Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Quand les médias et le pouvoir français découvrent l’espionnage

Publié par medisma sur 24 Juin 2015, 20:15pm

Sketch : les médias et le pouvoir français découvrent l’espionnage

Les États-Unis auraient placé Hollande, Sarkozy et Chirac sur écoute

image : 20minutes.fr

Les présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, ainsi que plusieurs ministres, hauts fonctionnaires, parlementaires ou diplomates, ont été écoutés directement ou par ricochet pendant près d’une décennie par les services secrets américains, selon des documents confidentiels de l'agence américaine NSA obtenus par WikiLeaks et publiés par les sites de Mediapart et Libération. Ces documents, classés "Top-Secret", consistent notamment en cinq rapports de la NSA basés sur des "interceptions de communication"qui se sont étalées de 2006 à 2012. Ils étaient destinés à la "communauté du renseignement" américaine et à des responsables de la NSA, selon Libération

Selon le quotidien, le contenu des notes "ne révèle pas de secret d'Etat" mais témoigne "de l'intérêt porté par la NSA à la France". Le quotidien en prend pour preuve l'extrait de base de données de la NSA également dévoilé par WikiLeaks, contenant des numéros de téléphone parmi lesquels Libération dit avoir identifié ceux de Nicolas Sarkozy et de deux de ses secrétaires d'Etat, Jean-Pierre Jouyet et Pierre Lellouche, le premier étant l'actuel secrétaire général de l'Elysée, mais aussi d'autres personnalités majeures dont Claude Guéant ou Jean-David Levitte.

Un Conseil de défense ce matin

Ces documents éclairent aussi sur le fonctionnement ou la prise de décision de François Hollande et de ses deux prédécesseurs. Ils montrent par exemple comment Nicolas Sarkozy se percevait en 2008 comme le "seul homme capable" de résoudre la crise financière. L'ancien ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac, Philippe Douste-Blazy, est lui perçu comme ayant une "propension (...) à faire des déclarations inexactes et inopportunes". Le document le plus récent date du 22 mai 2012, soit quelques jours après l'entrée en fonction de François Hollande. Il fait état de réunions secrètes destinées à discuter d'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro. 
L'Elysée a décidé de tenir ce matin à 9 heures, un Conseil de défense pour "évaluer la nature" de ces informations et "en tirer les conclusions utiles". L'entourage de Nicolas Sarkozy a jugé de son côté qu'il s'agissait de "méthodes inacceptables en règle générale et plus particulièrement entre alliés". L'entourage de Jacques Chirac n'avait pas réagi en fin de soirée.
A l'été 2013, 
l'Allemagne avait été choquée par les révélations de l'ancien consultant de la NSA, Edward Snowden, portant sur un vaste système de surveillance des conversations téléphoniques et des communications via internet des Allemands, jusqu'à un téléphone portable de la chancelière, pendant plusieurs années.

Source : lefigaro.fr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents