Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Un certain Valls à deux visages

Publié par medisma sur 25 Avril 2014, 22:36pm

I- Le Vrai Visage de Manuel Valls

 

 Ou la fin de la belle histoire de l'homme aux deux visages

 

"Le Vrai Visage de Manuel Valls"
d’Emmanuel Ratier

 

Un ouvrage qui risque d’en ébranler plus d’un, du simple citoyen croyant encore à la parole politicienne jusqu’aux soutiens les plus communautaires du Premier ministre...

Ce vendredi 25 avril paraîtra le nouveau livre d’Emmanuel Ratier, intitulé Le Vrai Visage de Manuel Valls. Un ouvrage qui risque d’en ébranler plus d’un, du simple citoyen croyant encore à la parole politicienne jusqu’aux soutiens les plus communautaires du Premier ministre...

 

Le Vrai Visage de Manuel Valls : la bande-annonce :

 

 

II- Fin de la belle histoire de Manuel Valls

 

 

En moins de trois ans, Manuel Valls est passé de l’anonymat (5,6 % lors de primaire socialiste de 2011) à Matignon. L’histoire de Manuel Valls et le personnage public qu’il a construit constituent une espèce de bluff très réussi mais les meilleurs canulars ont une fin et c’est un livre édité par Emmanuel Ratier qui mettra un point final à la mystification.

Le mythe du pauvre petit Espagnol, arrivé en France avec ses parents fuyant les méchants franquistes, aura duré ce que durent les roses (socialistes) et un ouvrage de 120 pages de révélations explosives vient mettre fin à la belle histoire. Dans sa chaumière, Cosette peut sécher ses larmes et gageons qu’elle serrera même bientôt ses petits poings, furieuse d’avoir été à ce point grugée.

Issu de la plus haute bourgeoisie catalane par son père et d’une famille suisse enrichie dans le trafic de l’or par sa mère, Manuel Valls, fils d’un célèbre peintre catalan, nullement anti-franquiste, a grandi dans un milieu huppé, dans une maison située en face de l’île Saint-Louis. Ce qui lui a permis de fréquenter le gratin des beaux-arts mais aussi de la politique. Dès ses 18 ans, alors qu’il n’était même pas encore naturalisé français, il a passé un accord secret, appelé « pacte de Tolbiac », avec deux camarades au très brillant avenir : Stéphane Fouks, aujourd’hui pape des communicants socialistes et responsable du Conseil représentatif des institutions juives de France, et Alain Bauer, ancien Grand Maître du Grand Orient de France et ponte de la sécurité urbaine. Son ascension doit beaucoup à ces deux hommes avec lesquels il est demeuré étroitement lié.

Il ne serait pas un socialiste comme les autres ? Le nouveau Premier ministre est l’incarnation même du nouveau Parti socialiste tendance Terra Nova : un apparatchik rompu aux jeux d’appareils, à la fois « boboïsé », social‑démocrate modéré en apparence mais surtout haineux vis‑à‑vis de ses adversaires politiques, libéral rallié au mondialisme, à l’européisme, au métissage et au multiculturalisme. Initié franc‑maçon très jeune, il est membre du club d’influence Le Siècle, mais aussi du groupe mondialiste de Bilderberg qui rassemble la fine fleur de la ploutocratie et du grand capitalisme international. Il est également un soutien sans faille d’Israël, pays avec lequel il s’est déclaré « éternellement lié ».

Il serait apprécié de la droite pour son image d’homme à poigne ? C’est d’autant plus curieux que son action en tant que ministre de l’Intérieur est catastrophique. Après une (très légère) baisse sous la présidence Sarkozy, la délinquance augmente à nouveau. Il a néanmoins été nettement plus efficace dans la répression de La Manif pour tous et du Printemps français depuis un an. Il déteste la droite de conviction, et a d’ailleurs profité de la mort accidentelle du gauchiste Clément Méric pour dissoudre plusieurs organisations nationalistes. Enfin, il a désigné Alain Soral et Dieudonné comme ennemis publics numéro un, les accusant d’antisémitisme.

Avec l’affaire Dieudonné, Manuel Valls a mis en place les principes d’une quasi‑dictature qui pourrait s’installer dans la durée. L’ancien maire d’Évry compte bien marquer la France de son empreinte et se verrait volontiers à l’Élysée en 2017.

 

Pour commander "Le vrai visage de Manuel Valls", cliquer ici

  via http://arnauddebrienne.wordpress.com/2014/04/19/fin-de-la-belle-histoire-de-manuel-valls/

 

III- Présentation de l’ouvrage

 

Table des matières

Introduction
Manuel Valls par lui-même et par les autres
L’entourage familial de Manuel Valls
Issu de la grande bourgeoisie conservatrice catholique catalane
Un père nullement « réfugié anti-franquiste »
Une famille maternelle enrichie par l’exploitation de l’or colonial
La misère : grandir dans une maison du Marais, face à l’île Saint-Louis
Une seconde femme très ambitieuse
Un pur apparatchik de la politique
Le « pacte de Tolbiac »
Marginaliser le PCF et les gauchistes avec l’alliance socialistes-lambertistes
Initié franc-maçon très jeune
De Rocard à Hollande en passant par Jospin
Membre des cénacles mondialistes
Évry, ou la « petite république vallsienne »
Manuel Valls, Israël et la communauté juive
Manuel Valls, ministre de l’Intérieur
Place Beauvau
Son équipe rapprochée
Une action catastrophique
La répression de La Manif pour tous
La haine des nationaux
Alain Soral et Dieudonné, ennemis publics numéros 1

 

Encadrés

Les Petits snobismes de Manuel Valls
Avec l’affaire Dieudonné, Manuel Valls met en place les principes d’une quasi-dictature

 

Annexes

Manuel Valls, descendant de marranes des Baléares ?
Alain Bauer, Grand Maître de la franc-maçonnerie, de l’influence et de la sécurité
Stéphane Fouks, le « communicant » strauss-kahnien
Manuel Valls sur Radio Judaïca Strasbourg, le 17 juin 2011
Circulaire anti-Dieudonné du ministre de l’Intérieur (Manuel Valls) aux préfets de police

 

IV- Manuel Valls face aux religions : 3 questions à Emmanuel Ratier

 

Emmanuel Ratier, qui publie la lettre Faits et documents deux fois par mois, sort le 25 avril une biographie explosive sur Manuel Valls, Le Vrai visage de Manuel Valls (120 pages très denses avec documents et photos). Il y parle évidemment de la répression anti-Manif pour tous, mais il rapporte aussi des éléments nouveaux et inédits. Des informations très gênantes pour Valls et c’est un euphémisme. Nous lui avons posé 3 questions :

 

  1. Quelles relations Manuel Valls entretient-il avec la religion catholique et avec les représentants catholiques ? On raconte qu’il aurait pensé être prêtre, lorsqu’il vivait encore en Espagne. Est-ce une réalité ? Est-il plus proche d’un Vincent Peillon au laïcisme exacerbé ou d’un Nicolas Sarkozy et de sa laïcité dite positive ?

  Emmanuel Ratier : Manuel Valls est issu d’une famille ultra-catholique sur plusieurs générations, engagée dans des mouvements catholiques. Son grand-père, qui a fondé le principal journal catholique conservateur de Catalogne, El Mati, avait un directeur de conscience. Le journal a été interdit dès la prise du pouvoir local par les Rouges. Ce qui n’empêche pas la soeur de Manuel Valls de déclarer, sans rire, que le quotidien a été interdit par Franco…

  Le jour de l’insurrection communisto-trotsko-anarchiste, toute la famille a assisté à une messe privée à l’église San Juan d’Horta, le faubourg huppé de Barcelone. Après, les religieux ont confié à la famille Valls les ornements les plus précieux, les trésors de leur église, les hosties consacrées, etc. C’est le père de Manuel Valls qui a porté le ciboire alors qu’il n’avait que 12 ans. Toute la famille a failli être fusillée pour avoir caché ces trésors durant toute la guerre civile. Les hosties étaient dissimulées derrière un miroir. Chaque fois qu’il passait devant, chaque membre de la famille faisait une génuflexion. Manuel Valls tout comme sa soeur est baptisé. Il a été enfant de choeur, a servi la messe et a même failli devenir prêtre si l’on en croit sa soeur. Il s’est marié religieusement à Saint-Louis-en-l’isle et ses enfants sont baptisés. Ce n’est pas du tout ce qu’on appelle un « laicard » même s’il tente aujourd’hui de le faire croire.

  2. Manuel Valls est-il toujours franc-maçon ? Les médias nous répètent qu’il a été initié mais qu’il ne serait plus membre.

  E. R. : Je ne sais pas si Manuel Valls est toujours franc-maçon. Du moins il l’a été, a été initié très jeune au Grand Orient de France et l’un de ses deux meilleurs amis est Alain Bauer, qui est le parrain d’un de ses enfants. Outre d’être le chantre de la fausse sécurité (mettre des caméras au lieu d’arrêt les délinquants), Bauer a été le plus jeune Grand Maître du Grand Orient de France. Il a des réseaux dans tous les milieux qu’il a mis au service de Manuel Valls. Comme l’ a confié son autre très proche ami, Stéphane Fouks : » Avec Manuel au PS et Alain au GO, on tient la France pour trente ans. » (cité par Challenges, 3 avril 2014). »

  3. Comment Manuel Valls considère-t-il l’islam ? Est-il prêt à financer par l’argent public la construction de mosquées ?

  E. R : A propos de l’islam, Manuel Valls a considérablement varié, comme d’habitude, avec un double visage à la limite de la schizophrénie. Le Vrai visage de Manuel Valls cite ses propos en 2003 lors de débats télévisés, avec l’habile prédicateur Tariq Ramadan, où il se déclare favorable au financement par les municipalités et les collectivités locales. Il explique comment a été construite la mairie d’Evry : en allant cherche l’argent en Arabie saoudite. Il est difficile d’être plus clair. »

  Source: http://www.chretiente.info/201404245710/manuel-valls-face-aux-religions-3-questions-a-emmanuel-ratier/

  NdCR. Ne pas oublier non plus : Manuel Valls a appelé la gauche à "mener le combat contre les intégristes de l'ultradroite catholique" "pour défendre la laïcité" (sic) tout en affirmant en tant que ministre de l'Intérieur, et en portant la kippa lors de la "traditionnelle cérémonie des voeux à la communauté juive de France organisée à la grande synagogue de la Victoire à Paris", dimanche 23 septembre 2012, que "les Juifs de France peuvent porter avec fierté leur kippa"...

L'homme aux deux visages a assuré que "c'est la gauche qui a inventé la nation, en 1789". Et que la priorité était de "se battre contre Dieudonné" et la manifestation "Jour de Colère".

 

 

V- Le visage caché de Manuel Valls révélé par ses collaborateurs

 

Découvrez qui était vraiment le ministre de l'intérieur...

 

Un certain Valls à  deux visages
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Le pédagogue :

Dans sa participation aux agressions contre l’Islaam, Manuel Valls, le premier ministre du révolutionnaire François Hollande, use aussi de mots pour alimenter et entretenir le faux et l’ignorance.
Pour s’attaquer, encore une fois, aux croyants et aux croyantes lors d’une réunion de Hollandais, lundi 29 août 2016 à Colomiers en Haute-Garonne, il s’est référé au sein nu de Marianne, le buste qui incarne les valeurs de la République, et à l’absence de voile, afin d’illustrer la liberté de la femme, et dénoncer donc la pudeur des croyantes qui font de leur mieux, avec les croyants, pour Adorer Allaah, comme Allaah le demande.
Le premier ministre de gauche voulait signifier que quiconque n’approuve pas sa conne-ception de la liberté de la femme, n’est pas en odeur de sein tété (de sainteté).
En dépit de sa diction de gauche, ses soutiens ne voient pas clairement à quel sein se vouer.
Se référait-il au buste incarné par les seins d’une vedette de la cul-ture du mannequinat, ou aux nichons d’une autre ?
Parlait-il d’appâts officiels, d’attributs légaux, ou d’autres ?
Vantait-il les tétons réglementaires, les miches autorisées, les seins-bols socialistes ?
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents