Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


The Guardian: le roi de l’Arabie est sur le point de perdre son royaume

Publié par medisma sur 18 Décembre 2016, 22:22pm

 

The Guardian: le roi de l’Arabie est sur le point de perdre son royaume

 

Selon le quotidien britannique The Guardian, le régime monarchique des Al-Saoud est confronté aujourd’hui à une grave pénurie monétaire, qui le place au bord de la faillite, a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Dans un rapport publié par The Guardian , « pendant un certain temps, l’Arabie Saoudite s’impliquait dans les guerres au Moyen-Orient de manière indirecte, via des agents.. elle déployait ses efforts pour répandre sa vision de l’Islam dans de nombreux pays à travers le monde. Et, ses pétrodollars lui permettaient d’appliquer sa stratégie. De plus, l’Arabie entretenait des relations amicales avec le shah d’Iran , et lors de sa chute, l’Occident a constaté qu’il a besoin de stabilité et donc il s’est tourné vers le régime saoudien ».

Le journal poursuit : » aujourd’hui, il semble certain que toute cette période est révolue, voire il y a de fortes chances que les choses évoluent de manière dramatique et catastrophique ».

Car, pour la première fois dans l’histoire de ce pays, la monarchie saoudienne est au bord de la faillite et ce, en dépit de ses efforts pour empêcher l’inévitable. En effet, il semble que l’Arabie Saoudite souffre aujourd’hui d’une réduction de ses revenus et ses ressources financières, et donc elle se retrouve avec un Trésor vide en raison de la chute des prix du pétrole et d’une baisse constante de la demande de pétrole depuis cette région ».

Le journal britannique a estimé que « le régime des Saoud peut tomber d’un jour ou l’autre, de manière subite, à l’instar du pouvoir du Shah d’Iran ».

Il n’exclut pas « le déclenchement d’une révolution religieuse qui conduira à une confrontation certaine avec le régime monarchique et la possible saisie d’important stock d’armes ».

Le journal a critiqué ceux qui estiment que quand ce sont les individus qui vendent des armes sur le marché international, ils sont accusés de contrebande. Alors que quand c’est le gouvernement qui vend des armes cela s’appelle de la protection ou de l’aide de la part des alliés ».

The Guardian a souligné que « la Grande-Bretagne est le deuxième plus grand marchand d’armes dans le monde, elle est une source de provision d’armes pour tout les conflits au Moyen-Orient. Elle vend des armes aux pays accusés d’avoir commis des crimes de guerre et dont le Département d’Etat affirme détenir des documents qui les mettent en cause dans le domaine des droits de l’homme ».

Et de poursuivre: « Ainsi, la Grande-Bretagne a vendu à l’Arabie des armes d’une valeur de 1,7 milliard $ en 2015, alors que les commandes saoudiens en armement ont été estimés à une valeur de 9,2 milliards $ au cours de la décennie précédente ».

» Or, ces mêmes armes massacrent et bombardent le peuple yéménite, est-ce ainsi que les citoyens britanniques veulent que leur gouvernement dépense ses ressources et son énergie ? « s’interroge le quotidien.

Enfin , The Guardian conclut en se moquant du ministre de la Défense britannique, Michael Fallon qui a défendu le soutien britannique à l’Arabie Saoudite au Yémen, en affirmant : » c’est cela l’État qui a le droit de destituer le gouvernement officiel du pays et de vaincre Ansurallah?!. »

source: http://french.almanar.com.lb/151402

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents