurait été abattu au dessus de Saint-Pierre-et-Miquelon.

 

18 juin 1928

Amundsen, prisonnier des glaces

Nous sommes le 18 juin 1928 : l'explorateur norvégien Roald Amundsen embarque à bord d'un hydravion Latham, destination le grand nord. L'objectif est de retrouver des survivants de l'expédition d'Umberto Nobile, un autre explorateur italien, dont le dirigeable s'est écrasé du côté des îles Spitzberg. Mais Amundsen et son équipage disparaissent à leur tour, après un probable amerrissage d'urgence. Dans le nord de la Norvège, quelques débris de l'avion sont aujourd'hui visibles.

 

7 décembre 1936

La dernière traversée de Mermoz

"Avons coupé moteur arrière droit." C'est l'ultime message envoyé, le 7 décembre 1936, par le Français Jean Mermoz, dont l'hydravion "Croix du Sud" disparaît dans l'Atlantique sud, qu'il avait déjà traversé 23 fois auparavant !

 

2 juillet 1937

Amelia Earhart ne répond plus

En plein tour du monde, la célèbre aviatrice Amelia Earhart, première femme à avoir traversé l'Atlantique, disparaît le 2 juillet 1937 dans le Pacifique, avec son mécano Fred Noonan. La trace du Lockheed Electra, est perdue aux environs de l'île Howland, sur laquelle une petite piste avait été spécialement aménagée pour permettre à l'aviatrice de faire une escale entre la Nouvelle-Guinée et Hawaï. Les gardes-côtes américains avaient pourtant envoyé dans la zone un navire, l'Itaca, muni d'une radio afin de guider le navigateur. Et si l'Itaca n'a jamais vu ni entendu l'avion, il a en revanche reçu quelques ultimes messages de Fred Noonan, perdu dans le ciel non loin de là : « Nous devrions être au-dessus de vous, mais nous ne vous voyons pas. Le carburant commence à baisser »

 

31 juillet 1944

Adieu Saint-Ex !

Son légendaire "Lightning P-38" n'a été retrouvé qu'en 2012. Le 31 juillet 1944, alors qu'il effectue un vol de reconnaissance au large de Marseille, Antoine de Saint-Exupery disparaît en Méditerranée. Les rumeurs fusent : avarie technique? Malaise? Suicide? Les témoignages plus ou moins crédibles se succèdent pendant des années, selon lesquels le Lightning se serait fait abattre. Dernier en date, celui d'Horst Rippert, ancien pilote de la Luftwaffe, qui affirme en 2008 dans le quotidien La Provence avoir abattu un P-38 dans la zone ce jour là. «Si j'avais su qui était assis dans l'avion, je n'aurais pas tiré. Pas sur cet homme » déclare-t-il.

 

5 décembre 1945

Les folles boussolles des Bermudes

Parmi toutes les mystérieuses disparitions de bateaux et d'avions relevées dans le triangle des Bermudes, voici sans doute l'une des plus saisissantes : le 5 décembre 1945, cinq avions de l'US Navy décollent de Floride pour un entraînement. Moins de deux heures plus tard, les pilotes font savoir par radio qu'ils sont désorientés, et que les boussoles s'affollent. Plus inquiétants, ils disparaissent des radars. Contraints d'amerrir dans une mer agitée, tous les pilotes se tuent. Pour la petite histoire, l'un des avions envoyés à leur recherche disparaîtra également...

 

 

2 août 1947

Le mystère "Stendec"

"Stendec" : c'est le dernier mot transmis en morse par le Star Dust, un Lancaster de la British South American Airways, avant de disparaître le 2 août 1947 à 80 km de sa destination, Santiago du Chili. Il faudra attendre cinquante ans pour que les premiers morceaux de l'avion, parti de Buenos Aires, soient retrouvés sur un glacier. De nombreuses hypothèses ont été émises depuis sa disparition, incluant la rencontre avec un Ovni... Quand au mot "stendec", que certains interprètent comme une version mal émise - ou mal comprise - du mot "descent", il n'a jamais été déchiffré

 

28 décembre 1948

Ou est passé le DC-3?

Trois jours après Noël, en décembre 1948, un DC-3 d'Airbone Transport en provenance de Puerto Rico disparaît près de Miami (Floride) avec ses 29 passagers et trois membres d'équipage. Jamais aucune pièce de l'avion n'a été retrouvée. Encore une victime du Triangle des Bermudes?

 
22 mars 1957
Quand un C-97 s'évapore

Le 22 mars 1957, un Boeing C-97C Stratofreighter disparaît, carlingue et (67) âmes, à 320 km de sa destination, Tokyo. C'est le plus meurtrier des accidents de l'histoire de cet appareil de transport militaire.

 

13 septembre 1972
Les "Survivants" de la cordillère des Andes

Hollywood ne pouvait pas ne pas s'en emparer. En 1993, sort sur les écrans "Les Survivants", un film basé sur l'histoire incroyable mais vraie du crash du Fairchild FH-227 le 13 octobre 1972, avec 45 personnes à bord. Dix semaines plus tard, deux survivants parviennent à rejoindre la civilisation, 14 autres sont secourus tous membres d'une équipe de rugby uruguayenne. On apprendra par la suite que pour survivre, ces derniers ont dû dévorer les corps des malheureuses victimes, conservés par la neige...

 

      30 janvier 1979
Les toiles de Mabe s'évanouissent

Le 30 janvier 1979, un Boeing 707 de la compagnie brésilienne Varig disparaît en mer, seulement une demi-heure après son décollage de Narita, près de Tokyo. Ni l'épave, ni aucun des six membres d'équipage ou des 153 peintures de l'artiste nippo-brésilien Manabu Mabe que l'avion devait acheminer vers Rio de Janeiro ne seront retrouvés.

 

28 novembre 1987

Le secret du vol 295 de South African Airways

Parti de Taipei, un Boeing 747 de la SFA disparaît le 27 novembre 1987 dans l'océan Pacifique, à moins de 300 km de l'île Maurice, sa destination. L'accident fait 159 morts et aucun survivant. Une seule des boîtes noires sera récupérée, par près de 5000 mètres de fond. On sait qu'un incendie dans la soute est la cause de l'accident, mais aucune des nombreuses enquêtes officielles et officieuses menées depuis n'a permis d'en connaître l'origine. Le fait que l'avion transportait un arsenal d'armes pour le compte d'un fabricant d'armes sud-africain a nourri de très nombreuses spéculations.

 

31 octobre 1999

L'énigme du vol New York-Le Caire

Le 31 octobre 1999, un Boeing 767 d'EgyptAir avec 217 personnes à bord quitte New York pour rejoindre Le Caire. Il s'écrase quelques heures plus tard au large du Massachussets, englouti par l'Atlantique qui n'a depuis recraché que très peu d'indices. Les enquêteurs américains mettent en cause le co-pilote, Gamil El-Batouty, qui venait d'être sanctionné pour faute professionnelle. "Je m'en remets à Dieu", aurait ainsi dit le co-pilote plusieurs fois à bord de l'appareil avant d'éteindre le pilote automatique, de couper le gaz, et d'orienter les gouvernes vers le bas. Une hypothèse inconcevable pour les enquêteurs egyptiens, qui imputent l'accident à une avarie technique.

 

25 mai 2003

Qui a volé le Boeing 727?

Dans la catégorie des disparitions "bizarres", celui-ci est en bonne place. Le 25 mai 2003, un Boeing 727 d'AA, cloué au sol depuis de longs mois à l'aéroport de Luanda (Angola) décolle soudain sans que personne n'ait été prévenu, et disparaît. Les soupçons se portent rapidement sur Ben Padilla, un baroudeur arrivé peu avant dans la capitale angolaise, et disparu des radars le même jour. Plusieurs agences de renseignement ont travaillé sur ce cas, de peur que l'avion ait été dérobé au profit d'une organisation terroriste.

 

3 septembre 2007

La dernière aventure de Steve Fossett

L'aventurier-milliardaire pouvait-il rêver meilleure mort? Le 3 septembre 2007, Steve Fosset disparaît avec son avion au-dessus de la Sierra Nevada, dans une zone jugée dangereuse, baptisée le Triangle du Nevada, en référence à son "cousin" des Bermudes. Les recherches, infructueuses, durent un mois avant que l'homme ne soit déclaré disparu. Un an plus tard, la carcasse de l'avion est finalement retrouvée grâce au indications d'un randonneur tombé par hasard sur le portefeuille de Steve Fosset.

 

1 juin 2009

Le crash du Rio-Paris

Le 1er juin 2009, un Airbus A330 d'Air France censé relier Paris depuis Rio de janeiro disparaît au milieu de l'Atlantique, avec 228 passagers et membres d'équipage. Les débris en surface sont trouvés au bout de six jours mais la première boîte nooire n'est retrouvée que...deux ans plus tard. Comme souvent lors d'une catastophe aérienne, l'enquête menée par le BEA conclut à un faisceau de facteurs : obstruées par des crixtaux de glace, les sondes Pitot, chargées de mesurer la vitesse de l'air, ont transmis des informations erronnées aux pilotes, qui ont redressé l'avion sans s'en rendre compte, jusqu'à ce que ce dernier ne décroche.

 

8 mars 2014

Le mystère du vol MH370

Le 8 mars 2014, un Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparait des écrans radars à proximité de la Malaisie avec 239 personnes à bord. Une semaine plus tard, malgré la mobilisation d'une dizaine de pays dans les opérations de recherche étendues de part et d'autre de la péninsule malaisienne, les indices sont maigres : on sait seulement que les communications ont été désactivées, que l'avion a changé de trajectoire de manière délibérée et qu'il a continuer à voler plus de 7 heures après avoir disparu des écrans radars.

 

Source : LeParisien.fr

  Un siècle d'énigmes et de mystères dans l'aviation :  Le Boeing de Malaysia Airlines mystérieusement  disparu pourrait être transformé en un «missile de croisière»
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents