Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Affaire Bruno Le Roux, un rideau de fumée pour cacher les casseroles de Macron révélées durant le débat de TF1

Publié par medisma sur 27 Mars 2017, 20:29pm

 

Affaire Bruno Le Roux, un rideau de fumée pour cacher les casseroles de Macron révélées durant le débat de TF1

 

Pour mieux protéger la candidature véreuse d’Emmanuel Macron dénoncée lundi-soir sur TF1, notamment par Benoît Hamon, au cours du débat de la primaire du 1er tour des Présidentielles, le ministre de l’intérieur Bruno Le Roux a été sacrifié pour leurrer les électeurs qui commencent à trop bien comprendre la propagande et la protection médiatique et judiciaire dont bénéficie Macron. Le débat de lundi soir a été très révélateur de ce point-de-vue. La ficelle Le Roux est grosse, surtout quand on observe qu’elle a été lancée comme par hasard sur TMC, immédiatement relayée sur « BFMacron« , deux des chaines de Patrick Drahi, l’obligé de Macron dans l’affaire de la vente de SFR. Mais il fallait neutraliser la très mauvaise prestation de Macron sur TF1 et surtout la dénonciation de ses casseroles en direct par son ancien camarade de gouvernement, Hamon, reprise de volée par Jean-Luc Mélenchon.

Les plus grosses casseroles d’Emmanuel Macron

Macron, soupçonné de haute trahison dans le scandale d’Alstom-énergie et auteur du scandale de la livraison de SFR au magnat de la presse Patrick Drahi n’a aucun problème avec le PNF, celui-ci préférant s’occuper de ses concurrents directs à la course à l’Elysée, Marine Le Pen et François Fillon. L’ancien secrétaire général de l’Elysée et ancien ministre de l’Économie de François Hollande n’est pas non plus poursuivi pour de forts soupçons de dissimulation fiscale sur son patrimoine fabuleux de 3,5 millions d’euros acquis comme banquier de Rothschild en l’espace de deux ans et demi seulement et dont curieusement, il ne resterait plus rien à déclarer… (Voir les deux vidéos ci-après)

Le PNF et l’Elysée agitent le rideau de fumée qu’est l’affaire Le Roux

Macron avec ses ÉNORMES casseroles commençant à sérieusement faire du tintamarre, l’Elysée a donc concocté en contre-feu le sacrifice de Bruno Le Roux pour servir de rideau de fumée. Oh, certes, un tout petit sacrifice sans conséquence, « Paris vaut bien une messe »: il vient de démissionner un mois avant la fin de ce gouvernement, pour des affaires futiles et légales d’emplois familiaux. S’il ne faut que cela pour faire croire aux électeurs que le Parquet National Financier ferme les yeux sur les casseroles de Macron uniquement parce qu’il n’y aurait rien à voir, pourquoi s’en priver ?

http://media.medias-presse.info/wp-content/uploads/2017/03/Parquet-national-Fiancier.jpg

Photo des membres du PNF tous nommés par Hollande et Christiane Taubira en 2013

 

Le Roux est l’alibi du Parquet National Financier

Le Parquet National Financier (PNF) qui a été créé par Hollande sous prétexte de lutter contre les fraudes des politiciens suite au dissimulations fiscales du son ministre des Finances, Jérôme Cahuzac, n’en finit plus de manœuvrer au profit de son héritier. Mais le PNF n’a-t-il pas été créé dans ce seul but ? Tous ces membres, photo ci-dessus, ont été nommées par François Hollande et Christiane Taubira, alors ministre de la Justice, en 2013. Depuis janvier 2017 ce parquet organise avec la complicité des médias aux ordres, le lynchage des principaux concurrents d’Emmanuel Macron, que sont François Fillon et Marine Le Pen, afin que la route vers l’Elysée lui soit déblayée.

Ainsi les journalistes en chœur sur BFMTV et autres chaines mainstream, peuvent s’exclamer: « voilà la démonstration que la PNF est indépendant, il ne s’occupe pas que de Fillon et Marine Le Pen! » Sauf que Bruno Le Roux n’est pas candidat à la présidentielle, et qu’il ne risque rien, il continuera de toucher ses émoluments de ministre et le Système saura le remercier. Le Roux sert en réalité d’alibi au Parquet National Financier sur sa cécité devant les ÉNORMES casseroles de Macron.

Fillon le principal obstacle de Macron pour le second tour

Si du côté de Macron les magistrats du PNF ne voient toujours rien à enquêter, en revanche on ne peut pas leur reprocher de rester inactifs contre le principal obstacle à l’Elysée de Macron, puisque ce mardi François Fillon -ou sa femme- est poursuivi, en plus du reste, pour « escroquerie aggravée, faux et usage de faux »

Marine Le Pen, même si elle est en tête des sondages du premier tour, et si elle est le seul véritable adversaire du Système oligarchique mondialiste qui dirige la France à travers l’UE, est considérée comme exclue au terme du second tour, ce qui fait d’elle l’adversaire idéal, même si des poussées de fièvre agitent l’Etat profond par vagues successives, avec des attaques d’une violence inouïes par reportages, débats et autres émissions spéciales, sur toutes les chaines, lorsque la candidate frôle les 50% dans les sondages au second tour. Mais il semble que la victoire de Marine Le Pen soit un scenario tellement horrifiant pour l’Établissement, qu’il lui n’arrive pas à l’envisager longtemps, comme un syndrome de cécité à la manière de l’élection de Trump en quelque sorte. Et puis le PNF et les médias sont là, avec leur pouvoir de nuisance, pour veiller à la constante diabolisation de Marine Le Pen.

Mais c’est Fillon qui leur semble l’obstacle le plus sérieux face à Macron pour accéder au second tour, car si Marine Le Pen franchit la barre du second tour, son adversaire devrait être le vainqueur définitif, selon leurs estimations.

D’autre part Fillon persiste et signe sur sa ligne de politique étrangère pour une alliance avec Vladimir Poutine contre le terrorisme et une reconnaissance de la Crimée russe. C’est le seul aspect de son programme, particulièrement original et anti-conformiste, qu’il a pris le temps de bien développer lundi soir. Benoît Hamon, quasi-ahuri lui a demandé s’il n’entendait tout-de-même pas s’allier avec Bachar el-Assad, horresco referens? Mais le candidat LR ne l’a pas détrompé. Or la diabolisation de Poutine est le ressort nécessaire à la justification des guerres que l’oligarchie répand sur toute la terre pour ses fructueuses affaires dont l’immigration sauvage fait partie. C’est l’originalité d’un candidat qui a eu l’audace, avant d’être la proie du PNF, de s’être réclamé des racines chrétiennes de la France. Un candidat ainsi fragilisé au regard du Système, qui pourtant, par ailleurs, est parfaitement européiste et libéral.

Or d’après un sondage fuité des Renseignements généraux, le candidat Fillon (+ de 20%) serait confortablement installé loin devant Macron (seulement 13%) au premier tour, tandis que Marine serait à 32%. Ce qui permet d’ajouter quelque crédit à ce sondage des RG c’est l’acharnement dont le Système fait preuve contre Fillon; s’il n’était pas un réel obstacle sur la route de Macron à l’Elysée, pourquoi se donnerait-il tant de mal pour le discréditer?

Le scandale d’Alstom, de la haute trahison

Emmanuel Macron n’est toujours pas poursuivi alors que comme Secrétaire Général-Adjoint de l’Elysée et ensuite ministre de l’Économie, il a favorisé: ses propres intérêts, des intérêts capitalistes et des intérêts étrangers contre les intérêts nationaux. Ainsi il a cédé aux Américains un pan capital de l’indépendance énergétique de la France:Alstom-Energie. « C’est une défaite catastrophique, nous avons été roulés dans la farine. Général Electric et les Américains ont eu absolument ce qu’ils voulaient, quand ils voulaient, et probablement en mettant moins d’argent et en rencontrant moins de difficultés que ce qu’ils avaient prévu. » Eric Dénécé, dans Spécial Investigation de Canal+

Macron est clairement désigné comme celui qui a été placé à Bercy en remplacement de Montebourg qui avait verrouillé l’affaire par un décret, pour supprimer le décret et trahir les intérêts de la France au bénéfice des intérêts américains, dans l’émission de Canal+ Spécial Investigation, diffusée en 2016:

 

L’info et la Justice du PNF instrumentalisés

Macron,cet associé de la banque Rothschild, n’est pas davantage poursuivi pour avoir livré SFR au magnat milliardaire de la presse Patrick Drahi, faisant de ce dernier son obligé qui, depuis le début de la campagne électorale, organise la propagande du candidat d’En Marche sur ses chaines d’information, tout-en court-circuitant et faisant lyncher par ses journalistes les opposants de son mentor. L’ancien conseiller de François Hollande et son ancien ministre n’est pas davantage poursuivi pour avoir dissimulé au fisc son fabuleux patrimoine de plus de 3 millions d’euros acquis comme banquier de Rothschild en l’espace de deux ans et demi seulement...

Les manœuvres de l’oligarchie en faveur de la candidature Macron sont beaucoup trop importantes pour ne pas désigner cet imposteur comme le plus grand danger actuel pour la survie de la France.

Mais où est donc passé le patrimoine fabuleux d’Emmanuel Macron ? Une opacité qui n’intéresse pas le PNF…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents