Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


La dynamique haussière de certains marchés d’actions et du pétrole reste intacte

Publié par medisma sur 7 Septembre 2016, 22:07pm

La dynamique haussière de certains marchés d’actions et du pétrole reste intacte

L’un des bons analystes dont nous suivons certains conseils, Rambus, reste haussier sur les actions US, le Nasdaq Composite Index se trouvant selon lui dans un grand bull market qui tire tous les autres indices d’actions US à des degrés divers. Nasdaq Composite Index qu’il considère comme celui offrant le plus de potentiel de gain parce que c’est celui qui représente l’économie du présent (de l’age de l’information) et du futur (de l’age des technologies de l’infiniment petit -nanotechnologies- et de l’intelligence artificielle) alors que le Dow Jones Industrials et le S&P500 représentent surtout l’économie du passé (des services et des industries plutôt traditionnelles).

« I believe we’re entering into a new period of human ingenuity where technology is going to change the way we live from biotechnology, green energy, robotics, nano technology, artificial intelligence, super computers that will make today’s computers look like slide rulers from the past, space travel and exploration, and a host of other things that the best science fiction writers haven’t even thought of yet. This is all possible because of the bull market that started in 1982, which in hindsight was the birth of the information age. Many tech stocks during that bull market went up multiple times of their initial public offerings and had many splits ».

Les meilleurs ETF à effet de levier à acheter pour se positionner à la hausse sur le Nasdaq sont selon nous le QLD et le TQQQ, nous publierons bientôt aussi une liste d’actions de ce secteur à acheter.

Important:

Nous cessons donc de considérer le DJIA et le S&P500 comme les indices de référence des actions US et, à partir de maintenant, nous nous baserons de façon PRIORITAIRE sur le Nasdaq Composite Index ($COMPQ) tant pour nos prévisions que pour nos opérations de trading. De telle sorte que si le $COMPQ casse par deux clôtures son plus haut historique récent vers 5275, nous en achèterions à hauteur de 25% de nos comptes clients émigrant ainsi des « vieux » indices et des « vieilles » actions vers de nouveaux indices et de nouvelles actions  (nous oublions donc notre précédent niveau de référence vers 2194 sur le S&P500 qui ne nous parait plus pertinent pour décider de reprendre nos positions longues en totalité sur les actions US, dont nous avions vendu environ les 2/3 le 31 août 2016, pas plus que notre signal de vente dudit S%P500 en cas de cassure par une clôture de son support vers 2160 pour liquider le reste de nos positions encore longues, le niveau sur le $COMPQ à ne pas casser à la baisse par une clôture étant 5190).

Comme l’écrit Greg Schnell de StockChart.com à propos du marché des actions US en général :

« The Bullish Percent Index (BPI’s) are very strong. This is not an overbought condition. This is a very strong, broad, bullish setup. Usually, the Bullish Percents have to start making lower lows below 50 and then a lower high before the market struggles to make higher highs. Currently, the $BPNYA is still very strong. With the Percentage Of Stocks Above The 200 DMA ($NYA200R) in the lower panel showing a lot of strength, this is not the place where we usually collapse from ».

Are European Stocks Finally Ready To Take Off?

 

After lagging considerably during the post-February rally, European equities are threatening to break above major chart resistance.

Among the dynamics that have served to perpetuate the post-February rally in global equities has been rotation. While the concept is probably overused among the media and analysts, it genuinely appears to fit the current rally’s circumstances. Various sectors and groups have taken turns in the leadership role over the past 7 months and that rotation has kept the stock averages headed in an upward trajectory. There are some areas of the market, however, that have failed to take the lead in carrying the weight of the rally. Included among these laggards is Europe. Although, the region may be getting another opportunity now to step up.

We say this because, as of today, one of the continent’s broadest indices – the Dow Jones STOXX Europe 600 Index – is threatening to break out above a major confluence of resistance.

 

 

As our Chart Of The Day reveals. the STOXX 600 closed at, or slightly above the following layers of potential resistance:

  • The Post-2015 Down Trendline ~346
  • The 38.2% Fibonacci Retracement of the April 2015-February 2016 Decline ~346
  • The 50% Retracement of the December 2015-February 2016 Decline ~345
  • The Series of Tops from March to August ~346-351

The STOXX 600 closed today at 350.44, so it is seriously threatening a break above this resistance cluster. If the breakout is successful, the index could probably trade up to the mid-370′s, or about 7% higher, without a lot of trouble – that is, if the rest of the global stock market isn’t rolling over.

A breakout by European stocks, however, could help prevent the global market from rolling over. As long as one major region is pressing on, the odds of a widespread global collapse is unlikely. Thus, by finally charging ahead, Europe could step into the leadership rotation and fill the void that is threatening to develop so late in the rally.

Then again, should the STOXX 600 fail again here, it could be adios, au revoir and auf wiedersehen to the post-February rally.

_____________

More from Dana Lyons, JLFMI and My401kPro.

The commentary included in this blog is provided for informational purposes only. It does not constitute a recommendation to invest in any specific investment product or service. Proper due diligence should be performed before investing in any investment vehicle. There is a risk of loss involved in all investments.

#$FEZ #$FEU #$^STOXX600E #$VGK #$EPV

3 notes

 

Le relèvement du taux directeur de la Fed en septembre 2016 est de moins en moins probable: moins bonnes statistiques économiques US et remontée de Trump au dessus de Clinton dans les sondages d’intention de votes.

Pour ce qui concerne le pétrole et les actions des sociétés pétrolières, sur lesquels nous restons long, la plupart des analystes continue de se tromper, le bear market est fini et le bull market a commencé. Parce qu’un équilibre évident entre la consommation et la production a été atteint, parce que l’augmentation des stocks qui persiste n’est pas due à la surproduction ni à la chute de la consommation mais au fait que les grandes compagnies pétrolières préfèrent stocker que de vendre aux bas prix actuels et, surtout, parce que la coopération de l’Arabie Saoudite et de la Russie (les deux premiers producteurs mondiaux) devrait permettre un accord de soutien des prix avec les membres de l’OPEP fin septembre 2016 à Alger, en vue de la privatisation partielle dans les meilleurs conditions de leurs compagnies respectives. Notre objectif de hausse du WTIC se situe vers 63 USD le baril avant fin 2016 (là où passe la moyenne mobile mensuelle à 200 jours). A noter la hausse des actions russes (RUSL) et de Rosneft, en particulier, cotées à New York en USD .

Ni le G20, ni la BCE, restant englués dans l’impasse de la mondialisation sauvage et de la création monétaire ad infinitum ou de l’endettement sans fin, n’ont de solution à la stagnation et à la déflation mondiales faute de se positionner au niveau des États-nations, là où peuvent être réglées effectivement les questions politico-économiques.

Toujours plus… Notre pari: les bilans des banques centrales continueront d’augmenter par rapport aux PNB, raison pour laquelle les actions ne peuvent pas chuter vraiment…

La grande faillite du keynésianisme: La croissance des agrégats monétaires et des bilans des banques centrales ne sert à rien pour stimuler la croissance des économies et l’inflation réelle (d’autant qu’en plus, en Europe, elle se double de l’augmentation maximale des impôts et des politiques d’austérité imposées par l’Allemagne, ce qui casse le multiplicateur des investissements publics), elle ne sert donc qu’à gonfler la valeur des actifs boursiers et financiers au profit d’un tout petit nombre de gens qui achètent les actions. Même la Fed le reconnait…

https://mishtalk.com/2016/09/03/fed-vice-chairman-admits-fed-sponsors-wealth-inequality/

Le placement dans les actifs financiers a remplacé l’investissement productif dans l’économie réelle, d’où la persistance d’un chômage ou d’un sous-emploi de masse et de la paupérisation des classes moyennes…

Les Européens vont-ils enfin pouvoir se débarrasser des dirigeants européistes, multiculturalistes et immigrationnistes, no borders, qui conduisent l’Union européenne au désastre, Merkel, Renzi et Hollande, en y faisant entrer la submersion migratoire musulmane qui déstabilise tout ?

 

Le trio des mauvais dirigeants:

Bien joué les Anglais… Et si les Irlandais suivaient…

Merkel continue de trahir… Elle finira par tout lâcher à la Turquie du dictateur islamiste Erdogan…

L’Union européenne fait encore pression sur la Suisse pour l’empêcher de mettre en œuvre les décisions de son peuple souverain:

http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-09-06/eu-playing-immigration-hardball-with-switzerland-posen-says

 

(FMG)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents