Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Pays-Bas: Geert Wilders en tête des sondages

Publié par medisma sur 14 Février 2017, 21:47pm

 

Pays-Bas: Geert Wilders en tête des sondages

Le député néerlandais d'extrême droite Geert Wilders. REUTERS/Laszlo Balogh

A un mois des élections législatives, les partis politiques néerlandais se mettent en ordre de bataille. Dans un contexte de crise en Europe, le populiste Geert Wilders et son programme anti-islam, anti-immigration et anti-système sont en tête des sondages. Mais son parti, le PVV, risque de devoir nouer des alliances s’il veut gouverner. Wilders est persuadé qu’il y parviendra. Pas question, lui répondent les grands partis, à commencer par celui du Premier ministre conservateur.

Mark Rutte a réactivé son compte Twitter qui était en sommeil depuis près de 6 ans, pour l’occasion : « Zéro pour cent de chance, Geert. Zéro pour cent. Cela ne se produira pas », a écrit le Premier ministre néerlandais en réponse à son rival politique.

Ce dimanche, le député et chef du Parti de la Liberté a participé à sa première grande intervention télévisée de campagne. L’occasion pour Geert Wilders qui prône une interdiction des mosquées et une sortie de l’Union européenne, d’affirmer que les promesses faites par les autres partis de ne pas nouer d’alliances avec lui seraient vite oubliées, une fois qu’il aurait remporté le scrutin.

D'après l'enquête hebdomadaire de référence de l'institut Maurice de Hond, si les élections se déroulaient cette semaine, le PVV obtiendrait 30 sièges et le VVD du Premier ministre, 24.

Mais ce dernier a, à plusieurs reprises, exclu de faire alliance avec l’extrême droite. La chambre basse du Parlement comptant 150 sièges, on est donc loin du compte pour la majorité.

Dans ce contexte, les négociations au lendemain du 15 mars risquent d’être ardues et les petites formations, comme le Parti pour les animaux ou le Parti des 50 ans et plus risquent d’être particulièrement courtisées.

 

Par RFI 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents