Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


De la déflation à la stabilisation…

Publié par medisma sur 28 Juillet 2015, 17:23pm

De la déflation à

la stabilisation…

 

 

La situation actuelle de la plupart des marchés illustre l’échec des politiques ultra-keynésiennes de tentative de relance inflationniste menées par les banques centrales qui auront finalement entretenu la déflation. Déflation dont on devrait pouvoir sortir du fait de la baisse des prix à leurs niveaux d’équilibre avec les données fondamentales des économies et la réalité des relations entre l’offre et la demande. Nous estimons qu’il n’y aura pas de nouvelle récession mondiale mais une reprise globale après l’actuelle stabilisation.

Qu’il s’agisse de l’euro/dollar US, de l’euro/franc suisse ou de l’indice CRB des prix des matières premières (des céréales -« grains »- en particulier), qui sont d’ailleurs corrélés, leur stabilisation, prélude de leur rebond, est en cours.

L’euro est reparti à la hausse contre le dollar US, le franc suisse et la plupart des autres monnaies:

Important:

https://www.tradingfloor.com/posts/jakobsen-is-now-the-time-to-short-the-dollar-5622421

Les matières premières, en particulier agricoles, ne devraient pas baisser plus.

Le phénomène de sécheresse El Nino va avoir des effets dramatiques sur la plupart des productions:

http://www.bloomberg.com/news/features/2015-07-20/monster-el-ni-o-makes-record-hot-year-look-inevitable

L’accord sur le nucléaire iranien négocié sur instruction d’Obama par Kerry, dont il doute d’ailleurs lui-même de l’application, a peu de chance d’être avalisé par le Congrès US. Refus qui ferait remonter le pétrole brut, lequel devrait de toutes façons prochainement se redresser tant pour des raisons techniques (le plancher de 42 USD le baril, déjà atteint en mars 2015, inférieur au coût moyen mondial de production entrainant un effet de rappel puissant comme on vient de le voir avec sa reprise temporaire à 62) que géopolitiques (la Turquie préparerait -avec les USA- une attaque de Damas pour liquider ce qui reste du régime syrien de Bachar Al Assad sous couvert de lutte contre EISL-Daesh, tout en frappant les Kurdes irakiens et syriens pour les empêcher de constituer un État indépendant, ce qui ajouterait au chaos régional dans la principale zone de production pétrolière mondiale déjà affectée par l’écrasement du Yémen entrepris par l’Arabie saoudite et ses alliés):

http://www.zerohedge.com/news/2015-07-21/john-kerry-very-disturbed-iran-vow-defy-american-policies

 

Contrairement aux contre-vérités que répètent en boucle certains commentateurs, la chute des prix du pétrole à été négative tant pour les économies que pour les marchés d’actions:

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-07-15/cheap-oil-is-bad-for-the-economy-at-least-so-far-

 

Même le marché des actions chinois, qui a été finalement nationalisé par le pouvoir politique ce qui permettra vraisemblablement d’éviter aux spéculateurs chinois de perdre plus, mais n’en fait plus du tout un « marché » sur lequel puissent s’affronter l’offre et la demande libres, donc à éviter absolument par les étrangers, est en reprise.

http://www.zerohedge.com/news/2015-07-22/chinas-plunge-protection-team-just-became-top-10-holder-8-stocks

 

Les Chinois, en plus de grandes quantités d’or le 20 juillet 2015, ont vendu des obligations d’Etat US pour financer le buy-out de leur marché d’actions:

http://uk.businessinsider.com/gold-price-flash-crash-caused-by-five-tonnes-of-chinese-bullion-2015-7

 

L’or devrait rester sous pression baissière (même s’il peut prochainement s’offrir une « respiration ») tant que le ratio or/argent ne se retournera pas sensiblement, mais aussi du fait de la reprise des marchés d’actions (US surtout), sur lesquels vont les capitaux disponibles, qui, en dépit de leur correction récente tout à fait normale, restent haussiers depuis le 6 juillet 2015.

La crise de la dette grecque est maintenant passée au second plan pour quelques temps, Tsipras, le pire homme politique grec depuis longtemps, tout au moins celui qui aura coûté le plus cher aux Grecs, ayant capitulé devant les exigences de la Troïka et de Berlin:

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-minute-d-olivier-delamarche-tsipras-un-politique-sans-testicule-et-sans-cerveau-2007-589793.html

 

L’économie US s’améliore, ce qui plaide pour la hausse des actions US :

- Amélioration des statistiques US

- La croissance des dépenses de consommation aux USA, tant en valeur absolue qu’en relation avec le PIB, continue sa progression, ce qui contredit les thèses de ceux qui croient à un retour de la récession aux USA

- Toute baisse -de plus en plus probable- du dollar US (la prochaine hausse du taux directeur de la Federal Reserve étant déjà escomptée), dont la sur-évaluation pénalise la croissance US, lui serait favorable, donc à la hausse des actions de ce pays aussi.

- D’autant que les obligations d’entreprises high-yield chutant, l’argent doit aller ailleurs que sur les marchés obligataires.

- A souligner que cette semaine, un niveau record de capitaux depuis la chute des obligations d’Etat allemandes et US est entré dans les actions.

- L’argument principal plaidant pour la hausse des actions US pendant la deuxième partie de 2015, indépendamment de la correction du dollar US à la baisse et la forte progression des bénéfices des sociétés internet, communications et informatique qui dynamisent l’ensemble du marché, réside dans son analogie de comportement avec l’année 1904, la seule année pendant laquelle le S&P500 a produit 0% gain sur deux trimestres consécutifs avant d’exploser à la hausse de 43% les deux trimestres suivants, ainsi que l’a remarqué Tom Lee, le dirigeant de Fundstrat (bon prévisionniste US), qui persiste dans son idée d’un S&P500 à 2325 avant la fin de l’année 2015:

Important lire:

http://uk.businessinsider.com/stocks-just-did-something-they-havent-done-since-1904-2015-7?r=US&IR=T

(FMG)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents