Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Des cris en vain : environ 30 millions de personnes ont manifesté jour après …

Publié par medisma sur 18 Mars 2017, 21:50pm

 

Des cris en vain : environ 30 millions de personnes ont manifesté jour après …

 

Le 15 février 2003 ont eu lieu les plus grandes manifestations de tous les temps, organisées par la « Coalition arrêtez la guerre » – mais le cri de la population mondiale n’a jamais été entendu avec le respect approprié ! A court terme les médias de masse dans les différents pays n’ont certes pas pu faire autrement que d’informer sur cette grande manifestation mondiale. Mais au lieu d’assumer leur rôle qui est de montrer aux gouvernements récalcitrants cet appel véhément de la population mondiale et d’insister alors sans relâche pour qu’ils obtempèrent à cet appel, au lieu de faire cela, la presse à sensation a rapidement étouffé toute l’énergie enflammée, en diffusant immédiatement et en direct sur toutes ses chaînes de télévision des images de la guerre d’Irak qui avait malgré tout éclaté.

 

C’est donc du cinéma à sensation et de la presse à sensation que tous les médias de masse ont diffusé au lieu de parler de ce cri du peuple qui devenait de plus en plus fort.

C’est précisément de cette manière que la guerre planifiée n’a pas été empêchée et qu’elle n’a pas non plus été stoppée aussitôt après avoir commencé. Les gens endurcis ont pu regarder les bombardements sur l’Irak en restant chez eux, chips et bière à la main, dans leur zone de confort… et les guerres se succèdent sans qu’on les arrête… C’est pourquoi KlaTV rappelle avec quelle ampleur, il y a 14 ans presque jour pour jour, les peuples ont donné des ordres à leurs politiques, et particulièrement à l’élite anglo-américaine et cela en vain .

Rien que le 15 février 2003 plus de 30 millions de personnes ont manifesté dans 789 villes et 72 pays contre George Bush et Tony Blair. Actuellement les mouvements et manifestations contre la guerre auront-ils un plus grand effet face aux provocations récurrentes de l’Occident contre la Russie ? Une menace se profile : sans le soutien ininterrompu et total de tous les mass-médias, cela échouera une fois de plus. Mais il faut que cela devienne possible, car une rupture de digue éventuelle en Ukraine de l’Est pourrait déclencher de nombreuses autres guerres dans toute l’Europe.

Car la guerre d’Irak n’était aussi que le prélude pour toutes les guerres qui ont suivi dans les pays de ce qu’on appelle le Printemps Arabe (Tunisie, Egypte, Algérie, Libye, Yémen, Syrie, etc.).

Vous aussi, lancez un appel à vos médias de masse pour qu’ils empêchent de telles guerres et qu’ils ne les attisent pas encore plus par de la propagande anti-russe.

Lors des manifestations contre la guerre en Irak, des millions de personnes partout dans le monde sont descendues dans la rue. Il s’agissait de la manifestation de masse la plus grande de l’histoire mondiale. La même chose s’est passée d’Oakland à Athènes, de Berlin à Bangkok, de New York à Tokyo, bref de l’extrême sud de l’Afrique jusqu’à l’Antarctique. Et ce miracle va se répéter à coup sûr. Voici un souvenir de ce 15 février 2003 légendaire.

Les manifestations ont suivi la course du soleil : Les premières ont eu lieu dans le Pacifique du sud, puis en Nouvelle-Zélande, l’Australie et Sidney ont suivi.

Ensuite il y a eu l’Asie du nord et du sud, puis la Malaisie et l’Indonésie, ensuite cela a continué aux Philippines, en Inde et au Pakistan, et puis partout en Russie, et ensuite en Afrique, puis dans toute l’Europe, … à Rome : et puis en Espagne : Rien qu’à Madrid il y avait 3 millions de manifestants, qui ont manifesté contre Bush et Blair ! Puis la France, Paris a suivi. Ensuite la Turquie Puis les manifestations sont passées à Londres : rien qu’à Londres il y avait 1,5 million de personnes en un seul jour ! : Mais peu importe combien de millions de personnes ont manifesté dans le monde entier le même jour – Bush et Blair sont malgré tout passés à l’attaque sans pitié – sans aucune autorisation, ni du peuple ni du Conseil de sécurité. Le monde entier leur a ordonné d’arrêter ! Mais ils l’ont fait quand même ! Ils n’ont pas écouté ! Et ils ont précipité tout un pays dans la ruine, pour un mensonge ! Pour ce mensonge qui prétendait que Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive ! Et on ne leur en a jamais demandé des comptes jusqu’à présent, leur guerre mensongère continue ! D’Egypte, du Caire de partout ! Tous étaient de la partie et se sont engagés dans le grand cri mondial : Stop ! Pas de guerre contre l’Irak ! Mais ces bellicistes ont ignoré le cri de toute la terre. C’est ainsi que fonctionnent ces prédicateurs de démocratie ! C’est ça, notre démocratie ! C’est comme ça qu’elle est en vérité et c’est comme ça qu’elle fonctionne ! Des manifestations contre la guerre ont aussi eu lieu dans 150 villes américaines au moins ; tout a été en vain. Les bellicistes n’y ont prêté aucune attention ! Contre ces bellicistes 35 millions personnes environ se sont levées le 15 février 2003 à l’échelle mondiale et ont crié : « Stop, Bush et Blair – pas de guerre contre l’Irak ! »

Mais ça n’intéressait pas le moins du monde ces criminels de guerre. Voici le commentaire de Bush : « La grandeur de cette protestation, c’est comme si on faisait de la politique pour un petit groupe, ils ne peuvent pas nous arrêter ! »

Hé ! Un instant ! Humanité, réveille-toi ! 35 millions en un jour… de 72 pays, de 789 villes… seulement un petit groupe pour Little George ? Quel maudit club a inspiré de telles phrases à ce tueur en série ? Il est prouvé que les manifestations contre la guerre ont une portée globale. Toutes les personnes engagées et souvent douloureusement déçues ne vont en aucun cas renoncer. Au lieu de cela, tous ces gens vont se développer comme lors d’une éclosion de masse et commenceront à tisser des réseaux de tribunaux totalement nouveaux jusqu’à ce que l’on puisse faire front de manière efficace contre tous les coupables d’abus de pouvoir. Ils donneront une chance à chaque tribunal plus élevé de juger avec justice les bellicistes et leurs alliés dénoncés dans le monde entier. Si ces tribunaux ne saisissent pas cette chance et ne l’applique pas devant les yeux de tous, les peuples vont destituer ces juges inutiles et alliés au mal et installer à leur place leurs propres juges capables et incorruptibles. Mais les peuples ne les établiront pas par des guerres civiles violentes mais par de décisions civiles puissantes.

Malgré des manifestations simultanées depuis l’Afrique du Sud jusqu’en Arctique : … aucune réaction. Voici exactement dans la pratique à quoi ressemble la démocratisation tant professée par les USA ! Voici ce qu’il en est ! En un seul jour 789 villes dans 72 pays ont manifesté dans les rues, mais tout ce travail avec tous ses efforts, ses souffrances, et ses coûts n’ont pu ni impressionner ni fléchir Bush et Blair ! Tous les tribunaux et toutes les instances existantes se sont ainsi révélés totalement inutiles. Malgré la preuve que cette guerre a fait verser du sang, jusqu’à aujourd’hui aucun tribunal n’a vengé ce sang.

Si Donald Trump veut rendre les USA grands de nouveau, comme il le dit, son premier but devrait être de maîtriser le passé, s’il ne veut pas garder lui-même du sang sur les mains ! Va-t-il faire cela ? Ce crime n’était que le premier de tous les crimes de guerre de ce siècle. Mais c’est en vain que le peuple britannique a également fait une manifestation lorsqu’est devenu public le fait que des millions d’innocents ont perdu la vie suite à un mensonge. A l’époque déjà, le peuple britannique a protesté ! Tony Blair n’a pas pu se montrer en public sans courir le risque d’être lynché sur place…

Le peuple qui pendant des années a perdu ses pères et ses fils dans la guerre pour Blair a demandé à avoir un entretien de 15 minutes avec Tony Blair…

« Mais notre demande est complètement ignorée ».

Au lieu de cela, Tony Blair a été élu médiateur pour la paix au Proche-Orient après la fin de son mandat ! Qui diantre lui a donné cette médaille ?

« Ce soir je vous invite à une présentation avec diaporama. »

Dîner de la société des correspondants de radio et de télévision

« Ce sont de vraies images non truquées provenant des archives de la Maison Blanche. Ces armes de destruction massive doivent bien être quelque part. Non, il n’y en a pas. Peut-être là-dessous. »

Quel profit les peuples tirent-ils de leurs cours de justice ? A qui servent-elles, si ce n’est aux très grands criminels de guerre ? Mais c’est le peuple qui est envoyé à la mort, qui passe devant la justice pour chaque petit délit. Cette femme a dû rendre des comptes à cause d’une « fraude de 1€ et 30 centimes », elle a été punie et humiliée en public. Et cela seulement parce qu’elle avait encaissé un bon de réduction de 1€ et 30 centimes laissé à la caisse par un client. Les peuples doivent payer et sont punis pour chaque petite chose. Mais les tueurs en série à l’échelle de génocides restent impunis pendant des décennies, malgré des millions de protestations en une seule journée !

C’est pourquoi de plus en plus de réseaux formés par des personnes responsables commencent à analyser les informations des médias et à les enregistrer, afin que celles-ci ne soient pas supprimées ou effacées. Pour cette raison toute censure d’Internet par les bellicistes vient trop tard. Tout comme des oiseaux s’élancent tous ensemble au même moment sans planification et savent vers où ils doivent voler, de même les forces de la nature sont en action depuis quelques années, afin qu’émerge depuis toutes les parties de la terre une sorte de « dictionnaire des bellicistes ». Des milliers d’articles opposent ouvertement à ces bellicistes cette nouvelle perspective et ces contre voix.

De manière totalement imprévue, mais néanmoins simultanément, de plus en plus d’informations alternatives se propagent comme dans un réseau jusqu’à atteindre les journalistes et les rédacteurs responsables, et les éditeurs de médias et les politiciens. Comme lors d’une éclosion de masse, ces responsables reçoivent de plus en plus de requêtes officielles leur demandant une rectification, par exemple de rectifier aussi tout ce qui a été passé sous silence. Cet événement spontané fait en sorte que tous ceux qui sont à l’origine de mensonges et qui ont poussé à la guerre ne puissent plus invoquer leur ignorance ou de quelconques fausses informations. Ils reçoivent de tous les côtés des informations claires et de toute part leurs réactions seront retenues contre eux. Ces événements naturels qui sont en train de se produire rendent un oubli ultérieur impossible.

Progressivement des journalistes du mainstream sont informés de tous les côtés que leur comportement journalistique sera utilisé contre eux dans des procédures juridiques. Car il est certain que le moment viendra où de nouveaux tribunaux convoqués par le peuple puniront conformément à la législation toutes ces informations consciemment faussées, ces malversations et ces omissions. Le fait que le 15 février 2003 plus de 30 millions de personnes se sont levées le même jour, comme une éclosion de masse, pour manifester dans 789 villes et 72 pays prouve que de tels phénomènes de masse vont se reproduire ! Ils vont s’imposer inexorablement et de manière surnaturelle comme à travers un réseau, jusqu’à ce que tout « incendie criminel médiatique » qui sert à la préparation de guerre soit puni à un moment donné par les tribunaux pour crimes de guerre qui fonctionneront différemment.

Si tous ceux qui travaillent pour le mainstream ne reviennent pas à leurs responsabilités en tant que 4ème pouvoir public et n’investissent pas toute leur énergie pour mettre à la lumière les machinations corrompues et les actions des gouvernements bellicistes et pour les punir, alors ils devront répondre de leurs actions devant ces tribunaux à venir comme étant eux-mêmes des complices et des criminels de guerre.

Tous ces développements ne sont que la suite logique et très importante d’un point de vue juridique du réveil décrit précédemment. Le but est que non seulement toutes ces personnes trompées mais aussi ces « auteurs intentionnels » soient encouragés à changer leur façon de penser. Résumé : Les mécanismes naturels de survie produisent dans le monde entier des lieux de documentation totalement indépendants les uns des autres, pour dévoiler les bellicistes des médias et les criminels de guerre :

1. Tout média, tout journaliste qui informe de manière unilatérale ou donne une fausse information est identifié par des entités tout à fait indépendantes afin que tous les crimes de guerre soient enregistrés de manière durable et cela pas seulement sous forme digitale.

2. Dans le cas d’une information unilatérale, le journaliste ou le média va être confronté par chacun avec des contre voix qu’il aurait dû évoquer selon son devoir journalistique ou son éthique professionnelle ou les lois en vigueur. Si ces personnes propagent des mensonges, elles vont être informées par des contre-présentations fondées qui émergeront par instinct naturel. Cela se produira partout de plus en plus et de manière spontanée et non planifiée.

3. Les journalistes mensongers vont être appelés de tous les côtés à corriger par le même média et dans un temps approprié leurs informations unilatérales ou fausses (comme dans le cas d’une rectification imposée par les tribunaux), afin d’exclure une « ignorance » ou une « faute ».

4. Ils vont être prévenus par tous les observateurs attentifs, qu’après une guerre éventuelle, si rien n’a eu lieu avant, un « centre de documentation pour les crimes de guerre médiatiques » mettra tout en œuvre afin de dévoiler les médias qui poussent à la guerre comme étant des alliances terroristes et que leurs complices journalistiques soient poursuivis dans des procès de crimes de guerre.

Bonus-Générique : http://www.terra-kurier.de/US-Kriege.htm

1950-1953 Guerre de Corée : du 27.06.1950 au 27.07.

1953 1956 Crise de Suez : Égypte, du 26.07.1956 au 15.11.

1956 1958 Opération Blue Bat : Liban du 15.07.1958 au 20.10.1958

1958 – 1963 Route de Taïwan : du 23.08.1958 au 1.06.1963

1960 – 1962 Congo : du 14.07.1960 au 1.09.1962

1962 – 1963 Crise de Cuba : à l’échelle mondiale : 24.10.1962 au 1.06.

1963 1965 – 1966 Opération Powerpack : République Dominicaine, du 28.04.1965 au 21.09.1966

1965 – 1970 Opération Arc Light : Asie du Sud-Est, du 18.06.1965 à Avril 1970 Opération Rolling Thunder : Vietnam du Sud, du 24.02.1965 à octobre 1968

1967 Guerre des six jours : Moyen Orient, du 13.05.1967 au 10.06.

1967 1970 Opération Tailwind : Laos 1970 Opération Ivory Coast/Kingoin : Vietnam du Nord, 21.11.1970

1962 – 1971 Opération Linebacker I : Vietnam du Nord, Opération Ranch Hand : Vietnam du Sud, janvier 1962 à janvier 1971

1972 Opération Linebacker II : Vietnam du Nord, du 18.12.1972 au 29.12.1972 Opération Pocket Money : Vietnam du Nord, du 9.05.1972 au 23.10.1972 Opération Freedom Train : Vietnam du Nord, du 6.04.1972 au 10.05.1972

1972 – 1973 Opération Endweep : Vietnam du Nord, du 27.01.1972 au 27.07.1973

1973 Opération Nickel Grass : Moyen Orient, du 6.10.1973 au 17.11.1973

1975 Opération Eagle Pull : Cambodge, du 11.04.1975 au 13.04.1975 Opération Frequent Wind : Evacuation au Vietnam du Sud, du 26.04.1975 au 30.04.

1975 Opération Mayaguez : Cambodge, 12 au 15.05.1975 Opération CoronetOak : Amérique centrale et du Sud, d’octobre 1977 au 17.02.1999

1980 Opérations Eagle Claw / Desert One : Iran, 25.04.1980 1981 Opération Golfe de Syrte : Libye, 18.08.1981

1981-1992 El Salvador, Nicaragua : du 1.01.1981 au 1.02.1992 1983 Opération Urgent Fury : Grenade, du 23.10.1983 au 21.11.1983

1982-1987 US-Multinational Force : Liban, du 25.08.1982 au 11.12.1987

1986 Opération Attain Document : Libye, du 26.01.1986 au 29.03.1986 Opération El Dorado Canyon : Libye, du 12.04.1986 au 17.04.1986 Opération Blast Furnace : Bolivie, de juillet 1986 à novembre 1986

1987-1990 Opération Ernest Will : Golfe Persique, du 24.07.1987 au 2.08.1990

1988 Opération PrayingMantis : Golfe Persique, du 17.04.1988 au 19.04.1988 Opération Golden Pheasant : Honduras, à partir de mai 1988

1989 Opération Nimrod Dancer : Panama, de mai 1989 au 20.12.1989

1989-1990 Opération Just Cause : Panama, du 20.12.1989 au 31.01.1990

1990 Opération Promote Liberty : Panama, 31.01.1990 Opération Sharp Edge : Liberia, de mai 1990 au 8.01.1991 Opération DesertShield : du 2.08.1990 au 17.01.1991

1990-1993 Opération Ghost Zone : Bolivie, de mars 1990 jusqu’en 1993

1991 Opération Desert Storm : Irak, du 17.01.1991 au 28.02.1991 Opération Eastern Exit : Somalie, du 2.01.1991 au 11.01.1991 Opération ProductivEffort/Sea Angel : Bangladesh, de mai 1991 à juin 1991 Opération Fiery Vigil : Philippine, du 1 au 30.06.1991 Opération Victor Squared : Haïti, du 1 au 30.09.1991 Opération Quick Lift : Zaire, du 24.09.1991 au 7.10.1991 Opération CoronetNighthawk : Amérique centrale et du Sud, à partir de 1991 Opération Desert Falcon : Arabie Saoudite, à partir du 31.03.1991

1991-1992 Opération DesertCalm : Asie du Sud-Ouest, du 1.03.1991 au 1.01.1992

1991-1994 Opération Support Justice : Amérique du Sud, de 1991 jusqu’en 1994 Opération ProvideComfort : Kurdistan, du 5.04.1991 jusqu’à décembre 1994

1991-1996 Opération ProvideComfort II : Kurdistan, du 24.07.1991 au 31.12.1996 1992 Opération DesertFarewell : Asie du Sud-Ouest, à partir du 1.01.1992 Opération SilverAnvil : Sierra Leone, du 2.05.1992 au 5.05.1992 Opération Maritime Monitor : Adriatique, du 16.07.1992 au 22.11.1992 Opération Sky Monitor : Bosnie-Herzégovine, à partir du 16.10.1992

1992-1993 Opération Maritime Guard : Adriatique, du 22.11.1992 au 15.06.1993

1992-1996 Opération ProvidePromise : Bosnie, du 3.07.1992 au 31.03.1996

1993-1995 Opération Sharp Guard : Adriatique, du 15.06.1993 à décembre 1995 Attaques de Cruise Missile : Irak, 26-27.06.1993 Opération Deny Flight : Bosnie-Herzégovine, du 12.04.1993 au 20.12.1995

1994 Opération Distant Runner : Rwanda, du 9.04.1994 au 15.04.1994 Opérations QuietResolve et Support Hope : Rwanda, du 22.07.1994 au 30.09.1994 Opération Vigilant Warrior : Koweït, d’octobre 1994 à novembre 1994 Opération Able Sentry : Serbie-Macédoine, à partir du 5.07.1994

1994-1995 Opération Uphold/Restore Democracy : Haïti, du 19.09.1994 au 31.03.1995 Opération Steady State : Amérique du Sud, de 1994 à avril 1996

1995 Opération United Shield : Somalie, du 22.01.1995 au 25.03.1995 Opération Vigilant SentineI : Koweït, à partir d’août 1995 Opération Nomad Vigil : Albanie, du 1.07.1995 au 5.11.1996 Opération Safe Border : Pérou/Equateur, à partir de 1995 Opération Deliberate Force : République serbe de Bosnie (Republika Srpska), du 29.08.1995 au 21.09.1995 Opération DeterminedEffort : Bosnie, de juillet 1995 à décembre 1995 Opération Quick Lift : Croatie, juillet 1995

1995-1996 Opération DecisiveEnhancement : Adriatique, du 1.12.1995 jusqu’au 19.06.1996 Opération Joint Edeavor : Bosnie-Herzégovine, de décembre 1995 à décembre 1996

1996 Opération Assured Response : Liberia, d’avril à août 1996 Opération Quick Response : République Centre Afrique, de mai à août 1996 Opération Guardian Assistance : Zaïre/Rwanda/Ouganda, du 15.11.1996 au 27.12.1996 Opération Pacific Haven / Quick Transit : Irak/Guam, du 15.09.1996 au 16.12.1996 Opération Laser Strike : Afrique du Sud, à partir du 1.04.1996 Opération NomadEdeavor : Taszar, Hongrie, à partir de mai 1996 Opération Northern Watch : Kurdistan, à partir du 31.12.1996 Opération Desert Focus : Arabie Saoudite à partir de juillet 1996 Opération Desert Strike : Irak, 3.09.1996; Opération DecisiveEdeavor / Decisive Edge : Bosnie-Herzégovine, janvier-décembre 1996

1997 Opération Guardian Retrieval : Congo, de mai à juin 1997 Opération Noble Obelisk : Sierra Leone, de mai à juin 1997 Operation Bevel Edge : Cambodge, juillet 1997 Operation Phoenix Scorpion I : Irak, à partir de novembre 1997

1998 Opération Noble Response : Kenya, du 21.01.1998 au 25.03.1998 Opération Shepherd Venture : Guinée-Bissau, du 10.06.1998 au 17.06.1998 Opération Infinite Reach : Soudan/Afghanistan, du 20 au 30.08.1998 Opération Phoenix Scorpion II : Irak, à partir de février 1998 Opération Phoenix Scorpion III : Irak, à partir de novembre 1998 Opération Phoenix Scorpion IV : Irak, à partir de décembre 1998 Opération Desert Fox : Irak, du 16.12.1998 au 20.12.1998 Opération Joint Guard : Bosnie-Herzégovine, 20.06.1998 Opération Determined Falcon : Kosovo/Albanie, du 15.06.1998 au 16.06.1998 Opération Joint Forge : à partir du 20.06.1998 Operation Deliberate Forke : Bosnie-Herzégovine, à partir du 20.06.1998 Opération Eagle Eye : Kosovo, du 16.10.1998 au 24.03.1999 Opération Determined Force : Kosovo, du 8.10.1998 au 23.03.1999

1999 Opération Sustain Hope / Allied Harbour : Kosovo, à partir du 5.04.1999 Opération Shining Hope : Kosovo, à partir du 5.04.1999 Opération Cobalt Flash : Kosovo, à partir du 23.03.1999

2001 Opération Enduring Freedom : Afghanistan, à partir du 7.10.2001 2003 Attaque contre l‘Irak, à partir du 20.3.2003

2004 Mai 2004 Haïti – Après la chute du Président Jean-Bertrand Aristide, les USA envoient des troupes internationales à Haïti dans le cadre du Conseil de Sécurité 2004 Menaces de guerre répétées contre l‘Iran depuis mars 2004

2011 Attaque de la Libye et assassinat de Kadhafi, de février à octobre 2011 2012 Soutien à la dénommée « Opposition syrienne ».

Nous ne prétendons aucunement que cette vue d’ensemble soit complète !

Combien de guerres les USA ont-ils déjà menées depuis la 2nde Guerre mondiale ? Depuis 1945 : Les Etats-Unis ont tué plus de 30 millions de personnes.

Aucun pays sur terre n’a un bilan aussi sanglant que les Etats-Unis. Dans 201 conflits depuis 1945, le régime des USA a fait tuer pour ses propres intérêts géopolitiques plus de 30 millions de personnes. L’histoire des USA a été écrite avec du sang. Surtout du sang étranger. Il en est pour preuve le simple fait que les Etats-Unis ont été un pays en guerre pendant 222 ans depuis leur constitution en 1776. Sur les 239 années depuis leur constitution cela représente presque 93%.

Les opérations de la CIA par exemple, comme le « Printemps Arabe » et d’autres guerres masquées ne font pas partie de la liste ci-dessus.

219 guerres américaines en comparaison de celles de la Russie, de la Chine, de l’Iran et de l’Allemagne.

Suite à la première diffusion de ce film, KlaTV a reçu la critique d’avoir informé de manière trop superficielle. Il existe des livres, comme par exemple « Le moloch » de Karlheinz Deschner, qui démontrent clairement 1 000 guerres d’attaque par le gouvernement américain. Comme notre rédaction n’en avait pas connaissance jusque là et que les capacités nous manquent pour le vérifier, nous nous contentons de le mentionner. Que ceux qui ont des informations plus précises écrivent leurs propres émissions à ce sujet.

 

Liens : »Stoppt-den-Krieg-Koalition« https://www.contra-magazin.com/2015/10/seit-1945-usa-toeteten-ueber-30-millionen-menschen/
 

source: https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents