Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Etats-Unis : 1000 anciens nazis utilisés comme espions

Publié par medisma sur 28 Octobre 2014, 20:48pm

Quand les services secrets américains recrutaient d'anciens nazis

 

The New York Times s'est appuyé sur des documents déclassifiés pour révéler comment, pendant la guerre froide, la CIA, le FBI et d'autres agences américaines ont employé d'anciens nazis comme espions ou informateurs.

 

La fausse carte d'identité de Klaus Barbie, nazi devenu espion anticommuniste des Etats-Unis, trouvée dans les archives du minstère de l'Intérieur bolivien. - AFP / Joël ROBINE

 

"Pendant les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la CIA et d'autres agences américaines ont employé au moins 1 000 nazis comme espions et informateurs", écrit The New York Times dans une enquête publiée le 27 octobre. "Jusqu'aux années 1990, ces agences ont cherché à cacher les liens du gouvernement avec certains d'entre eux qui vivaient toujours aux Etats-Unis", poursuit le quotidien.
L'article du New York Times, qui s'appuie sur des documents déclassifiés et des entretiens, est adapté de l'ouvrage d'un de ses journalistes, Eric Lichtblau. Le livre devait être publié ce 28 octobre.
"Au plus fort de la guerre froide dans les années 1950, des responsables de la police et du renseignement comme J. Edgar Hoover au FBI et Allen Dulles à la CIA ont activement recruté d'anciens nazis de tous les rangs en tant qu''armes' secrètes contre les Soviétiques", précise le journal.
Certains de ces espions avaient travaillé au plus haut niveau pour les nazis, comme l'ancien officier SS Otto von Bolschwing, mentor et bras droit d'Adolf Eichmann, l'architecte de la "Solution finale". La CIA l'a recruté en tant qu'espion en Europe et l'a réinstallé à New York en 1954, en "récompense de ses loyaux services après la guerre", indiquent les documents.
Les preuves des liens du gouvernement avec des espions nazis ont commencé à apparaître dès les années 1970, rappelle The New York Times. Mais l'enquête du quotidien montre que "le recrutement d'anciens nazis a été bien plus large que ce qu'on savait jusqu'ici". Selon des historiens qui ont eu accès à des documents déclassifiés sur les crimes de guerre, au moins 1 000 anciens nazis auraient travaillé pour les agences américaines après la guerre. Leur nombre total est sans doute bien plus élevé, mais de nombreux documents restent classés secrets.

 Source : COURRIER INTERNATIONAL | GABRIEL HASSAN

 

Ni la CIA ni le FBI ne se sont exprimées. Le livre d’Eric Lichtblau sort mardi 28 octobre aux Etats-Unis

 

Etats-Unis : 1000 anciens nazis utilisés comme espions
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents