Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Qui respecte encore François Hollande ?

Publié par medisma sur 12 Août 2015, 20:11pm

Qui respecte encore François Hollande ?

 

 

François Hollande est devenu un people parmi d’autres, avec ses ruptures, ses liaisons, ses parties de cache-cache pour échapper aux paparazzi.

Il  se voulait président exemplaire et le voilà icône de la presse people. Du quinquennat de François Hollande, on retiendra davantage ses escapades sentimentales que ses performances sur la courbe du chômage et le redressement économique. Jamais homme d’État français n’aura été autant moqué. Sur sa cravate, sur son scooter, sur les trombes d’eau qu’il se recevait sur la tête pendant ses discours lénifiants, sur les petites blagues parfois drôles. François Hollande n’a jamais véritablement réussi à endosser une stature présidentielle. Il n’a jamais pu se départir de cette étiquette de président élu par défaut à la place de Dominique Strauss-Kahn. Et dire qu’avec lui, on se croyait à l’abri des batifolages intempestifs.

François Hollande est d’abord apparu comme un usurpateur d’une désolante normalitude, incapable même de gérer la rivalité opposant son ex-compagne Ségolène Royal et Valérie Trierweiler, qui semblait le mener à la baguette à coups de tweets frénétiques. Il est ensuite passé pour un fieffé goujat, faisant le mur la nuit tombée pour tromper sans vergogne ladite première dame, qu’il répudia d’une simple dépêche AFP. Aujourd’hui, il s’affiche en presque fringant sexagénaire épris d’une actrice de dix-sept ans sa cadette. Pain bénit pour les tabloïds, qui remuent ciel et terre dans l’espoir de décrocher quelques clichés estivaux du président et de sa nouvelle dulcinée : « Pour l’instant, personne n’est parvenu à les prendre ensemble, main dans la main, partageant des moments complices. Cela officialiserait une fois pour toutes leur relation. C’est cette photo que l’on recherche, même si on publiera aussi des clichés de lui tout seul comme on l’a fait les années précédentes. »

Les tourtereaux iront-il roucouler à la Lanterne, près du parc de Versailles (qui possède l’atout non négligeable d’être interdite de survol), ou préféreront-ils se réfugier dans le château gersois du XVIIe siècle de la famille Gayet ? Même la presse prétendument « d’information » fait des gorges chaudes des villégiatures présidentielles. Bref, François Hollande est devenu un people parmi d’autres, avec ses ruptures, ses liaisons, ses parties de cache-cache pour échapper aux paparazzi. Certes, Nicolas Sarkozy, avant lui, s’était livré à quelque exhibition inopportune de sa vie privée au bras de Carla Bruni, dans les féeries artificielles de Disneyland. Mais au moins, avait-il eu la clairvoyance de rectifier le tir et d’officialiser en vitesse leur relation. Tandis que François Hollande, fidèle à son évanescence naturelle, entretient le flou artistique.

Voir les médias traquer de la sorte un homme censé occuper les plus hautes fonctions du pays laisse une impression de consternation mêlée d’agacement. Jusqu’où le droit d’informer doit-il mener ? Quelle que soit l’hostilité qu’inspirent François Hollande et sa politique, rien ne légitime cette effraction en meute de son intimité. Pas sûr, d’ailleurs, que les Français aient vraiment envie de se retrouver embringués dans ces secrets d’alcôves. Une question subsiste : les journalistes se seraient-ils permis de telles irrévérences avec un autre président ? De par son inconsistance, son allégeance à l’Union européenne et aux États-Unis, son incapacité à combattre la crise, son mépris des édentés, des Français de souche et de l’identité nationale, son positionnement à géométrie variable sur la liberté d’expression, ses frasques conjugales, son esprit de synthèse paralysant, François Hollande n’aurait-il pas, en définitive, vérolé le respect auquel il pourrait prétendre ?

 

Par Eloïse Gloria

Journaliste

Source : bvoltaire.fr

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents