Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Mondial 2014 : Un penalty «imaginaire» ou un match arrangé ?

Publié par medisma sur 13 Juin 2014, 19:26pm

 

  Mondial 2014 : Un penalty «imaginaire» ou un match arrangé ?
 
I- Mondial 2014 : Un penalty «imaginaire»

Premier match de la coupe du monde 2014 et premier scandale. Si le Brésil a réussi l'entrée dans «son» Mondial, avec une victoire face à la Croatie (3-1), beaucoup d'observateurs relèvent les incroyables erreurs d'arbitrage qui ont entaché ce match d'ouverture. Le Japonais Yuichi Nishimura, arbitre du match, a notamment sifflé un penalty plus que douteux suite à une faute peu évidente de Dejan Lovren sur Fred (71e) et ignoré une faute de Ramires sur le troisième but d’Oscar.
À l’issue de la rencontre, le sélectioneur croate Niko Kovac était particulièrement remonté. « Si c’est comme ça qu’on commence la Coupe du Monde, nous ferions mieux de leur donner et de rentrer à la maison, a-t-il lâché. Nous parlons de respect. Ce n’est pas du respect, la Croatie n’en a pas eu. Si ça c’est un penalty, nous n’avons plus besoin de jouer au
football. Jouons au basket à la place. C’est une honte !»
Sur l'action litigieuse, l'attaquant brésilien Fred se laisse clairement tomber dans la surface. L'arbitre se laisse abuser et désigne le point de penalty. Dejan Lovren, le défenseur croate, est furieux. L'ancien Lyonnais reçoit un carton jaune. Ce pénalty «imaginaire»
donnera l'avantage aux Brésiliens en seconde période...

Source : leparisien.fr

 

II- Ou  un match arrangé ?

Source : E&R

 

Le Brésil a remporté le match d’ouverture de sa Coupe du monde 3-1 contre la Croatie. Un match entaché de deux erreurs d’arbitrage et un score qui ne reflète pas la physionomie du match, tant les Croates ont tenu la dragée haute à la Seleçao.

 

Cette victoire fait aujourd’hui débat, le pays organisateur ayant bénéficié d’un penalty imaginaire, avant que les Croates, vaillant comme peuvent l’être les joueurs d’ex-Yougoslavie, se voient privés d’un but tout à fait valable. Des erreurs d’arbitrage qui laissent aujourd’hui planer de multiples soupçons.

Le joueur croate Ivan Rakitic, exemplaire, n’a pas voulu entrer dans la polémique dans sa réponse aux journaliste de L’Équipe :

« C’est une douleur que le match se termine de cette manière. Nous sommes vraiment peinés. L’arbitrage ? Si vous me posez la question, c’est que vous connaissez déjà la réponse. La FIFA demande du respect. On doit respecter l’arbitrage, mais c’est quand même difficile à vivre. Nous allons continuer à travailler. On sait que chaque match, dans cette Coupe du monde, sera dur à gagner. »

De son côté, Roland Courbis, familier des turpitudes du milieu du football, a parlé de «  penalty anti-émeute  » :

 

 

Le penalty : anti-émeute !

 

Source : E&R

 

 

III- «Deux milliards et demi de personnes ont vu ce penalty imaginaire»
 
Le Brésil a battu la Croatie 3-1. déjà L’arbitrage fait débat. Le coach croate est furieux. Les réactions d’après match.

L’entraîneur croate Niko Kovac, a vivement critiqué la décision de l’arbitre japonais d’accorder un penalty au Brésil lors de sa victoire (3-1) contre la Croatie, jeudi en match d’ouverture de la Coupe du monde, la jugeant « ridicule ».

 

 

Yuichi Nishimura a accordé un penalty au Brésil pour une faute peu évidente sur l’attaquant Fred, penalty ensuite transformé par Neymar. Le Brésil, qui avait égalisé par le même Neymar en première période, prenait ainsi l’avantage, avant d’inscrire un troisième but en toute fin de rencontre.

 

 
Kovac (Croatie) : « Autant rentrer à la maison »

 

« Si quelqu’un a vu un penalty, qu’il lève la main, je n’ai pas vu de penalty. Si on continue comme ça, il y aura 100 penalties pendant cette Coupe du monde. Je ne pense pas qu’il y avait penalty, c’est ridicule », a déclaré M. Kovac.

« Je ne suis pas du genre à me plaindre des arbitres mais si on continue comme ça, ce sera le cirque », ajouté l’entraîneur croate. Et d’ajouter : «  Deux milliards et demi de personnes ont vu que ce penalty accordé à Fred était tout à fait imaginaire », fulminait-il. « Je suis dégoûté. Si c’est comme ça, autant rentrer tout de suite à la maison ! Le logo de la FIFA prône le respect, mais a-t-on été respecté dans ce match injustement perdu contre le pays organisateur. Les chances n’étaient visiblement pas égales. On ne m’enlèvera en tout cas pas de la tête que le Brésil, de surcroît favori de la compétition, devait absolument gagner. Et comme il n’y arrivait pas… »

« Tout ce travail pour rien », pestait de son côté Ivan Rakitic qui vient de signer à Barcelone. « On a livré un match magnifique et on le perd dans pareilles circonstances… »

Dejan Lovren, défenseur de la Croatie incriminé sur le penalty généreux accordé, a estimé que cette décision arbitrale était un « scandale ». « Je n’ai pas touché Fred. C’est un scandale, pour le foot et pour la FIFA, les Brésiliens ont joué à 12 », a expliqué le joueur croate.

Scolari (Brésil) : « Je pense qu’il y a penalty »
J

Le sélectionneur brésilien Luiz Felipe Scolari a rendu un vibrant hommage au public de Sao Paulo qui a « poussé » son équipe alors qu’elle était menée et répliqué à son homologue croate en estimant qu’il y avait bien penalty.

« Des millions de gens n’ont pas vu le penalty ? L’arbitre, lui, l’a vu. Nous pensons aussi qu’il y avait penalty », a commenté l’entraîneur brésilien. « Je ne vais pas analyser la décision de l’arbitre. J’ai vu l’action dix fois et je pense qu’il y a penalty. Si l’arbitre pense qu’il y a penalty, alors, il y a penalty. Des cartons auraient pu être donnés pour certaines fautes, mais c’est sa décision »...

Source : lesoir.be/

 

 

Mondial 2014 : Un penalty «imaginaire» ou un match arrangé ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents