Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Arrêtez l’OTAN ! Mateusz Piskorski écrit à Donald Trump de derrière les barreaux

Publié par medisma sur 26 Janvier 2017, 13:40pm

 

Arrêtez l’OTAN ! Mateusz Piskorski écrit à Donald Trump de derrière les barreaux

 

Mateusz Psikorski est un journaliste et professeur en sciences politiques de l’université de Stetin (en polonais Szczecin), ainsi que le chef du parti politique ZMIANA (« Changement »). Il est emprisonné à Varsovie, sans charges et sans jugement, depuis mai 2016, pour avoir divulgué les plans de l’OTAN destinés à supprimer toute forme d’opposition en Europe de l’Est.20

Fort-Russ a déjà traduit deux de ses lettres de prison (1 & 2) et en a obtenu une interview exclusive quelques mois avant que lui-même et son parti soient les victimes d’une répression politique directe. Dans cette correspondance de derrière les barreaux atlantistes, Psikorski s’adresse au président Trump et exprime l’espoir que sa présidence mettra fin à la répression politique que l’administration US précédente a poussée au-delà des bornes imaginables.

***

Très estimé Monsieur le Président,

Je veux vous offrir mes sincères félicitations à l’occasion de votre inauguration comme 45e président des États-Unis d’Amérique. Je forme des voeux, M. le Président, pour la réalisation effective de votre programme électoral axé sur la liberté et l’accroissement du niveau de vie de tous les Américains, pour la paix et la sécurité dans le système international.

Je suis convaincu que les changements annoncés dans le domaine de la politique internationale dont vous êtes l’auteur, M. le Président, seront suprêmement bénéfiques non seulement aux États-Unis mais aussi à notre pays, la Pologne. Ces changements de politique pourraient améliorer de façon significative l’image des États-Unis et renforcer son potentiel dans l’arène mondiale, rompant avec la conviction exceptionnellement préjudiciable que le rôle de Washington est de soutenir les intérêts des corporations multinationales et du capital financier. Votre présidence pourrait signifier la victoire de la démocratie et le respect de la volonté des citoyens sur le système que l’économiste John Perkins a défini avec justesse comme une coporatocratie. L’émancipation des États-Unis des diktats du mondialisme corporatiste pourrait marquer le début de l’émancipation très longtemps attendue de beaucoup d’autres pays du monde, y compris de ces pays en voie de développement dont la Pologne fait partie.

Monsieur le Président, je vous écris cette lettre en qualité de Polonais, de leader du parti politique ZMIANA et de prisonnier politique des « élites » qui dirigent actuellement mon pays. Des actes inspirés par la Central Intelligence Agency, qui coordonne les décisions et les services secrets des autre pays, ont conduit à la situation bizarre qui voit l’opposition politique en Pologne emprisonnée et réprimée. Je me suis personnellement retrouvé derrière les barreaux pour avoir professé des vues et des opinions qui coïncident dans une large mesure avec celles que vous avez vous-même exprimées pendant votre campagne électorale. En Pologne, je suis devenu la victime d’une campagne de mensonges et de calomnies similaires à ce que l’establishment de Washington a déversé sur vous. C’est peut-être pour cela que votre présidence a éveillé en moi et chez les membres de mon parti un sincère espoir de changement dans la politique mondiale, qui pourrait commencer aux États-Unis sous votre direction.

Je suis persuadé qu’une réforme fondamentale de l’ordre international devrait être entreprise par votre pays, qui a, jusqu’à ce jour, été traité et utilisé comme un outil contre ses propres intérêts par les cercles financiers internationaux tels que la Commission Trilatérale, dont le sénateur Barry Goldwater a écrit qu’elle « est internationale et a pour but la consolidation multinationale des intérêts banquiers et commerciaux.. Ce but peut être atteint en prenant le contrôle de la politique du gouvernement des États-Unis ».

Nous, en Pologne, attendons avec impatience les décisions que vous prendrez dans plusieurs domaines qui sont des questions-clés pour nos deux pays. Des millions d’Américains d’origine polonaise ont énormément contribué à la construction et au développement de votre pays. Pourtant, depuis des années, les Polonais sont en permanence trompés par les « élites » de Washington en matière, par exemple, d’abolition des visas pour les citoyens polonais se rendant aux États-Unis. Vos déclarations concernant la libéralisation du régime des visas pourrait trouver une concrétisation de manière appropriée au bénéfice des citoyens de nos pays.

De grands espoirs sont nés de la déclaration de votre intention de réviser les accords de commerce multilatéraux qui font peser en ce moment une menace directe grave sur les consommateurs et les producteurs des pays concernés. Rejeter le Transatlantic Trade and Investmentr Pratnership (TTIP) garantira le développement d’une coopération amicale bilatérale entre les USA et chaque membre individuel de l’U.E. Une critique consistante des accords injustes essentiellement basés sur le dumping des salaires pourrait entraîner le retrait de l’Europe de ce genre d’actions qui menacent la stabilité de l’ordre économique par des dérégulations frénétiques et par la libéralisation incontrôlable des marchés internationaux. Votre présidence est liée à de grands espoirs tant en Pologne que dans les autres pays de voir le TTIP finir dans les poubelles de l’Histoire.

En Pologne, nous espérons que vous serez le premier dirigeant américain à ne pas provoquer davantage encore de conflits allumés par des coups d’État et par l’orchestration de guerres civiles, par la déstabilisation systématique des états du proche Orient et d’Afrique du Nord [M.P. oublie tous les états sud-américains, ndt]. En votre qualité de président des États-Unis, vous pouvez effectivement et dans la plus absolue légalité amener devant la justice tous ceux qui, à partir des cercles politiques et des services secrets US, ont déchaîné la menace terroriste sur le monde . Nous sommes persuadés que vous, Monsieur le Président, êtes capable d’assurer une paix durable en Syrie en reconnaissant les autorités légales du pays et en coopérant avec elles, et en coopérant avec les pays actuellement engagés dans une campagne anti-terroriste sans compromis, en particulier la Russie et l’Iran. Une véritable lutte contre le terrorisme exige une très large coopération de tous ceux qui en sont affectés, comme vous l’avez très justement fait remarquer de manière répétée.

Monsieur le Président ! Vous êtes le premier politicien américain, depuis beaucoup d’années, qui ait osé appeler les choses par leur nom, qui ait osé déchirer le voile des mensonges et de l’hypocrisie. Vous avez, entre autres choses, correctement diagnostiqué la crise en Ukraine, qui a commencé par le coup d’État fomenté par l’étranger de février 2014. En mars 2014, avec plusieurs douzaines d’experts indépendants venus de plusieurs pays d’Europe et des USA, j’ai eu l’occasion d’observer ce qui s’est passé en Crimée. Comme vous l’avez fait remarquer avec raison, les habitants de la péninsule ont, de manière parfaitement libre et sans ingérence extérieure, décidé de leur avenir par un référendum. Nous devrions tous respecter leur choix. La Pologne a été manipulée par l’Administration précédente de la Maison Blanche, pour qu’elle attise les flammes du conflit ukrainien et se livre à des actions provocatrices à l’égard de la Russie. Nous exprimons le profond espoir que vous entamerez, sans délais inutiles, un dialogue constructif avec le président Vladimir Poutine, sur pied d’un partenariat rationnel, dans l’entreprise de stabilisation de la situation internationale. La sécurité de la Pologne dépend significativement d’une réactivation du dialogue entre Washington et Moscou.

Nous en appelons aussi à vous de tout notre cœur, Monsieur le Président, pour que vous contremandiez immédiatement le déploiement de l’OTAN et des forces US sur le territoire de la Pologne et sur celui des pays baltes. L’irresponsable décision de l’administration du président Obama en cette matière a évidemment accru les tensions internationales en Europe Centrale. Les demandes de déploiement de toujours plus de soldats américains en Pologne ne furent et ne sont que le fait de politiciens polonais irresponsables, aveuglés par leur haine viscérale de la Russie. Les États-Unis ne peuvent pas se permettre de céder aux pressions et à l’influence d’aventuriers et de fauteurs de guerres. Le peuple polonais comme le peuple américain désire la paix et la coopération, et non la provocation de conflits, qu’ils soient politiques ou armés. C’est pourquoi nous vous en conjurons : plus un seul soldat US sur le soi-disant flanc oriental de l’OTAN !

Monsieur le Président ! Pour finir, permettez-moi de vous demander d’empêcher la CIA d’exploiter les services secrets des pays d’Europe Centrale qui lui sont inféodés, dans le but de neutraliser les populations qui critiquent les actes des « élites » de Washington. En tant que leader d’un parti politique qui s’est donné pour tâche de faire sortir la Pologne de l’OTAN, je suis maintenu en prison depuis des mois sans le moindre jugement. Il y a des raisons d’en conclure que les services secrets américains ont transmis ordres et directives à l’Agence de Sécurité Intérieure de Pologne me concernant. Je suis convaincu qu’en prenant possession de votre fonction de président des États-Unis d’Amérique, vous saurez barrer la route à ce genre de pathologies politiques.

Une fois encore, je souhaite à vous-même et à votre peuple, une présidence libre de répondre aux désirs des citoyens américains qui s’identifient au slogan « Make America Great Again ».

Respectueusement,

Dr. Mateusz Psikorski

Président de Zmiana, prisonnier politique.
 

Source : http://www.fort-russ.com/2017/01/stop-nato-mateusz-piskor…

Traduit du polonais par J. Arnoldski

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

source: http://lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.skynetblogs.be/archive/2017/01/24/et-maintenant-8693620.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents