Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Le glas a sonné en Amérique pour les Frères Musulmans : Et en France ?

Publié par medisma sur 21 Novembre 2016, 23:34pm

 

Le glas a sonné en Amérique pour les Frères Musulmans : Et en France ?

Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, des nouvelles confirment son intention de déclarer hors la loi l’organisation des Frères Musulmans.

Il y a un an déjà, le sénateur du Texas, Ted Cruz, avait déposé au Sénat, un projet de loi afin de bannir les Frères Musulmans. Ce projet avait été bloqué par le président Obama en raison de son soutien aux Frères Musulmans. Le conseiller en politique étrangère du nouveau président, Walid Phares, a déclaré le 9 novembre au site égyptien le « 7e jour » « que Trump considère les Frères Musulmans comme l’un des groupes les plus dangereux qui attisent la pensée islamique jihadiste extrémiste. Le nouveau président soutiendra ce projet de loi ». Aux Etats-Unis en effet les Frères Musulmans n’ont cessé de mener campagne contre l’Egypte après la destitution du président Morsi sorti de leurs rangs.

Le projet de loi de Ted Cruz de bannir les Frères Musulmans inclut aussi leurs nombreuses ramifications qui sont très actives, telles le Council on American-Islamic Relations (CAIR) et l’Islamic Society of North America (ISNA).

Il faut noter déjà que la confrérie des Frères Musulmans est interdite en Egypte depuis le coup d’Etat du président Al-Sissi. De même, la confrérie est interdite en Syrie, dans les Emirats Arabes Unis, dans d’autres pays arabes et en Russie.

 

Hillary Clinton et Huma Abedin

En 2012, la sénatrice Michèle Bachmann avait introduit un projet de loi similaire. Elle avait déjà accusé Huma Abedin, principale assistante d’Hillary Clinton, d’être un agent des Frères Musulmans, une taupe en quelque sorte. Elle vient de déclarer sur WND (World Net Daily) : « En premier lieu, il est impératif de connaître l’ennemi. Le but fondamental des Frères Musulmans est de supplanter toutes les structures sociales, même dans les pays non islamiques comme les Etats-Unis, par la charia islamique ». « A travers les Etats-Unis, les groupes des Frères musulmans doivent être dévoilés et démantelés. Leur objectif est de renverser notre république constitutionnelle ». Elle a ajouté : « Nous avons, avec le président Trump, quelqu’un qui veut connaître les ennemis de l’Amérique et les vaincre. Cela est bienvenu et il était temps ».

Mark Christian, ancien imam converti au christianisme, a déclaré aussi à WND « que les Frères Musulmans étaient invités à la Maison Blanche par les Clinton en 1996 et depuis, ils s’y sont bien installés. Tous les présidents, y compris George W. Bush, dressaient des dîners du ramadan et faisaient l’éloge de l’islam comme « religion de paix ». Par ailleurs, depuis 1996, les Frères Musulmans ont été introduits dans l’armée et dans les organisations religieuses sous la couverture du « dialogue interreligieux » ». « Désigner les Frères Musulmans comme une organisation terroriste est un bon premier pas mais c’est nettement plus grave que ça ».

Mark Christian a qualifié la confrérie des Frères Musulmans de « cancer » qui a métastasé jusqu’aux Partis républicain et démocrate. « C’est un cancer qui a été implanté dans le gouvernement américain depuis plus d’une décade ».

Jamie Glazov, auteur du programme Glazov Gang sur canal You Tube, pense que Trump doit faire du bannissement des Frères Musulmans sa toute première priorité : « Nous savons que CAIR était impliqué dans le financement du terrorisme. Nous le savons aussi pour ISNA, pour North American Islamic Trust … Ces organisations de façade des Frères Musulmans sont impliquées dans le financement du terrorisme et nous étions au bord de les poursuivre et de les retirer des affaires. Qu’a fait alors Eric Holder (Ministre de la justice 2009-2015) ? Il a tout fait arrêter et a stoppé les investigations et les poursuites contre ces groupes ».

Donald Trump vient de nommer les trois responsables de la sécurité aux Etats-Unis. C’est un signal prouvant que la ligne dure évoquée par les promesses du candidat Trump sera tenue. Le sénateur Jeff Sessions est nommé Attorney General (Ministre de la Justice), le républicain Mike Pompeo, chef de la CIA et le Général Michael T. Flynn conseiller pour la sécurité nationale. Ces nominations ont approfondi les inquiétudes des musulmans introduits à la Maison Blanche. Les associations satellitaires des Frères Musulmans sont dans le désarroi.

Le logo des Frères Musulmans est symbolisé par le Coran, deux glaives

et le premier mot du verset coranique al-Anfâl (Le butin 8-60) :

« Et préparez [pour lutter] contre eux

tout ce que vous pouvez comme force »

Nous, en France, nous attendons l’homme ou la femme providentiel(le)  capable de donner un coup de pied dans le même panier de crabes et de nous débarrasser des Frères Musulmans ainsi que la myriade d’associations qu’ils gèrent en France. Mais attention : pointer du doigt les seuls salafistes et leurs mosquées suite aux attentats en France (Charlie-Hebdo, Le Bataclan, Nice etc.) ne fait que réjouir les Frères Musulmans dont le travail de sape de la société française est sournois. Fermez une mosquée salafiste, elle resurgit gérée pas les Frères Musulmans. Frères Musulmans et salafistes, ce sont les deux facettes de la même pièce (*).

Un tsunami à la Trump s’imposera-t-il par les urnes en mai 2017 ?

Bernard Dick

L'auteur

 

 

 

 

Médecin gynécologue-accoucheur (Faculté de Lyon, ancien Résident des Hôpitaux de Baltimore, USA) – Titulaire d’une maîtrise de langue et de civilisation arabes -Ancien expert près la Cour d’Appel de Reims – Militant laïque issu d’une famille chrétienne arabe du Proche-Orient.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents