Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Macron, le candidat du lobby pharmaceutique

Publié par medisma sur 9 Mars 2017, 23:33pm

 

Macron, le candidat du lobby pharmaceutique – Journal du 8 Mars 2017

Au sommaire de ce journal du mercredi 8 Mars 2017 : 1) Cap sur l’Elysée / Macron, le candidat du lobby pharmaceutique ; 2) Social / Les syndicats entrent en campagne ; 3) Économie / Un logement français sur dix est trop petit ; 4) Société / Port d’arme : un droit fondamental ? ; 5) International / Colombie : après les FARC, le chaos ? ; 6) L’actualité en bref.

 

Cap sur l’Elysée / Macron, le candidat du lobby pharmaceutique

Un Mourad peut en cacher un autre… un conflit d’intérêts aussi. Jean-Jacques Mourad a été exfiltré du mouvement en Marche… mais pas assez vite pour éteindre la polémique. Aux côtés d’Emmanuel Macron pour prodiguer des conseils en matière de santé, le cardiologue était également … – et il ne s’en était pas vanté – , consultant grassement rémunéré par des firmes pharmaceutiques dont le tristement célèbre laboratoire Servier… vertueux institut du Mediator… ça donne le ton ! Cette proximité entre Macron et le Docteur Mourad aurait-elle influencé le programme santé, rien n’est moins sûr… C’est en tout cas ce qu’a sous-entendu dimanche, le Formindep, une association pour l’information médicale indépendant. L’organisation a en effet interpellé les réseaux sociaux sur la prise de parole de Jean-Jacques Mourad aux Rencontres de l’office, un rendez-vous des spécialistes en pharmacie et médicaments. Le cardiologue s’exprimait alors en qualité de représentant d’Emmanuel Macron… Tiens donc !

En s’intéressant de près à la base de données du gouvernement Transparence Santé, c’est le gros lot. Jean-Jacques Mourad a une sacrée vie de consultant. Conseils, conférence, rédacteur, le monsieur Santé d’Emmanuel Macron est sollicité de toute part par les laboratoires et visiblement, il répond souvent favorablement aux appels… et pour cause. Servier est semble-t-il la meilleure cantine avec 66 interventions entre 2013 et mi 2016… Son altruisme scientifique se mesure à hauteur de ses frais de restauration et de transport, 80 000 euros… dans le lot, une chambre aurait été facturée pas moins de 900 euros… La fréquence des conventions et les montants déclarés sont jugés hors norme par Irène Frachon, la pneumologue à l’origine des révélations sur le Mediator.

Mais le scandale ne s’arrête pas au simple fait que Jean-Jacques Mourad ait tenu secret ses conflits d’intérêts… En effet, malgré la tentative de minimiser le rôle du cardiologue au sein de l’appareil en marche, celui-ci est bel et bien l’un des deux Monsieurs Santé, dépêché pour représenter Emmanuel Macron à chaque sortie du genre. De même, si l’on veut bien admettre qu’il n’est pas dans la garde très rapprochée du banquier Rothschild, on sait que son frère, lui, l’est… Par conséquent, il a bel et bien les oreilles attentives du candidat en marche … au moins par personne interposée.

Cerise sur le gâteau, le brave cardiologue s’improvise lobbyiste de luxe pour Servier. En effet, prétendument spécialiste de l’hypertension artérielle… comme le laboratoire du Mediator … et bah oui, le hasard fait bien les choses ! … d’ailleurs… C’est sans doute à ce titre qu’Emmanuel Macron, dans son discours à Nevers, à appelé de ses voeux un remboursement revu à la hausse pour les médicaments contre … BINGO , l’hypertension !

Débarqué de force du radeau en Marche, Jean-Jacques Mourad va donc devoir faire passer ses intérêts autrement… par son frère par exemple, Bernard Mourad, l’ancien banquier de chez Morgan Stanley, spécialiste des Télécoms… ou tout simplement par son confrère qui reste conseiller santé auprès du banquier Rotschild… En effet, le 2e monsieur Santé, le Professeur Jérôme Salomon, n’a pas un palmarès exempt de conflits d’intérêts non plus. Connu pour être un proche de Bernard Kouchner, et surtout de Didier Tabuteau, premier dirigeant de l’Agence du Médicament – renommée depuis ANSM – de 1993 à 1997… Une période correspondant aux dates où la responsabilité de l’agence a été mise en cause pour avoir négligé les alertes sur la dangerosité du Mediator… Un bel exemple d’organisation du lobby pharmaceutique.

https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/rechercheBeneficiaires?execution=e4s8

Emmanuel Macron profite également d’un ralliement de poids. Après les critiques d’Anne Hidalgo, c’est l’ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë qui vient de soutenir publiquement Emmanuel Macron. Bertrand Delanoë rejoint donc Pierre Bergé dans les soutiens sans faille aux mouvements LGBT… Décidément après les labos et les banques… on se demande si Macron aura encore le droit de parler tout seul s’il est élu président…

Quoi qu’il en soit, on peut faire confiance aux médias pour prendre soin du poulain de l’Elysée… et ne pas faire trop de bruit autour des soupçons de délit de favoritisme dans l’organisation d’une soirée à Las Vegas quand Macron était encore à Bercy. En effet, pour ficeler une soirée qui aurait coûté la modique somme de 380 000€, il n’y aurait pas eu d’appel d’offre comme l’exige la loi. L’opération qui visait à séduire les dirigeants des start-ups françaises avait été confiée à Havas, le géant de la communication appartenant à … Yannick Bolloré, le fils du PDG du groupe Canal…
De son côté, moins en connivence avec les media… François Fillon essaie de remettre en route sa campagne… C’était sans compter le Canard Enchaîné, qui visiblement a une sacrée dent contre le candidat Républicain. En effet, après avoir mis le paquet sur le Penelope Gate avec des informations secrètes obtenues on ne sait comment… Le palmipède a révélé hier que François Fillon aurait contracté en 2013 un prêt de 50 000 euros auprès de Marc Ladreit de La Charrière, le patron de la Revue des deux Mondes, prêt qui n’aurait pas été spécifié dans la déclaration de patrimoine de Fillon.

Comme si ça ne suffisait pas, le canard enchaîné continue le ball trap sur Fillon en affirmant qu’il aurait installé une salle de prière au Conseil Régional des Pays de la Loire… entre 98 et 2004… Le palmipède va jusqu’à affirmer que Fillon s’était tout simplement installé une “chapelle” … rien que ça, où étaient installés, un crucifix, un prie-dieu et des icônes.

Au final, ces nouvelles attaques contre François Fillon apparaissent comme un acharnement permanent des media… une impression fera sans doute l’effet inverse de celui escompté…

A présent, partons à la découverte de notre candidat atypique du jour, Antoine Waechter

Sous la bannière du mouvement écologiste indépendant, il souhaite porter les valeurs abandonnées par Yannick Jadot.

A une semaine de la fin du dépôt des signatures au Conseil constitutionnel, Antoine Waechter poursuit sa quête de parrainages … mais reste lucide

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents