Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


La volte-face de Hollande et Valls

Publié par medisma sur 26 Juin 2016, 20:57pm

La volte-face de Hollande et Valls : Un retournement de veste  fantastique à l’approche des élections en France... 

Ceux qui ont défendu avec acharnement et une rare âpreté l’UE, ceux qui n’ont jamais osé envisager la réalité d’un Brexit ou d’un Frexit ont vite retourné la veste et proclamé la priorité à la souveraineté nationale, et ce à l’instar d’un De Gaulle...ou d’une certaine Marine Le Pen.

 

I- Valls met en cause le modèle de fonctionnement de l'UE

Trois jours après le référendum britannique, le premier ministre français Manuel Valls a déclaré qu'il était temps de mettre un terme à une Europe niant les Etats souverains.

Alors que le Royaume-Uni s'apprête à entamer la procédure de sortie de l'Union européenne, le chef du gouvernement français Manuel Valls a mis en cause le modèle de fonctionnement de cette organisation.

"Il faut mettre un terme à cette Europe tatillonne et triste. Il faut rompre avec ce dogme du toujours plus d'Europe, d'une Europe toujours plus intégrée. L'Europe ne doit pas agir par principe mais à chaque fois que c'est utile et pertinent", a-t-il déclaré dimanche.

"Quand l'Europe est la solution, il ne faut pas hésiter. C'est ce que l'on a fait avec la supervision des activités des banques. Mais quand l'Europe n'est pas le bon niveau de décision, alors elle doit s'effacer et laisser les Etats décider", a poursuivi M. Valls cité par l'agence Reuters.

Selon le premier ministre il est nécessaire de démontrer que l'Europe, ce n'est pas le renoncement aux souverainetés nationales mais leur exercice en commun.

 

II- Brexit: "irréversible", selon Hollande

Ce qui paraissait impensable il y a encore quelques jours est désormais une réalité irréversible. Un pays ami et un puissant allié quitte l'Union européenne, estime le chef de l'Etat français.

La sortie du Royaume-Uni de l'UE est "devenue irréversible", a déclaré dimanche le président français François Hollande, en déplacement dans la Nièvre.

"Ce qui était impensable il y a quelques années est devenu irréversible par le vote d'une majorité du peuple britannique", explique-t-il.

"Un pays ami, un pays allié, un pays auquel tant de liens nous unissent, vient de décider de se séparer de notre union, l'Union européenne, qu'on croyait indissoluble", a poursuivi le président, cité par l'agence Reuters.

 

III- Manuel Valls : Il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique

Le gouvernement français semble plus proche que jamais de sacrifier le traité de libre-échange transatlantique Union européenne (UE)-Etats-Unis (Tafta) au scepticisme croissant de l’opinion publique.

Dimanche 26 juin, à Belleville-sur-Mer (Seine-Maritime), le premier ministre, Manuel Valls, a  haussé le ton sur ce dossier hautement sensible. Il a mis en garde contre une négociation qui « ne va pas dans le bon sens », en lançant un ultimatum à la Commission européenne. Celle-ci négocie l’accord Tafta depuis 2013 au nom des vingt-huit Etats 

membres : « Dorénavant, aucun accord de libre-échange ne doit être conclu s’il ne respecte pas les intérêts de l’UE. L’Europe doit être ferme. La France y veillera. Et moi, je vous le dis franchement, il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents