Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


L’État islamique sert les objectifs américains et israéliens

Publié par medisma sur 16 Septembre 2014, 20:17pm

L’État islamique sert les objectifs américains et israéliens

Source : E&R

I- Hassan Nasrallah : "Que l’État islamique le sache ou non, il sert les objectifs étasuniens et israéliens"

Hassan Nasrallah a affirmé dans son dernier discours que les premières victimes de massacres perpétrés par l'EIIL étaient des musulmans sunnites. Il a ensuite expliqué comment l'EIIL takfirisait (ou excommuniait) la plupart des sunnites dans le monde à cause du fait qu'ils adhèrent à l'acharisme (école théologique islamique). Après avoir vivement dénoncé le danger que représente cette organisation, Hassan Nasrallah a insisté sur le fait que leurs agissements n'ont rien à voir avec l'Islam ni avec le Prophète Muhammad (saws). Précisant que cette bataille n'avait rien d'un affrontement islamo-chrétien ni d'une guerre sunnite-chiite, il a dénoncé l'implication des Etats-unis dans le développement de cette organisation "qui annihile, qui exclue, qui excommunie et qui égorge quiconque lui déplaît". Il a ensuite rappelé que les minorités confessionnelles, les églises, les mosquées, les mausolées, les édifices détruits en ce moment par l'EIIL avaient plus de mille ans d'âge et avaient en général été placés sous protection des gouvernements sunnites durant l'histoire.

8 chrétiens crucifiés par l’Etat Islamique en Irak et en Syrie (ISIS)

 

 

II- L’État islamique, c’est bon pour Israël

Après BHL, Frédéric Encel rejoint l’analyse d’Alain Soral

Source : E&R

« L’affaiblissement de pays hostiles ne peut que favoriser Israël » explique Frédéric Encel aujourd’hui 16 sepetembre, dans un entretien au site LeMondeJuif.info.

Une analyse détonante de ce militant sioniste de longue date, ancien secrétaire général de la branche étudiante du Bétar, aujourd’hui analyste risque-pays et professeur de géopolitique.

Répondant à la question « Sommes-nous à l’ère d’une recomposition radicale des frontières du Proche et du Moyen-Orient ? », Frédéric Encel explique :

« Du moins de certaines frontières, et parmi les plus anciennes. Celle syro-irakienne par exemple avait été conçue entre 1916 et 1920 ! Si les djihadistes de l’État islamique avaient pu impunément poursuivre leurs offensives, peut-être la frontière jordano-irakienne – aussi ancienne – et l’irako-saoudienne auraient été bousculées également. »

Quand à savoir si cette « balkanisation » de la région est une opportunité ou un risque majeur pour Israël, Encel ne semble pas inquiet, bien au contraire :

« Théoriquement, l’affaiblissement de pays hostiles ne peut que favoriser Israël. Regardez aujourd’hui l’état désastreux de la Syrie, du Soudan ou de l’Irak, pour ne prendre que les plus radicalement antisionistes ! Aucune coalition arabe ne pourrait sérieusement prétendre menacer l’existence de l’État juif. Cela dit, en lieu et place des régimes arabes nationalistes et centralisés, peuvent s’imposer des groupes islamistes fanatisés comme en Somalie, en Libye ou au nord de l’Irak. Même relativement éloignés de ses frontières immédiates et surtout occupés à guerroyer localement, ils devront être surveillés de près par Israël. »

La destruction des nations par des groupes djihadistes, idiots utiles d’un Grand Israël à venir : une situation permise par les « Printemps arabes », dont Bernard-Henri Lévy, rejoignant l’analyse cohérente de Frédéric Encel, assurait en 2011 qu’ils étaient « bons pour Israël ».

Et la Vérité  de BHL

 

 

 

III- Le chaos menant au Grand Israël [2013]

 

 

L’État islamique sert les objectifs américains et israéliens
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents