Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Plus d’un million de Français victimes de fraudes à la carte bleue. Comment vous protéger ?

Publié par medisma sur 13 Décembre 2016, 21:58pm

 

Plus d’un million de Français victimes de fraudes à la carte bleue. Comment vous protéger ?

 

Le titre fait frémir et il est véritablement vrai !! En effet, 1,1 million de Français ont été victimes en 2015 de débits frauduleux sur leurs comptes bancaires pour un montant de plus de 416 millions d’euros.

Alors si l’on peut presque se réjouir sur le fait que ce genre de vol ne donne que très rarement lieu à de la violence physique et que dans le même temps, les vols de voitures ou les cambriolages ont plongé, il n’en demeure pas moins que l’on peut se protéger.

L’essentiel de ces fraudes est lié à ce que l’on nomme le « phishing », ce qui veut dire en français le « pêchage » ou le « hameçonnage ». En clair, on chalute large ! Les méchants envoient un e-mail plus ou moins bien fait à des milliers, centaines de milliers et parfois millions de gens estampillés de la CAF, ou de votre banque, ou encore des impôts ou tout autre organisme officiel et qui va vous demander le plus simplement du monde de remplir vos coordonnées, nom, prénom, date de naissance, votre adresse bien évidemment, puis viendra le moment où l’on vous demandera votre numéro de carte bleue.

Vous me direz…

Me faire avoir, moi, jamais !! J’connais ça évidemment !!

Vous avez tort ! Vous êtes vulnérable, et plus vous vous croyez fort, plus vous l’êtes. C’était mon cas jusqu’à il y a peu.

Je vous raconte.

Un jour, je reçois un SMS : « Vous n’étiez pas chez vous. Notre livreur n’a pas pu vous remettre votre colis. Merci de vous connecter sur notre site www.jeteprendspouruncon.com (et ça va marcher) pour convenir d’un nouveau passage. »

Évidemment, vous êtes trop fort, vous n’attendez pas de colis, et vous allez passer votre chemin. Vous êtes distrait, votre épouse vous gonfle pour ses dernières paires de godasses en provenance de chez Sarenza (vous pouvez vous faire livrer 20 paires pour essayer avec les copines de la résidence lors d’une soirée chaussure-party, si si, je vous assure et tout renvoyer, si rien ne vous convient, gratuitement) donc comme vous êtes fort mais que vous êtes aussi un brave type qui veut faire plaisir à sa femme, vous vous connectez sur le biniou, vous remplissez les machins, les trucs, les champs, les informations… et avant de rentrer votre numéro de CB, vous vous dites quand même que c’est louche… MAIS il était moins une ! J’ai failli le faire, j’étais à deux doigts de le faire.

Ce que vous devez comprendre, c’est que vous êtes fort aujourd’hui, mais qu’un jour, un texte va vous parler à vous parce qu’il va correspondre à votre cas spécifique. Vous attendiez presque ce message. Vous allez déjouer 1 000 tentatives et vous faire avoir la 1 001e fois. C’est pour cette raison que les vilains envoient des millions de mails et chalutent larges.

Toujours appliquer la même procédure !

On ne donne son numéro de CB que lors d’un achat. Jamais après. JAMAIS !

On vérifie toujours l’adresse de connexion en haut dans sa barre de navigation. www.impots.gouv.fr c’est bon ! www.impots.gouv.fr.charles.qui.ecritcetarticle.com c’est nettement moins bon, et vous allez vous faire couillonner !!

Si vous avez le moindre doute, vous allez sur le site de la CAF ou des impôts vous-même et par vous-même.

Ensuite, téléphonez pour demander des confirmations.

N’oubliez jamais également que rien n’est jamais urgent ! Il n’y a pas d’urgence à changer un code !! JAMAIS. Vous avez donc le temps de prendre le temps. Plus un message est pressant, plus vous devez le considérer comme louche !

En cas de doute, montrez le mail à Pierre, Paul et Jacques, ils risquent d’avoir reçu le même.

Vous pouvez aussi poser la question à « Google », et dénoncer les tentatives sur le site du gouvernement, le site anti-filoutage : www.internet-signalement.gouv.fr.

N’oubliez pas le grand principe de cette technique : elle vous « presse », elle vous promet de l’argent, ou encore vous « menace » de quelque chose… Dans tous les cas, on va essayer de vous faire réagir et croyez-moi, cela fonctionne.

Soyez donc toujours d’une grande vigilance !!

Charles SANNAT

 

 

source:http://www.insolentiae.com/plus-dun-million-de-francais-victimes-de-fraudes-a-la-carte-bleue-comment-vous-proteger/

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents