Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Trop de crédit, d’argent et d’impôts tuent l’économie réelle…

Publié par medisma sur 29 Mars 2015, 16:24pm

Trop, c’est trop…

Trop de crédit tue le crédit, trop d’argent tue l’argent, trop d ‘impôts tue l’impôt.

 Trop de crédit, d’argent et d’impôts tuent l’économie réelle…

Parce que: 1/entretenir au maximum l’illusion monétaire, qui ne gonfle artificiellement que les prix des actifs boursiers en détournant la liquidité de l’investissement productif, ainsi que le font les banques centrales actuelles, 2/ et reprendre par l’impôt massif le peu que les populations gagnent -quand elles ne sont pas en plus frappées par le chômage de masse et la chute des salaires (du fait d’une mondialisation anarchique)-, ce qui les empêche de consommer et donc d’entretenir la croissance économique, ainsi que le font les gouvernements actuels au nom de l’ « austérité » (qui ne réduit pas les déficits publics mais les augmente), constituent les deux tares principales du Système monétaire et économique occidental et japonais actuel, dont la fragilité ne fait que s’aggraver en dépit des apparences trompeuses.

Il en résulte que la « valeur » de la plupart des actifs financiers n’a jamais été aussi coupée de l’économie réelle, parce que leurs prix ne sont plus fixés par des marchés libres mais par les interventions de planification monétaire dirigiste des banques centrales, ce qui évidemment ne pourra pas durer toujours.

Tout simplement parce que les banques centrales devront un jour commencer la réduction de leurs bilans hypertrophiés en cessant leurs politiques monétaires ultra keynésiennes (QE, ZIRP, dévaluations compétitives, etc.) qui ne relancent pas l’inflation mais entretiennent la déflation. Dans la mesure où la liquidité virtuelle supplémentaire, que l’on constate via l’augmentation de la base monétaire, reste dans la « trappe à liquidité » (c.a.d. dans les réserves des banques privées auprès des banques centrales ou dans les marchés d’actions), ce qui accroit la rareté de collatéraux disponibles pour le crédit. D’où la double chute DÉFLATIONNISTE de la vitesse de circulation de la monnaie et du multiplicateur de crédit. Les exemples des USA et surtout du Japon montrant ce qui attend la zone euro à cet égard.

 

Gros problèmes de collatéraux de crédit en zone euro (qui feront à terme échouer le QE de Draghi à relancer les économies et l’inflation européennes):

http://www.zerohedge.com/news/2015-03-26/treasury-collateral-shortage-crosses-atlantic-makes-european-landfall

 

Actuellement, l’éventualité d’un relèvement de son taux à court terme par la Federal Reserve obsède les acteurs des marchés, alors que la faiblesse de l’économie US ne pourrait pas l’absorber sans dégâts supplémentaires et que la hausse du dollar US a déjà exercé un effet de resserrement plus que suffisant pour éviter tout dérapage inflationniste, ce qui rend ledit relèvement peu probable (sauf en fin d’année 2015 s’il y avait une amélioration notable de la conjoncture aux USA, ce dont on ne prend pas le chemin, ou bien si les banques privées US -dont les profits chutent- en avaient vraiment besoin pour améliorer leurs bilans, étant donné que la Federal Reserve n’agit que pour le profit des banques « too big to fail » et non pas pour Main Street)...

 

Une bonne explication du QE et pourquoi il est déflationniste:

Par:

socalbeachdude

-

US Treasury yields (interest rates) are INDEED SET BY THE US TREASURIES MARKETS and the Federal Reserve ONLY BUYS 8% OF NEWLY ISSUED TREASURIES EACH YEAR SO HAS VERY LITTLE INFLUENCE AS TO YIELDS IN THE US TREASURY MARKETS.

The Federal Reserve version of QE was JUST A SERIES OF ACCOUNTING ENTRIES TO MOVE EXISTING US TREASURIES FROM THE BOOKS OF THE BANKS FROM WHICH IT PURCHASED THOSE SECURITIES TO THE BOOKS OF THE FEDERAL RESERVE IN EXCHANGE FOR THE PROCEEDS OF NEWLY CREATED MONEY BEING DEPOSITED EXCLUSIVELY IN THE EXCESS RESERVES ACCOUNTS OF THOSE BANKS AT THE FEDERAL RESERVE. That only increased the MONETARY BASE and had no affect whatsoever on the MONEY SUPPLY.

QE had nothing whatsoever to do with any markets and 100% of the QE funds always STAYED INSIDE THE FEDERAL RESERVE. There was NO MONEY PUT INTO CIRCULATION WHATSOEVER WITH QE and not a single penny of QE funds were used to speculate on anything as they always REMAINED INSIDE THE EXCESS RESERVES ACCOUNTS OF THE BANKS THERE FROM WHOM THE FEDERAL RESERVE PURCHASED SECURITIES.

The Federal Reserve DID NOT GIVE A SINGLE PENNY TO BANKS WITH QE, but rather purchased existing securities owned by those banks which meant that those banks who sold those securities to the Federal Reserve HAD NO NET GAINS WHATSOEVER with those QE transactions.

FEDERAL RESERVE VERSION OF QE EXPLAINED:

1) Federal Reserve buys securities from banks

2) Federal Reserve deposits cash proceeds in excess reserves accounts of those banks at the Federal Reserve

3) Securities stay parked on assets side of Federal Reserve GL

4) Proceeds funds stay parked on liabilities side of Federal Reserve GL in the excess reserves accounts of the banks at the Federal Reserve

The process is an ENTIRELY CLOSED LOOP just as if it were done inside a VACUUM.

http://www.federalreserve.gov/…

http://www.federalreserve.gov/…

How many times does this have to be stated before it actually sinks in, folks?

The QE funds are sitting parked in the excess reserves accounts of the banks and none of them ever got into the economy at all as is clearly established by the evidence on that matter. The total amounts in those excess reserves accounts now exceeds $2.5 trillion.

EXCESS RESERVES ACCOUNTS OF BANKS TOP $2.5 TRILLION – WSJ

So what exactly are excess reserves, and why should you care? Like most central banks, the Fed requires banks to hold reserves—mainly deposits in their « checking accounts » at the Fed—against transactions deposits. Any reserves held over and above these requirements are called excess reserves.

Not long ago—say, until Lehman Brothers failed in September 2008—banks held virtually no excess reserves because idle cash earned them nothing. But today they hold a whopping $2.5 trillion in excess reserves, on which the Fed pays them an interest rate of 25 basis points—for an annual total of about $6.25 billion. That 25 basis points, what the Fed calls the IOER (interest on excess reserves), is the issue.

http://online.wsj.com/news/art…

 

—————————

http://www.newsmax.com/Finance/StreetTalk/Yardeni-central-bank-money-deflation/2015/03/23/id/631884/

 

(FMG)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

eudocie 21/01/2016 22:57

Bonjour,
je suis Mme Eudocie étant a la recherche de prêt depuis plus de 3 mois,
j'ai été beaucoup de fois dupé sur des sites de prêt entre particulier
en voulant fait un prêt entre particulier chez plusieurs personnes.
Mais chaque fois je me suis faire avoir par des faux prêteurs et
à la fin je ne reçois rien sur mon compte. Mais heureusement je suis
tombé sur une dame de nom ISABELLE vraiment simple et aimable qui m'a aider a
trouver mon prêt de 250.000€ que j'ai reçu sur mon compte 48 heures
après sans trop de protocoles.
Donc vous qui êtes dans le besoin comme moi vous pouvez lui écrire et
lui expliquer votre situation il pourrait vous aider son mail:
isabellemercier33@outlook.fr

Nicolas Trader 01/04/2015 15:20

Et ce n'est pas prêt de s'arrêter avec le QE entamé par la BCE...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents