Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Carnages et cruauté au cœur de la capitale

Publié par medisma sur 14 Novembre 2015, 20:01pm

  Attentats à Paris : la pire tragédie jamais endurée par la France depuis la Seconde Guerre Mondiale 

Carnages et cruauté au cœur de la capitale : 

Mais Où exactement ? Par qui ? Comment ? Pourquoi ? Et quelles en seront les conséquences ?

 

Plusieurs fusillades et  attentats­ suicides ont eu lieu en plein Paris hier soir peu après 21 heures.

Trois explosions ont eu lieu à proximité du Stade de France lors du match de foot  France­-Allemagne et au  coeur de Paris, les terroristes ont hurlé "Allah Akbar" avant de tirer sur la foule avec des AK47. Plusieurs dizaines de morts ont été signalés. Le monde entier est choqué par les faits et la presse internationale parle de carnage dans la capitale française.

Les secteurs des fusillades (Bataclan, 10 et 11e arrondissements, Trocadero, Louvre,  Forum des Halles,.......) sont bouclés par la police,.... Les trains ne marquent plus l'arrêt à certaines stations (metro, RER,...), les bus sont déroutés voire stoppés et les bateaux-­mouches resteront à quai.

Attentats - Fusillade au Bataclan à Paris

 

AFP ­ Plus de 120 personnes ont été tuées dans plusieurs attaques terroristes sans précédent à Paris et dans le secteur du Stade de France vendredi soir, notamment dans la grande salle de spectacle du Bataclan où a eu lieu une prise d'otages.

Au Bataclan, on dénombre une centaine de morts, selon une source policière. Un assaut a été mené par la police.

A Paris, la préfecture de police dénombrait plusieurs fusillades, notamment rue Bichat (Xe arrondissement) et rue de Charonne (XIe arrondissement). 

 

Images de la fusillade au Bataclan

Cliquez sur le lien ci-après pour visualiser les images :

http://www.dailymotion.com/video/x3dqzx9_images-de-la-fusillade-au-bataclan_news#tab_embed

Au moment de l'attaque terroriste au Bataclan, Daniel Psenny, journaliste au Monde, filme la fuite des spectateurs de la salle de concert parisienne.

En tout, 8 attaques simultanées ont été menées dans plusieurs secteurs de la capitale.

Ces attentats surviennent dix mois après les attentats jihadistes de janvier contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et un supermarché casher à Paris, qui avaient fait 17 morts et ont été suivis de plusieurs autres attaques ou tentatives.

L'ampleur des évènements a placé la capitale dans un état de sidération, à un peu plus de deux semaines de l'ouverture de la conférence sur le climat (COP21) au Bourget, au nord de Paris, où sont attendus des dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement.

Dès les attaques connues, la préfecture de police a recommandé aux Parisiens d'éviter de sortir sauf nécessité absolue et les hôpitaux de Paris ont déclenché leur plan d'urgence.

Une cellule de crise à été mise en place au ministère de l'Intérieur. Un conseil des ministres exceptionnel s'est tenu à l'Elysée et le président de la République réunira un conseil de Défense samedi matin. Le parquet antiterroriste est saisi.

Les principaux partis, notamment le PS, Les Républicains et le Front national, ont annoncé la suspension de leur campagne en vue des élections régionales de décembre. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a lui très rapidement condamné des attaques "abjectes".

Les établissements scolaires et universitaires d'Ile-­de-­France seront fermés samedi et tous les voyages scolaires ont été annulés pour ce week­-end en France.

Source : http://generation-clash.blogspot.com/

 

Attentats de Paris : ERTV au plus près du Bataclan

L’équipe d’ERTV s’est rendue aux alentours du Bataclan dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015 et a recueilli des témoignages sur les attaques qui ont fait au moins 120 morts.

Cliquer sur le lien suivant :

http://www.dailymotion.com/video/x3dr09z_attentats-de-paris-ertv-au-plus-pres-du-bataclan_news

 

 

L'Etat Islamique revendique officiellement les attentats de Paris dans un communiqué

Revendication officielle de l'EI

12h00: Après la vidéo, l'EI publié un communiqué officiel.

L'Etat islamique a publié samedi matin une vidéo non datée menaçant de prendre la France comme cible de nouvelles attaques terroristes si les raids aériens se poursuivent contre les combattants de l'organisation jihadiste en Syrie et en Irak.

La vidéo n'est pas datée mais sa mise en ligne intervient quelques heures seulement après une série d'attaques qui ont fait 128 morts, selon un bilan provisoire, vendredi soir à Paris.

Elle est publiée par le Al Hayat Media Centre, bras médiatique de l'EI. Un activiste, portant une barbe, s'y exprime en arabe et appelle les musulmans français qui ne peuvent pas se rendre en Syrie pour combattre à commettre de nouveaux attentats.

"Tant que vous continuerez à nous bombarder, vous ne vivrez pas en paix. Vous aurez même peur de vous rendre au marché", déclare cet activiste entouré par d'autres activistes.

 Source

Publié par wikistrike.com le 14 Novembre 2015

http://www.wikistrike.com/

 

Qui est "#‎Daesh" ? 

Quelques extraits vidéos essentiels pour comprendre la créature « Daesh », ses origines, ses soutiens

 

Et qui sont les véritables responsables ?

L’Institut Civitas présente ses condoléances aux familles et aux amis des victimes de ces effroyables attentats de Paris qui endeuillent la France entière. Nos prières accompagnent toutes celles et tous ceux dont la vie a été volée ce soir du 13 novembre 2015. L’Institut Civitas fera célébrer une messe à leur intention.

Par-delà la peine et le deuil, le devoir de justice impose d’identifier et de punir les coupables de ces actes odieux.

Or, les coupables ne sont pas uniquement ceux qui ont appuyé sur la gâchette d’une arme ou fait usage d’une ceinture d’explosifs.

Les coupables sont aussi ceux qui, de manière irresponsable, ont organisé le chaos au Proche et au Moyen-Orient puis ont facilité, voire orchestré, le développement d’organisations djihadistes (Front al-Nosra, État islamique…) en Irak et en Syrie.

De nombreux personnages politiques français, de droite comme de gauche, portent une grave responsabilité dans cette situation en ayant contribué directement ou indirectement au financement et à l’armement de factions islamistes dans le cadre de manœuvres géopolitiques d’apprentis sorciers aux côtés de prétendus alliés d’une coalition mondialiste et des pétro-monarchies du Golfe.

De la même façon, les personnages politiques français, de droite comme de gauche, portent une grave responsabilité dans l’invasion migratoire qui déferle sur l’Europe et affecte durement la France, et qui facilite l’entrée sur notre territoire d’individus aguerris au terrorisme et aux techniques de guerre.

La France est aujourd’hui en état de guerre, par la responsabilité même de ceux qui ont pour mission de la gouverner et de la protéger.

Il faudra bien qu’un jour le tribunal de l’Histoire s’en souvienne.

Alain Escada, président de Civitas

 

Source : medias-presse.info

 

 

Conséquences : libertés et démocratie en danger...

 

Au-delà de la douleur des familles des victimes et de la blessure infligée à la nation (à tous les individus qui constituent la nation, sans distinction d’origine, de culture ou de religion), il va falloir que nous nous interrogions sur le traitement que va recevoir cet événement traumatisant dans les médias dominants et dans le monde politique. Nous allons devoir être très vigilants car, dans ce genre de situation, c’est la démocratie qui va vite se trouver en danger. N’oublions pas qu’en temps de « crise », de salaires en baisse, d’emplois précarisés et de maintien, voire d’augmentation, des bénéfices des détenteurs de la production de richesse, il peut devenir nécessaire, afin de garantir un ordre social injuste, de trouver des raisons pour corseter le mécontentement et bâillonner les voix dissonantes. Ces fusillades et ces explosions, qu’on peut sans hésiter qualifier de terroristes puisqu’elles ne peuvent qu’inspirer de la terreur dans l’esprit du public, risquent d’être rapidement utilisées, quels qu’en soient les commanditaires et les exécutants, contre les libertés et contre la démocratie, au nom, précisément, des libertés et de la démocratie.

 

Le temps est sans doute venu de relire Fahrenheit 451.

Bruno Adrie

Photo : Le dessin «Peace for Paris» a été réalisé après les attentats du 13 novembre 2015 par l’artiste français Jean Jullien

http://www.20minutes.fr/societe/1730239-20151114-attentats-paris-peace-for-paris-dessin-viral-banksy

La source originale de cet article est Le blog de Bruno Adrie

 

Et l'entrée en vigueur de l'Etat d'urgence

Que signifie concrètement l’état d’urgence

François Hollande a décrété dès vendredi soir l’état d’urgence au niveau national. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a précisé samedi le dispositif opérationnel qu'implique cette mesure rarissime, à la fois en termes de sécurité et de mobilisation des forces de l’ordre.

L'interdiction de toute manifestation sur la voie publique

L’état d’urgence s’applique immédiatement sur l’ensemble du territoire métropolitain, a rappelé Bernard Cazeneuve. Il implique dans certains cas la possibilité de restreindre la circulation des personnes et des véhicules dans des lieux et à des horaires déterminés. Tous les préfets ont donc  la possibilité d’instaurer un couvre-feu dans les secteurs de leur départements de compétence qui leur parait être exposé à des risques importants de trouble à l’ordre public. Ils pourront également établir des périmètres de protection autour des bâtiments publics et d’édifices privés qui seraient susceptibles de faire l’objet de menaces.

L’état d’urgence implique également la possibilité d’interdire de séjour, dans tout ou partie d’un département, tout individu cherchant à entraver l’action des pouvoirs publics. Les préfets pourront par ailleurs procéder à des réquisitions de personnes ou de biens si le maintien de l’ordre public le nécessite.

Dans les zones prévues par décret, ils pourront aussi ordonner la fermeture provisoire des salles de spectacle, débits de boissons et divers lieux de réunion ainsi qu’interdire toute manifestation de nature à présenter un risque pour les participants.
 
A Paris et dans les départements limitrophes, le préfet de police a décidé d’interdire toute manifestation sur la voie publique jusqu’à jeudi prochain. Une décision similaire a été prise par les préfets des départements de la grande couronne jusqu’à lundi.

Renforcement des contrôles aux frontières 

La cellule interministérielle de crise siège depuis 21h hier soir à l’hôtel Beauvau sans discontinuer. Un état-major opérationnel se réunit par ailleurs deux fois par jour pour piloter l’ensemble des dispositifs relevant de la compétence du ministère de l’Intérieur.

Le niveau de mobilisation de l’ensemble des forces de police et de gendarmerie a été augmenté, a dit le ministre de l’Intérieur. Par ailleurs, le rétablissement des contrôles aux frontières est effectif depuis vendredi. Les 61 principaux points de passage autorisés font l’objet de contrôles particulièrement stricts de la police aux frontières, et des douanes. Les autres points de passage sont contrôlés par des effectifs de la direction centrale de la sécurité publique, les CRS et la gendarmerie nationale.
 Les contrôles des passagers voyageant depuis l’étranger vers la France en train ou par avion seront également intensifiés, ainsi que le contrôle routier. Les ports font  l’objet de mesures de sûreté particulières et les gares parisiennes internationales sont prises en compte par la préfecture de police.

Déploiement de forces de sécurité supplémentaires sur l’ensemble du territoire

Les effectifs de la gendarmerie sont renforcés, avec 230 hommes supplémentaires à la disposition de la préfecture de police. Deux sections du GIGN sont par ailleurs repositionnées. Les armées ont aussi dégagé 1.000 militaires supplémentaires, essentiellement en Ile-de-France, qui patrouilleront dans Paris dans les prochains jours.

L’ensemble de ces renforts vient en appui des 30.000 policiers, gendarmes et militaires engagés depuis plusieurs mois à la protection de 5.000 lieux sensibles sur l’ensemble du territoire dans le cadre du plan Vigipirate, a rappelé le ministre de l'Intérieur. Les services de renseignement sont également totalement mobilisés et l’ensemble des moyens spécialisés de la sécurité civile sont prêts à intervenir en cas de besoin (gestion des risques chimiques, risques radiologiques, déminage).

L'état d'urgence a été décrété pour 12 jours. Pour le prolonger, il faut que le Parlement adopte une loi qui fixe une date d'échéance.

par Rédaction de France Info

 

Attentats: images de victimes fuyant le Bataclan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents