Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


En quoi consistent les politiques des banques centrales?

Publié par medisma sur 26 Août 2016, 23:12pm

En quoi consistent les politiques des banques centrales?

Les politiques des banques centrales, et accessoirement celles de la plupart des gouvernements, des principaux pays, ne visent pas à obtenir une croissance économique optimale dont les fruits seraient harmonieusement répartis au sein de la population ou entre les différents agents économiques, ni la réduction du chômage ou la stabilité monétaire (ce que l’on tente de nous faire croire), mais elles visent à entretenir la hausse permanente des actifs financiers, actions et obligations d’Etat, via toutes sortes de manipulations ou d’artifices (répression financière, taux d’intérêt zéro voire négatifs, extension à l’infini des masses monétaires, Quantitative Easings, dévaluations monétaires dites compétitives, etc).

http://www.marketwatch.com/story/the-worlds-central-banks-may-be-running-out-of-promises-2016-08-01

http://www.zerohedge.com/news/2016-08-06/saving-system-exposing-4-fallacies-modern-monetary-policy

Hausse qui, dans nos sociétés ultra financiarisées, est devenue le baromètre de la réussite économique via la prospérité d’un tout petit nombre de personnes ou d’institutions qui les détiennent, alors qu’en réalité le plus grand nombre s’appauvrit, tout en permettant aux plus grandes entreprises d’étendre leurs marchés aux fins de devenir monopolistiques et aux Etats de s’endetter toujours plus. Voilà la vérité qu’on l’approuve ou pas.

La fortune de Bill Gates…

Partant de ce constat, il est idiot d’être un « perma bear » sur les marchés financiers, dont la hausse est entretenue par tous les moyens possibles, même s’il arrive parfois des « accidents » les faisant temporairement chuter, parce qu’ils reprennent presque aussitôt leur progression après la purge. Il faut être un « perma bull » tout en tentant d’éviter le plus possible les accès de volatilité et les bulles, dont la constitution est inévitable du fait du caractère moutonnier des investisseurs sur lesdits marchés financiers et des méthodes modernes de trading (effets de levier et algorithmes).

http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-08-19/how-globalization-has-put-emerging-markets-in-lockstep-with-s-p-500

http://www.newsmax.com/Finance/PatrickWatson/de-globalization-future-technology-trade/2016/08/19/id/744345/

Les actions US sur-performent les actions européennes et restent dans un bull market

Sans compter les moments très exceptionnels (comme la campagne présidentielle actuelle US) faisant que les banques centrales interviennent alors systématiquement et en permanence, avec tous leurs moyens possibles, pour créer des conjonctures favorables à l’obtention des objectifs qu’elles poursuivent. Les banques centrales des USA et des pays amis, comme leurs gouvernements, voulant à tout prix que Donald Trump, leur ennemi public numéro, perde cette élection et qu’Hillary Clinton, la candidate de l’Establishment, la gagne; soyez persuadés que tout sera fait (en particulier en termes d’injections de liquidités) pour que les actions US montent à leur plus haut niveau historique, que les taux d’intérêt US restent bas et qu’il n’y ait pas de dérapage du dollar US d’ici au 8 novembre 2016 (sans évidemment de garantie de réussite dans leur choix électoral, les peuples ayant montré leur réticence croissante à suivre les recommandations qui leur sont faites).

Telle est l’une des raisons principales pour lesquelles nous restons long actions US surtout, neutre sur les obligations d’Etat et les métaux précieux (que l’on ne laissera pas monter d’ici au 8 novembre 2016) comme sur le dollar US (avec la réserve que, étant proche de ses supports, le billet vert pourrait toutefois aller plus bas s’il les cassait, ce qui serait d’ailleurs plutôt positif pour la hausse des actifs US) et évidemment haussier sur le pétrole (qui vient d’entrer dans une correction temporaire normale de son vif mouvement de hausse récent avant de le reprendre).

Rebound In Crude Oil Prices Trigger Big Gains In Energy

https://traderdan.com/?p=13235

Les déclarations actuelles des banquiers centraux US sur la possible hausse du taux directeur US (qu’ils auraient dû effectuer il y a déjà plusieurs années quand c’était encore possible sans prendre de risque) ne sont que des écrans de fumée destinés à faire croire aux électeurs que l’économie US est au mieux de sa forme et qu’ils ont réussi à la rétablir, que l’Administration Obama l’a gérée avec succès, ce qu’Hillary Clinton elle-aussi poursuivra à n’en pas douter…

Propagande ridicule:

http://www.marketwatch.com/story/feds-fischer-we-are-close-to-our-targets-2016-08-21

——————————–

http://www.newsmax.com/Finance/StreetTalk/fed-red-white-blue/2016/08/09/id/742825/

http://www.cnbc.com/2016/08/21/markets-watching-yellen-at-jackson-hole-for-hike-hints-but-rabobank-says-admitting-the-fed-wont-hike-poses-shocking-risks.html

Alors que si de nombreuses entreprises US font à nouveau des profits, l’endettement public est à son maximum, le système de santé et de couverture sociale est en faillite, les étudiants sont contraints d’emprunter des montants énormes donc à s’endetter toute leur vie future pour avoir accès à l’enseignement professionnel et supérieur, le chômage reste très important si l’on comptabilise tous les Américains en âge de travailler et qui le voudraient bien mais qui sont sortis des statistiques de l’emploi faute d’en trouver, des régions entières ont été désindustrialisées en raison du libre-échange, les infrastructures publiques sont à reconstruire, le nombre de migrants illégaux fournissant un lumpenproletariat exploité économiquement a explosé et celui des prisonniers incarcérés aussi, etc…, ce qui constitue une économie duale de plus en plus inégalitaire dans laquelle le nombre de pauvres (devant par exemple avoir recours aux « food stamps » pour pouvoir se nourrir) a explosé aux côtés de moins en moins de riches et de super riches qui vivent dans des zones hyper protégées…

http://forum-monetaire.info/wp-content/uploads/2016/08/Employment-to-Population-25-54-since-1990.gif

Preuve de la manipulation des actions US: la longue stabilisation du S&P500 depuis mi juillet 2016 à ce jour, sans correction notable puisque des achats permanents modestes mais bien placés l’empêchent de baisser, alors que le nombre de shorts ne fait que s’accroitre, ce qui constitue le prélude à la cassure à la hausse de son « trading range » lorsque cela sera décidé par la Fed (quand, encore en août, en septembre ou en octobre 2016? Impossible de le savoir) à l’occasion d’un « short covering » massif.

http://www.marketwatch.com/story/the-worlds-central-banks-may-be-running-out-of-promises-2016-08-01

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/la-fed-pri-e-d-082745085.html

Comme le souligne cet analyste, le marché des actions US refuse de corriger à la baisse et devrait aller en direction des 2.500 sur le S&P500 aux alentours du 8 novembre, date de l’élection présidentielle US

http://www.marketwatch.com/story/this-stock-market-is-refusing-to-pull-back-2016-08-22

De son côté Gary Savage estime aussi:

« Stocks:

I’ve now lost all confidence in the market producing a natural profit taking correction into a daily cycle low. Every little dip brings in a buyer to stop the decline. 

At this point my strategy going forward will most likely be really simple. Stay fully invested and leveraged until the elections. Trust in the Fed to have our backs, and forget about normal cycle counts, or sentiment extremes for the time being. If we ever do get a DCL it seems unlikely the establishment will tolerate it for very long before they push the market back up. 

So going forward there may not be much to discuss when it comes to the stock portfolio ».

 

Les positions shorts sur le S&P500 sont à leur plus haut historique…

lhttps://twitter.com/DailyFXTeam/status/767667654349979652/photo/1

Mais le nombre d’actions du S&P500 au dessus de leur moyenne à 200 jours progresse…

 

http://blog.smartmoneytrackerpremium.com/wp-content/uploads/cotd-93.png

 

http://www.newsmax.com/Finance/JaredDillian/bonds-buy-investors-money/2016/08/20/id/744448/

La bulle obligataire US semble avoir atteint un sommet:

Toute hausse du TLT (obligations d’Etat US) est positive pour l’or, toute baisse du TLT est négative pour l’or, donc toute hausse des taux US (lorsqu’elle ara lieu: décembre 2016 ???) devrait se traduire par une double baisse des obligations d’État US et de l’or

Greenspan se trompe-t-il encore?

http://www.newsmax.com/Finance/StreetTalk/alan-greenspan-rates-economy-interest/2016/08/20/id/744430/

 

(FMG)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents