Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Redoutable riposte russe : L'abandon du pétrodollar

Publié par medisma sur 29 Août 2014, 21:26pm

 
I- Russie et Chine abandonnent officiellement le pétrodollar
Après que Vladimir Poutine ait annoncé le 14 août dernier que la Russie voulait désormais vendre son gaz en devises nationales et non plus en dollar américain, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Moscou mette au point un accord global avec la Chine allant en ce sens.

 

 

Selon RIA Novosti qui cite la revue Kommersant, le gouvernement russe a d’ores et déjà expédié deux navires vers l’Europe avec à leur bord 80 000 tonnes de pétrole en provenance de Novoportovskoye, un champ d’extraction situé dans l’Arctique. Ces deux livraisons seront réglées en roubles et non en dollars, du jamais vu.

La Russie livrera aussi du pétrole via le Pipeline Est-Sibérien / Océan Pacifique (ESOP) à destination de la Chine qui sera réglé en yuans chinois.

Selon Kommersant, il s’agit là d’une mesure de “protection” de la Russie consécutive aux sanctions prises par les USA à son encontre.

Il semble donc que le seul résultat tangible de la politique de sanctions contre la Russie soit un véritable ébranlement de l’hégémonie du dollar US dans les transactions internationales et une remise en question enfin ouverte de son rôle de monnaie de réserve planétaire. Une hégémonie jamais contestée depuis 1945.

Désormais, la Chine, première puissance économique du monde à partir de 2014, et la Russie – respectivement premier et deuxième producteur de pétrole et de gaz de la planète – vont désormais réaliser leurs échanges dans leurs devises respectives. Un développement qui redéfinit complètement l’ordre politique et économique international.

Cette attaque structurelle contre la monnaie américaine va, par nécessité, contraindre les importateurs européens de gaz et de pétrole russes à régler Moscou en roubles. Et convaincre d’autres pays producteurs d’imiter la Russie.

Moscou entend donc, avec l’appui de la Chine, mettre un terme à l’outil de domination de la puissance américaine en le détruisant à sa base. Cette véritable déclaration de guerre est indiscutablement plus redoutable que n’importe quelle action militaire.

 

Source : breizatao.com/

 
II- La fin du pétrodollar ?

 

 

Gazprom accepte désormais les paiements en roubles et yuans

Un nouveau clou planté dans le cercueil du pétrodollar : Gazprom accepte désormais les paiements de ses livraisons de pétrole en roubles et en yuans.

Il y a quelques mois, lorsque la Russie a annoncé la signature du fameux contrat énergétique avec la Chine, considérée comme le Saint Graal, certains analystes furent déçus d’apprendre que malgré le fait que cet accord avait pour objectif de libérer le monde du pétrodollar, la Russie et la Chine avait libellé l’accord en dollars. Ce faisant, les deux nations admettaient que malgré leur souhait de se distancier du dollar, aucune alternative n’était encore disponible.

La situation a pourtant changé en juin, lorsque le CFO principal de Gazprom a annoncé que sa société était prête à encaisser les factures chinoises en yuans ou en roubles. Cette annonce avait coïncidé avec la réunion entre des haut responsables de la banque de Chine et de la banque de Russie, durant laquelle ils avaient discuté de la possibilité d’utiliser leur monnaie locale dans leurs échanges bilatéraux. Les sujets de la supervision financière, des cartes bancaires et des assurances avaient également été abordés.

Cependant, bien que tous les préparatifs soient en place afin de se passer complètement du dollar, on en était toujours aux préliminaires, tout en attendant que la première véritable flèche soit décochée en direction du pétrodollar.

Celle-ci vient d’être lancée.

D’après RIA Novosti, citant le journal Kommersant, Gazprom Neft vient de marquer son accord pour l’exportation de 80.000 t de brut en provenance de l’Arctique, qui seront payées en roubles. Le pétrole transitant par le pipeline ESPO (Sibérie orientale et océan Pacifique) vers la Chine sera quant à lui facturé en yuans. Ce qui signifie que la Russie exportera du pétrole soit vers l’Europe, soit vers la Chine, et recevra ses payements en roubles ou en yuans. Cela veut dire se passer totalement du dollar pour la première fois dans des transactions énergétiques majeures, et lancer le train de la dédollarisation de l’économie mondiale. (…)

Du côté de Gazprom, on n’avait de toute façon pas le choix, alors que 90 % de ses clients se sont déjà détournés du dollar (remplacé par l’euro ou le yuan) afin d’échapper aux sanctions américaines [1].

Tout ceci ne fait que confirmer l’analyse reproduite sur ces pages depuis quelques mois : le régime des sanctions contre la Russie ne va faire qu’accélérer la chute du dollar. Reste à savoir si c’est le fait de l’incompétence de l’administration américaine, ou de raisons plus obscures.

Notes

[1http://www.zerohedge.com/news/2014-06-07/90-gazprom-clients-have-de-dollarized-will-transact-euro-renminbi

 

Source : or-argent.eu

 

 

 

 

Redoutable riposte russe : L'abandon du pétrodollar
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents