Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


En mémoire de Thomas Sankara, le Che Guevara africain

Publié par medisma sur 5 Novembre 2014, 20:22pm

En mémoire de Thomas Sankara, le Che Guevara africain

Thomas Sankara

Il sera assassiné le 15 octobre 1987 lors d’un coup d’Etat organisé par un certain Blaise Compaoré, que Sankara considérait pourtant comme son propre frère, et qui prendra le pouvoir pour le monopoliser jusqu’à aujourd’hui, étant par la même occasion un des meilleurs agents du système mafieux de la Françafrique et un des acteurs principaux de la crise en Côte d’Ivoire.

Compaoré et Hollande

A l’image de Patrice Lumumba en République démocratique du Congo, Thomas Sankara est et restera un martyr africain et un combattant acharné pour la justice. Autre point qui les rassemble : ils ont été tous deux assassinés par des pantins locaux sous les ordres et avec la complicité de forces extérieurs. En effet et selon plusieurs sources, dont le journaliste d’investigation italien Silvestro Montanaro qui a réalisé un célèbre film sur l’assassinat de Thomas Sankara (« Ombres africaines ») et a interviewé plusieurs personnalités influentes de l’époque, dont les proches de l’ex-président libérien Charles Taylor, qui affirment avec assurance l’implication de la CIA et des services secrets français dans cet assassinat.

Peu surprenant, à dire vrai. De grands leaders progressistes inspirant leurs nations et même leurs continents finissent souvent soit assassinés, soit dans des geôles de ceux qui affirment « défendre la démocratie et les droits de l’homme partout et toujours »…

Une semaine avant son assassinat, Thomas Sankara avait déclaré : « On peut tuer un homme, mais on ne peut pas tuer ses idées ». C’est ce que les assassins oublient trop souvent, de même qu’une autre chose : les héros ne meurent jamais. Surtout dans les cœurs des millions d’hommes et femmes qui chérissent et continueront de chérir celui qui s’est toujours battu pour leurs droits. Quant à son combat, d’autres s’en inspireront et poursuivront certainement la lutte.

« Ceux qui veulent exploiter l’Afrique sont les mêmes qui exploitent l’Europe ! »

« Tuez Sankara, des milliers de Sankara naîtront ! »

« Le système néocolonial tremble quand le peuple devenu maître de sa destinée veut rendre sa justice ! ». – Thomas Sankara

Mikhail Gamandiy-Egorov

 

L'homme intègre.(Vidéo en 3 parties réalisée par Robin Shuffield)

 

 

Thomas Sankara, président du Burkina Faso de 1983 à 1987, arrive au pouvoir à l'âge de 34 ans. Tenue militaire, colt au ceinturon, "Tom Sank" ou "Camarade Sankara" décide de donner un sérieux coup de balai dans son pays.

Symbole : la Haute-Volta devient le Burkina Faso, "le pays des hommes intègres".

Grâce à son charisme, son franc-parler teinté d’humour et sa fougue, le capitaine Sankara va tenter de réunir la population autour de son projet politique :

développement de la production locale, lutte contre la corruption, opposition aux chefs coutumiers qui font main basse sur les terres, diminution du train de vie de l'Etat, autonomie par rapport aux diktats des grandes institutions internationales, liberté d'action sur le plan diplomatique par rapport à la tutelle élyséenne, etc.

Mais voilà, pareille attitude lui vaut aussi un grand nombre d'ennemis et progressivement, l'homme se retrouve de plus en plus isolé, pour finir assassiné par son entourage.

Au travers des images d’archives, des témoignages de proches, de collaborateurs et d’hommes politiques de l’époque, ce film trace le portrait d’un homme surnommé le « Che Africain» et dont l'aura reste vive encore sur tout le continent, 27 ans après sa disparition.

 

Vidéo 1/3

Vidéo 2/3

Vidéo 3/3

En mémoire de Thomas Sankara, le Che Guevara africain
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents