Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Les politiques ultra-interventionnistes ne feront qu’aggraver la présente situation de déflation généralisée

Publié par medisma sur 7 Juin 2014, 15:46pm

 

Les politiques  ultra-interventionnistes US et européenne ne feront qu’aggraver  la présente situation de déflation généralisée inédite dans l’histoire

 

 

Ces politiques ont cassé la croissance économique occidentale qui devrait encore s’affaiblir

 

 

Quant à l’affaire BNP Paribas directement liée au monopole monétaire des USA, elle se révèle emblématique de ce que les Européens doivent refuser. A savoir d’admettre les chantages pratiqués par les USA et de les reconnaitre comme les maitres du monde en mesure de punir qui et comme bon leur semble en fonction d’embargos et de sanctions arbitraires qu’ils décident eux-mêmes sans base légale internationale juste…

Les USA étant engagés dans une politique tous azimuts de destruction de leurs adversaires comme de leurs alliés, à laquelle le Traité de libre-échange transatlantique ne ferait que donner plus de moyens, les États-membres de l’UE doivent dès à présent cesser cette négociation, dont les dés sont pipés et dont les résultats probables seront catastrophiques pour les peuples et les nations d’Europe.

 

Les politiques ultra interventionnistes de centralisme monétaire US et européenne ont cassé la croissance économique occidentale. Et leurs fuites en avant, consistant à fixer des taux d’intérêt à court terme zéro ou négatifs tout en créant le plus de liquidités artificielles possibles, ainsi que vient de le décider la BCE suivant en cela la politique récente de la Federal Reserve US (qui commence toutefois à comprendre son erreur en réduisant son Quantitative Easing), ne feront qu’empirer cette situation de déflation généralisée inédite dans l’histoire. Tout simplement parce que trop de liquidités gratuites tuent la liquidité, au même titre que trop d’impôts tue l’impôt. Et que faute de liquidités allant spontanément s’investir dans l’économie réelle à la recherche d’un rendement positif ayant disparu, il n’y a plus de croissance économique. D’autant que l’inflation ne se décrète pas, lorsque les agents économiques en panne de confiance ne veulent ni prêter ni emprunter. D’où l’ouverture d’une “trappe à liquidités”, qui neutralise la création monétaire des banques centrales dont l’effet n’est perceptible qu’en terme de création de bulles d’actifs (sur les actions surtout).

Il n’y a donc qu’une issue pour les investisseurs, c’est de se réfugier dans l’achat des obligations d’Etat rapportant les taux d’intérêt à moyen et long termes actuellement les plus élevés, c’est à dire celles des USA (ou accessoirement celles des Etats de l’UE dont les taux sont plus bas mais tout de même positifs). Et de sortir des actions occidentales, dont les prix surévalués ne pourront pas résister encore longtemps à la chute de la croissance et à la persistance de la déflation euro-américaine faisant tache d’huile au reste du monde.

——————
Le chef économiste de Saxo Bank s’étant révélé être l’un des meilleurs prévisionnistes, il y a lieu de suivre ses avis. Il recommande (voir le mail ci-dessous) d’augmenter la part des portefeuilles de 70% à 90% en obligations US parce qu’il s’attend en 2014 à une baisse des taux d’intérêt US à 10 ans de 2,50% (actuellement) à moins de 1,25% (leur plus bas de 2012), ce qui ferait plus que doubler le prix actuel de ces obligations. Et à une chute des actions US de 30%, également courant 2014, le S+P500 ayant déjà atteint son plus haut niveau possible (aux alentours de 1.900-1.950).

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-02/steen-jakobsen-expect-30-stock-market-correction-2014

http://www.moneynews.com/StreetTalk/stocks-drop-investors-markets/2014/06/03/id/574852/

http://www.gold-eagle.com/article/30-year-us-t-bonds-headed-new-highs

http://www.bloomberg.com/news/2014-06-01/the-unstoppable-100-trillion-bond-market-renders-models-useless.html

Le même chef économiste de Saxo Bank estime que le S+P500 des actions US ne montera pas plus haut que 1.900-1950 USD pour la raison que plusieurs programmes d’algorithmes, se référant au prix le plus haut de l’or en 2011 (1.925 USD/oz) et estimant que le prix “juste” d’une unité de S+P500 ne devrait pas dépasser ledit prix le plus haut de l’or, ont semble-t-il préfixé leurs ordres de vente du S+P500 dans la zone 1.900-1.950. Par d’autres éléments graphiques, Kimble arrive à la détermination de la même zone de vente pour le S+P500.

—————-
http://www.latribune.fr/blogs/la-tribune-des-expats/20140317trib000820330/les-mirages-de-la-croissance-americaine.html

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/the-velocity-of-money-in-the-u-s-falls-to-an-all-time-record-low

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140430trib000827742/la-croissance-americaine-chute-a-01-au-premier-trimestre.html

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-05/socgen-10-year-outlook-100-chance-recession-sp-4000-or-500

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-03/top-first-quarter-corporate-profits-tumble-most-lehman

http://www.moneynews.com/NewsmaxTv/Tobin-Smith-stock-market-correction/2014/06/03/id/574977/

http://www.moneynews.com/InvestingAnalysis/Krinsky-June-swoon-stocks/2014/06/03/id/574877/

http://www.moneynews.com/InvestingAnalysis/Hulbert-sentiment-stocks-index/2014/06/03/id/574786/

http://www.moneynews.com/StreetTalk/worry-investor-growth-stocks/2014/06/03/id/574885/

http://elliottwavepredictions.com/http:/elliottwavepredictions.com/sp500/elliott-wave-analysis-sp500-spx-sid-elliottwavepredictionscom-44/

http://www.bloomberg.com/news/2014-06-05/chinese-slowdown-threatens-global-luxury-boom-chart-of-the-day.html

http://www.boursier.com/actualites/economie/zone-euro-pib-confirme-a-0-2-au-1er-trimestre-2014-24180.html

http://armstrongeconomics.com/2014/06/05/european-poverty-reached-123-million-16/

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-05/abenomics-legacy-greatest-misery-33-years

Le système monétaire et bancaire est bloqué et la seule façon de le faire repartir, c’est de baisser au maximum les impôts pesant sur les particuliers tout en augmentant les salaires des plus défavorisés et des classes moyennes pour ranimer la demande des consommateurs et favoriser l’emploi puisque les entreprises ne recommenceront à embaucher que si leurs commandes augmentent. C’est-à-dire de faire le contraire de ce que font les Etats occidentaux, en Europe surtout, qui accroissent la pression fiscale via les politiques d’austérité cassant ainsi les économies sans réduire les dettes (en particulier publiques).

La BCE vient de commettre un erreur majeure. Ce qu’elle aurait dû faire, c’est fixer un taux de change de l’euro très bas par rapport au dollar US et ultérieurement le défendre (comme la BNS l’a fait pour l’euro/CHF à 1,20). C’est tout. Rien de plus. Au lieu de cela, elle risque de provoquer une forte reprise de l’euro/dollar US qui serait contre-productive pour l’économie de la zone euro, les intervenants sur les marchés des changes ayant d’ailleurs commencé de couvrir leurs shorts euro/dollar US tout de suite après l’annonce des décisions de Draghi en le faisant remonter de 1,35 à 1,3660, ce qui augure mal de la suite. Attitude cohérente parce qu’une monnaie dans une zone en déflation qui se prolonge se renforce mécaniquement, alors qu’une monnaie dans une zone en inflation a tendance à baisser.

  • Non seulement la BCE ne fera pas repartir la croissance ni ne fera remonter l’inflation en zone euro tant qu’elle ne se dotera pas d’une politique de change lui permettant de dévaluer l’euro vis-à-vis du dollar US, mais elle entretiendra de nouvelles incertitudes liées à la mise en place d’une “usine à gaz” monétaire illisible tout en aggravant la répression financière à l’encontre des épargnants-investisseurs.

-

IMPORTANT A LIRE:

-
 

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140605trib000833661/pourquoi-mario-draghi-n-a-pas-encore-gagne.html#xtor=AL-13

-

Plus que jamais, les États-membres qui veulent sortir du “piège européen” doivent abandonner l’euro au profit du rétablissement de leurs monnaies nationales qu’ils pourront gérer avec la flexibilité indispensable requise par leurs situations différentes, ainsi que le font la Suisse et la Grande-Bretagne comme plusieurs autres Etats européens ayant refusé d’adopter la maudite monnaie unique.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140602trib000832906/europe-la-grande-desunion.html#xtor=AL-13

Quant à la généralisation du libre-échange globalisé anarchique (en raison du SMI actuel organisé sur la base faussée du statut exorbitant du dollar US), dans lequel la plupart des pays européens perdent irrémédiablement leurs avantages comparatifs et leur compétitivité, ce qui explique aussi, en sus des politiques destructrices précitées des banques centrales US et européenne,  la disparition de leur croissance économique domestique, l’affaire BNP Paribas directement liée au monopole monétaire des USA se révèle emblématique de ce que les Européens doivent refuser.

A savoir d’admettre les chantages pratiqués par les USA et de les reconnaitre comme les maitres du monde en mesure de punir qui et comme bon leur semble en fonction d’embargos et de sanctions arbitraires qu’ils décident eux-mêmes sans base légale internationale juste… Les USA étant engagés dans une politique tous azimuts de destruction de leurs adversaires comme de leurs alliés, à laquelle le Traité de libre-échange transatlantique ne ferait que donner plus de moyens, les États-membres de l’UE doivent dès à présent cesser cette négociation, dont les dés sont pipés et dont les résultats probables seront catastrophiques pour les peuples et les nations d’Europe.

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/bnp-paribas-une-affaire-d-etat-04-06-2014-1831134_2134.php

http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/30/les-etats-unis-contre-bnp-silence-politique-france-252565

http://www.atlantico.fr/pepites/bnp-paribas-amende-serait-en-realite-16-milliards-dollars-1601907.html

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/05/30/moody-s-abaisse-a-negative-la-perspective-de-82-banques-europeennes_4429064_3234.html#xtor=AL-32280515

Au sujet de l’or et de l’argent-métal, il n’y a aucun moyen de gagner quoi que ce soit en continuant de les traiter tant qu’ils n’auront pas cassé à la hausse leurs plus hauts de 2014 (permettant ainsi de prendre des positions longues) ou leurs plus bas de 2013 (permettant ainsi de prendre des positions shorts), avec une bonne probabilité soit de leur reprise soit de leur effondrement. D’autant que, en sus de leurs manipulations par les banques centrales occidentales, l’incertitude de la variation à venir de l’euro/ dollar US, la gestion chaotique par la Chine de ses réserves en métaux (qui ont été pillées par ses dirigeants corrompus), en même temps que les sociétés minières se rapprochent de la faillite et que certains Etats en manque de cash vendent leurs réserves (comme l’Équateur après le Venezuela), rien de tout cela incite à continuer le trading ou la détention des métaux. Sauf si l’euro/dollar US remontait au dessus de 1,40, ainsi que cela parait possible en raison du flop de la BCE mais non encore certain, auquel cas les prix des métaux pourraient remontrer aussi.

 

IMPORTANT A LIRE:

http://rambus1.com/?p=24063

——————
 

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-03/gold-price-manipulation-was-routine-ft-reports

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-05/chinas-missing-commodity-scandal-spreads-banks-fear-fallout-rehypothecated-funding-d

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-02/ecuador-transfers-half-its-gold-reserves-goldman-sachs-exchange-liquidity

http://www.bloombergview.com/articles/2014-06-04/kiss-gold-bull-market-goodbye

http://www.moneynews.com/Markets/gold-death-cross-Wald/2014/06/04/id/575129/

http://www.mineweb.com/mineweb/content/en/mineweb-gold-news?oid=243419&sn=Detail

 

(FMG)

 

 

 Les politiques  ultra-interventionnistes ne feront qu’aggraver  la présente situation de déflation généralisée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents