Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Formidable discours de Trump : le pouvoir sera rendu au peuple !

Publié par medisma sur 22 Janvier 2017, 13:50pm

 

Formidable discours de Trump : le pouvoir sera rendu au peuple !

 

Après les ricanements du début de campagne présidentielle américaine, l’heure est venue pour les démocrates d’avaler leur chapeau.

Donald Trump a prêté serment ce jour, sur les marches du Capitole à Washington, en jurant sur la Bible qu’il protègera et défendra les Etats-Unis. Il est donc le 45ème président, n’en déplaise aux élites américaines qui ne juraient que par Hillary Clinton.

Car le milliardaire a beau cristalliser toutes les rancoeurs de l’establisment, lequel a été sèchement désavoué par le peuple, il aura les pleins pouvoirs, avec le Congrès et la Cour Suprême acquis aux Républicains.

Les décrets sont déjà prêts. Trump ne restera pas les bras ballants…

Tout cela est bien entendu insupportable pour une caste dirigeante qui hait le populisme de Trump et entend conserver ses privilèges malgré le verdict des urnes. Le camp démocrate refuse la défaite et attise les braises du soulèvement populaire.

Partout, c’est la contestation du scrutin, de la liberté et de la loi électorale.

Partout, les faux démocrates manifestent contre la démocratie.

La plus grande démocratie du monde refuse le choix du peuple et attise la haine anti-Trump.

A New-York, le gratin des célébrités manifeste avec des milliers d’opposants au milliardaire. Du jamais vu.

“Quoi qu’il arrive, nous Américains, nous New-Yorkais, nous patriotes, resterons unis pour nos droits et pour les droits de nos concitoyens” a lancé Robert de Niro.

Mais de quels droits parle-t-il puisqu’il conteste le simple droit de vote des électeurs de Trump ? De quel patriotisme parle-t-il puisque Trump veut mener une politique au seul profit du peuple américain ? C’est du délire.

“Va-t-on avoir 100 jours de résistance ? Formidable !” dit Alec Baldwin.

“Donald Trump n’a pas de mandat”. ”Il ne durera pas quatre ans”, dit Michael Moore, au prétexte qu’Hillary a engrangé plus de voix que Trump.

Quant aux manifestants, leurs pancartes sont le summum de la caricature :

“Nous sommes ici parce que nous sentons que nous allons perdre tous les acquis des 50 dernières années : les droits civiques, la liberté d’expression, le droit à la santé, les droits des femmes, les droits des homosexuels, et j’en passe” déclare un participant.

Et le maire de New-York n’est pas en reste. Il a prévenu Trump qu’il s’opposerait aux expulsions de millions d’immigrés. C’est pourtant l’échec d’Obama et sa désastreuse politique migratoire qui ont porté Trump au pouvoir.

Il est vrai que 80% des New-Yorkais ont voté pour Hillary. On comprend qu’ils soient aigris !

Alors, tout est bon pour faire de Trump un être diabolique, mélange de Hitler et de Gengis-Khan, capable de tout détruire sur son passage.

On nage en pleine hystérie collective. C’est no-limit dans le grotesque.

Dans son bloc-notes, Ivan Rioufol nous dépeint le ridicule de la situation.

La presse bien pensante affiche clairement sa répulsion pour le vainqueur des élections, qui a gagné contre la volonté des élites.

Les artistes se glorifient de ne pas chanter pour Trump.

Des stylistes de mode clament qu’ils n’habilleront pas la First Lady, la superbe Mélania. Difficile de faire plus ridicule.

Il faut vraiment être mal câblé pour ne pas tomber sous le charme de Mélania !

Elle a une classe qui fait honneur à l’Amérique.

Des peintres demandent à Ivanka, la fille de Trump, de décrocher leurs œuvres de son appartement !!!!

Ils font même circuler la rumeur qui verrait Hillary briguer la mairie de New-York pour prendre la tête de l’opposition à Donald Trump.

Et ce sont ces élites arrogantes et méprisantes qui voudraient gagner les élections et mener le monde ! Hallucinant.

Tous ces donneurs de leçon, ces démocrates bidons, affichent la même tolérance qu’un dictateur.

Cette attitude irresponsable encourage les casseurs qui s’en donnent à cœur joie dans les rues de Washington. Plutôt inattendu en Amérique.

Il ne faut donc pas s’étonner que l’élection de Trump fasse peur aux Européens.

Ce qu’ils craignent par dessus tout, c’est que Trump réussisse et se révèle comme le plus grand président des Etats-Unis depuis Ronald Reagan.

Ce qu’ils craignent, c’est que l’Angleterre devienne la première puissance d’Europe après le Brexit.

Ce qu’ils craignent, c’est que Marine soit élue en 2017 et sorte la France du marasme.

Car ces élites autoproclamées se sont trompées sur tout.

Elles nous promettaient le cataclysme en bourse. Les marchés sont au plus haut.

Elles nous promettaient une récession technique. Elle n’a pas eu lieu.

La grande peur de nos élites, c’est que les peuples, partout en Europe, reprennent les commandes et décident eux-mêmes de leur destin.

Mais tout cela sera balayé par Donald Trump, qu’on a injustement caricaturé mais qui sera un grand président.

On le dit imprévisible. Il va étonner le monde et sera réélu, faisons en le pari.

C’est donc un discours très offensif qu’il a prononcé après son investiture.

“Une petite minorité a profité sur le dos du peuple. Mais dès cet instant, le pouvoir sera rendu au peuple.” Tout va changer.

“C’est VOTRE journée, l’Amérique est VOTRE pays.”

“C’est un serment d’allégeance au peuple américain que je fais”.

“Les usines fermées, les usines délocalisées, la classe moyenne laminée, tout cela est terminé”.

“C’est un mouvement historique unique au monde. Le peuple ne sera plus oublié”.

“America first” “Acheter américain, embaucher américain”

“Toutes nos décisions devront bénéficier au peuple américain.”

“Je ne vous laisserai jamais tomber”.

“Nous combattrons le terrorisme et l’islamisme avec nos alliés”

“N’ayez pas peur, Dieu protège l’Amérique”

“C’est le temps de l’action. Tout est possible”.

On croirait entendre Marine, quand elle déclare vouloir gouverner au nom du peuple, pour le peuple et par le peuple.

Jacques Guillemain

Source :   http://ripostelaique.com/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents