Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Vers la fin de l’économie de marché

Publié par medisma sur 28 Juin 2014, 17:28pm

Vers la fin de l’économie de marché, c’est-à-dire de la libre fixation du prix des actifs financiers

 

« Obama a créé par son amateurisme hégémonique un chaos global dans les relations internationales et sa politique intérieure, autoritaire et incohérente, suscite une réprobation majoritaire des américains ... au moment même où leur économie repart en récession. »

 

 

Les banques centrales incontrôlables, parce que devenues les seuls maîtres de la politique monétaire qui leur a été complètement abandonnée par les Etats, et monopolistiques, parce qu’en mesure de créer autant de fausse monnaie de papier ou électronique qu’elles le veulent puisqu’elles ne sont plus limitées par la référence à un étalon monétaire comme l’or, sans avoir à en rendre compte à une quelconque autorité démocratique qui serait en charge de les surveiller, sont engagées dans une tentative secrète de prise de contrôle de la plupart des actifs financiers, pour en fixer les prix qui leur conviennent et les orienter dans le sens leur paraissant souhaitable. Nous ne vivons donc plus dans un système d’économie de marché et de liberté mais dans un système de centralisme monétaire et économique digne de celui de l’ex-URSS.

Tout cela finira pour 3 raisons par un grand krach monétaire et bancaire, lequel commencera par la double chute du dollar US et des actions US, faisant monter les obligations d’Etat US à des niveaux stratosphériques (persistance de la déflation oblige), avant que l’or et l’argent-métal prennent le relai et redeviennent les actifs refuges qu’ils ont toujours été historiquement (lorsque l’inflation reviendra). 

Première raison: Parce que la création monétaire des banques centrales n’est pas relayée par une extension du crédit des banques privées ni par la demande en ce sens des agents économiques. Ainsi qu’en témoignent les chutes ininterrompues du multiplicateur de crédit et de la vitesse de circulation de la monnaie presque partout dans le monde. Ce qui a pour conséquence que les politiques monétaires sont devenues impuissantes à créer de la croissance économique et à réduire le chômage de masse (pour autant qu’elles aient pu être dotées de tels pouvoirs, ce qui n’a jamais été démontré) puisqu’elles appauvrissent la grande masse des investisseurs/épargnants qui répugne à s’engager dans leurs manipulations. Les taux d’intérêt courts à zéro ne sont donc pas près d’être remontés. 

Deuxième raison: Parce que les banques centrales sont passées de la coopération entre elles à une lutte sans merci, chacune voulant imposer à l’autre ses propres intérêts nécessairement opposés dans le cadre de « la guerre des monnaies ». Ce qui explique aussi pourquoi les économies ne repartent pas et que certains actifs résistent encore à leur prise de contrôle. Ainsi qu’en témoigne l’impossibilité par la BCE de faire baisser l’euro/dollar US en dessous de 1,35, faute de véritable politique de change (ce qui lui permettrait de tenter de calmer la déflation en zone euro), alors que la Banque du Japon agit en sens inverse pour tenter de faire monter le dollar US/yen (dans le but de relancer l’inflation au Japon). Pendant que la Federal Reserve US essaye de maintenir le statut de monnaie de réserve internationale du dollar US, de plus en plus attaqué par les BRICS suite à la perte de leadership des USA et de la remise en question du pétrodollar.

A noter, à ce dernier propos, que non seulement Obama a créé par son amateurisme hégémonique un chaos global dans les relations internationales mais encore que sa politique intérieure, autoritaire et incohérente, suscite une réprobation majoritaire des Américains fragilisant les USA au moment même où leur économie repart en récession.

http://actualites.ch.msn.com/la-cour-supr%c3%aame-limite-le-pouvoir-de-nomination-du-pr%c3%a9sident-obama

Troisième raison: Pour atteindre leurs objectifs de manipulation et de prise de contrôle de la plupart des actifs financiers, les banques centrales ont dû consentir à laisser de nombreuses banques ou institutions financières complices agir dans le même sens qu’elles, par des moyens les plus déloyaux (exemple: les activités des bullion banks sur l’or ou des « dark pools » des grandes banques sur les actions), qu’elles ne peuvent plus stopper faute de sens de la responsabilité, ce qui accroit l’instabilité structurelle des actifs financiers. Les banques centrales doivent impérativement contrôler les « banksters » au lieu de les financer, comme l’écrivent les éditeurs de Bloomberg eux-mêmes.

important

http://www.bloombergview.com/articles/2014-06-27/how-to-avoid-the-next-crash

 

  • Les obligations d’Etat US auront le vent en poupe tant que les taux d’intérêts courts US resteront bas, que l’économie US ne reprendra pas et que le risque de krach boursier des actions ou de forte baisse du dollar US augmentera, puisqu’elles sont devenues pour les épargnants US et internationaux le principal actif de protection à la place de l’or dont le prix a été cassé. Et qu’une nouvelle chute massive des taux US à long terme est imminente.

 

important

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/06/10-year-yield-could-fall-20-if-this-breaks-says-joe-friday/

-

http://advisorperspectives.com/dshort/guest/Cris-Sheridan-140625-Ultra-Low-Rates.php

——-

   L’Allemagne, ayant il y a quelques mois essuyé un refus des USA de lui restituer ses réserves d’or, a finalement décidé, pour ne pas engager un contentieux avec les USA à ce sujet, de les y laisser en prétextant qu’elles y sont en sécurité… Ce qui lui permet de sauver la face mais signifie qu’elle ne les reverra vraisemblablement plus jamais dans la mesure où la probabilité est forte que les USA les ont vendues, raison pour laquelle ils n’ont pas été en mesure de les restituer à leur propriétaire… Voilà le motif principal pour lequel l’or et l’argent-métal sont en train de remonter puisqu’il est possible que la plupart des banques centrales occidentales n’ont plus ou presque plus d’or.

 

http://www.bloomberg.com/news/2014-06-23/german-gold-stays-in-new-york-in-rebuff-to-euro-doubters.html

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-23/germany-gives-trying-repatriate-its-gold-will-leave-it-feds-safe-hands

 

L’or et l’argent-métal pourraient progressivement remonter au cours de l’année 2014 vers 1.500 et 26 dollars l’once, du fait de la chute du dollar US Index qui à notre avis ne fait que commencer…

http://www.daily-bourse.fr/L-Argent-decolle-enfin-Long-engaged-analyse-18745.php

(FMG)

Vers la fin de l’économie de marché
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents