Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


On va vers une forte correction voire un krach

Publié par medisma sur 28 Juin 2015, 18:27pm

On va vers une forte correction voire un krach 

Pourquoi avons-nous commencé à acheter l’argent-métal et les matières premières mais pas l’or ?

Indépendamment des caractéristiques propres de chacun des deux métaux précieux tenant à leur offre et à leur demande différenciées répondant à des motifs eux-aussi différents (l’argent-métal étant un métal plus sujet à une demande industrielle que l’or qui est un métal plus sujet à une demande de placement) comme de leur évolution différente depuis leurs plus hauts de 2011 (l’argent-métal, ayant beaucoup plus baissé que l’or en pourcentage, est actuellement bien meilleur marché que ce dernier), nous avons commencé à acheter MODÉRÉMENT le métal blanc (via le ZKB Silver USD ETF) mais pas le métal jaune. Et cela pour trois raisons:

1/ D’une part, parce qu’historiquement le plus haut des métaux précieux a généralement coïncidé avec le plus haut du ratio argent-métal/or (ou le plus bas du ratio or/argent-métal si l’on préfère), ce qui signifie que l’or ne peut remonter que si l’argent-métal remonte d’abord...

2/ D’autre part, parce que l’or étant beaucoup plus politisé que l’argent-métal, du fait de sa fonction toujours actuelle de réserve de change des banques centrales alors que l’argent-métal a été presque complétement démonétisé, il y a moins de manipulations d’origine étatique ou publique affectant le métal blanc que le métal jaune;

3/ Sans compter que le volume des transactions sur l’or en terme de quantité de monnaie concernée étant beaucoup plus important que celui de l’argent-métal, ce qui explique la plus forte volatilité du dernier par rapport à celle du premier de nature à attirer les spéculateurs (donc exagère ses fluctuations), mais aussi le fait que lorsque les bullion banks s’en détournent comme actuellement (son bas niveau de prix présentant sans doute un risque trop grand pour aller massivement short), l’argent-métal est moins sujet que l’or à la pression baissière.

En période d’anticipations inflationnistes, l’argent-métal a plutôt mieux performé que l’or.

 

Important, Lire, bonne analyse d’un bullish métal:

http://www.lecontrarien.com/largent-metal-cest-maintenant-ou-jamais-26-06-2015-or-et-argent?utm_source=Le+Contrarien+Matin&utm_campaign=0cc0fb162f-daily_newsletter_2015_06_26&utm_medium=email&utm_term=0_b6dd3f3e5f-0cc0fb162f-45398949

 

Quant aux marchés obligataires, leur krach se poursuit un peu partout en raison de la hausse des taux d’intérêt à moyen et long termes (signal évident d’un retour des anticipations inflationnistes) et nous restons d’avis qu’il ne faut plus garder d’obligations d’Etat dans les portefeuilles.

 

Lire l’article ci-dessous du quotidien Le Temps du 22 juin 2015:

Scan0019

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/ed7bd2b8-1834-11e5-96f4-d5eb39d18cde/Faut-il_vendre_toutes_ses_obligations_en_portefeuille

——————–

A noter que la déroute des obligations d’Etat ayant pour conséquence de libérer un flux important de capitaux qui en sortent,

Cette manne se dirige à tort vers les actions partout déjà très sur-évaluées, ou bien se place à tort en cash dans les monnaies de papier dont la valeur est détruite par les politiques de QE des banques centrales, mais aussi, à un moindre degré, avec raison selon nous, s’oriente vers les matières premières encore bon marché que nous avons aussi commencé à acheter (produits agricoles et énergie comme certains métaux industriels dont le cuivre). 

A noter aussi que la hausse du Baltic Dry Index et que la propagation du Nino soutiennent les prix des matières premières et des produits agricoles.

Ce qui signifie que l’or ayant absolument besoin d’un dollar US en baisse nette et régulière pour remonter, l’argent-métal pourrait voir son cours se revaloriser même si le dollar US ne chute pas fortement.

Sachez que l’évolution inversée du dollar US et de l’or est imparable.

A remarquer que les actions des sociétés minières produisant de l’or ne donnent aucun signal de reprise, alors que celles produisant de l’argent-métal, extrayant généralement aussi d’autres métaux dont l’argent-métal est la plupart du temps un sous-produit, sont un peu mieux orientées.

Plan B: Une autre raison pour laquelle nous achetons l’argent-métal mais pas l’or tient au fait que si, contrairement à notre scénario, le dollar US montait encore significativement et que l’ensemble des métaux précieux s’effondrait nous aurions la possibilité de vendre short l’or et ainsi de récupérer rapidement du fait de la chute du métal jaune la perte éventuelle sur l’achat d’argent-métal.

 

A propos de la crise de la dette grecque et de la prochaine crise des dettes espagnole et portugaise, lire :

http://www.20minutes.fr/economie/1638935-20150624-pourquoi-nouvel-accord-athenes-suffira-vraiment-empecher-grexit#xtor=RSS-176

http://www.zerohedge.com/news/2015-06-24/saxobank-cio-explains-why-greek-problem-wont-be-solved

http://www.bloombergview.com/articles/2015-06-19/in-or-out-greeks-should-vote-on-euro

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-06-17/podemos-insurgency-drives-spain-s-renewal-as-rajoy-warns-of-risk

http://www.marketwatch.com/story/forget-greece-portugal-is-the-eurozones-next-crisis-2015-06-24

 

Conclusion sur la situation européenne actuelle: quel que soit le vote des peuples, les États-membres de l’UE ayant abandonné leur souveraineté à la troïka (Commission, BCE, FMI) ne peuvent plus sortir du carcan européen qui les écrase, ce qui constitue un total déni démocratique puisque l’oligarchie européiste ne tient plus aucun compte des choix populaires nationaux, d’où l’inutilité d’aller voter pour la droite ou pour la gauche condamnées à la même politique et la montée des partis « populistes ».

 

 

Quatre commentaires importants:

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/11686679/The-euro-was-doomed-from-the-start.html

http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/jun/22/greece-eurozone-germans-single-currency

http://www.bloombergview.com/articles/2015-06-21/greece-and-germany-agree-the-euro-can-t-work

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-06-19/what-things-might-be-like-if-greece-had-never-joined-the-euro

Clive Maund pense que les actions US -et les obligations US- sont en phase terminale de hausse avec risque de double krach, ce qui devrait inciter à ne plus détenir ces actifs actuellement:

Idem pour Carl Icahn:

http://www.marketwatch.com/story/icahn-warns-market-is-extremely-overheated-2015-06-24

http://www.newsmax.com/Finance/StreetTalk/Carl-Icahn-bonds-market-stocks/2015/06/24/id/652027/

Idem pour Tyler Durden de Zero Hedge qui souligne le parallélisme entre la situation actuelle et celle de 2007 – 2008:

 

On va vers une forte correction voire un krach aux USA, ce mouvement fera vraisemblablement tache d’huile partout (la nette baisse des actions chinoises cette semaine montrant qu’il n’y a plus de « safe haven »).

Les marchés actuels sont des marchés de trading nécessitant de ne pas rester longtemps sur des positions dont la volatilité démontre l’instabilité croissante des actifs financiers, consécutive à la faible liquidité disponible et à la mauvaise allocation des actifs.

 

(FMG)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents