Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Macron : « Qui veut gagner des millions ? »

Publié par medisma sur 17 Mars 2017, 22:03pm

 

Macron : « Qui veut gagner des millions ? »

 

Si Macron est l’homme providentiel de la « milliardisation heureuse » au profit des profiteurs-abuseurs richissimes de la gauche-caviar, il n’a pas la carrure d’un homme politique et il n’a pas non plus l’envergure d’un homme d’État ! Macron, c’est le Charlot de Hollande au secours de la république socialiste à l’agonie.

Au secours, Hollande revient ! (Causeur) Émilie Defresne a écrit sur MPI : « Macron, alors ministre de Hollande à Bercy, a permis au magnat de la presse Patrick Drahi d‘acheter SFR alors que son prédécesseur Montebourg s‘y était opposé. À peine Montebourg démissioné, son successeur Macron a immédiatement autorisé Drahi d‘acquerrir SFR. L‘homme d‘affaires israélo-marocain Patrick Drahi, propriétaire du groupe Altice, va regrouper dans l‘opérateur télécoms SFR ses activités médias, détenues à titre personnel et via son groupe Altice, dont BFMTV, Libération et l’Express. Source les Échos. Marine Le Pen dénonce l‘ancien ministre de l‘Économie de Hollande qu‘est Macron et ses prises d‘intérêts privés aux dépends de l‘intérêt national français et met en garde les électeurs contre ce serviteur de la haute finance et des banques. »

Émilie Defresne revient sur le « rachat de SFR par l‘opérateur milliardaire Patrick Drahi : L’opérateur télécoms [a] ainsi racheté les titres de presse et les chaînes audiovisuelles acquis depuis deux ans, indique le JDD. Cela concerne Libération, L’Express, L’Étudiant et la chaîne d’info israélienne i24 News, détenus à titre personnel par Patrick Drahi. D’autre part, SFR va acquérir la participation de 49% détenue par Altice dans le groupe Next-RadioTV, qui possède notamment la chaîne d’info BFMTV, et les radios RMC et BFM Business.

« Cette part avait été achetée en juillet 2015 par Altice et comme prévu, le fondateur de Next-RadioTV Alain Weill conservera 51% du capital de l’entreprise jusqu’en 2019, précise le JDD. Source les Échos.

L’homme d’affaires israélo-marocain milliardaire Patrick Drahi « renvoie l‘ascenseur à Macron« .

Émilie Defresne : « Il semble que le duo Hollande/Macron ait bouclé l’affaire, le temps de permettre à l’héritier socialiste, Macron, de bénéficier d’une propagande en sa faveur pour les présidentielles, au détriment de ses principaux concurrents, Marine Le Pen et Fillon, qui sont poursuivis de la vindicte des médias… »

Jean-Pierre Lenoir a écrit sur Bd Voltaire : « L‘épisode socialiste à la tête de l‘État a été tellement catastrophique pour la France qu‘il n‘était plus possible de maintenir en vie l‘idéologie en perfusant Valls, héritier logique, puis Hamon, aujourd‘hui en état de mort clinique… Et c‘est là où le génie affairiste de tous ces courtiers-conseillers allait intervenir pour marier le grand capital militant des affaires à l‘entreprise socialiste en état de cessation de paiements. Et c‘est là où la fusion-acquisition, à défaut de sauver le soldat Hollande déjà battu, se met en place pour sauver l‘armée socialiste qui ne doit surtout pas disparaître du paysage. Et le deus ex machina ? Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l‘Élysée. Ce socialiste couve, dès sa sortie de l‘ENA en 2004, ce jeune inspecteur des finances, jeune pousse socialiste, qui a tout pour plaire au grand capital. Macron rejoint, en 2008, la banque Rothschild, dont il devient associé-gérant en 2010. Et si Macron était le pur produit d‘une fusion-acquisition entre l‘entreprise socialiste de Hollande et le monde des affaires ? »

Résistance Républicaine : « Le Ministre Macron payait à Havas 381 759 euros pour aller à Las Vegas :

« Une enquête a été ouverte le 13 mars pour « favoritisme, complicité et recel de favoritisme« , a précisé une source judiciaire, confirmant une information de France Inter. Elle fait suite à un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) du 8 mars qui soupçonne des dysfonctionnements dans l’organisation d’un déplacement d’Emmanuel Macron à Las Vegas en janvier 2016, confiée à Havas sans appel d’offres par Business France, l’organisme de promotion de la French Tech dépendant de Bercy.

« Selon Le Canard enchaîné, qui a révélé l’affaire, le coût de la soirée aurait atteint 381 759 euros, dont 100 000 euros rien qu’en frais d’hôtel où la moindre chambre était facturée plus de 300 euros la nuit… Business France a reconnu sa responsabilité dans l’organisation de la soirée de Las Vegas… Au vu des délais, le choix d’un prestataire capable de prendre en charge l’organisation de l’événement aux États-Unis et les actions de communication associées a été fait selon une procédure pouvant potentiellement être affectée d’irrégularité », écrit l’organisme dans un communiqué. « Aussitôt qu’elle en a été informée, la direction générale de Business France a suspendu le règlement des prestations et fait réaliser un audit par le cabinet EY afin d’évaluer la situation et mettre en place des actions correctives », a ajouté l’agence ». AFP

Le Salon Beige : « David van Hemelryck lance une pétition pour qu’une enquête soit ouverte sur les scandales Macron : « c’est en tant que citoyens, électeurs, et contribuables lésés, que nous souhaitons que des enquêtes soient ouvertes sur : Macron à Las Vegas, 381000 € en une soirée de promotion sans appel d’offre. Favoritisme, précampagne. Voire… Détournement de fonds, soupçon de trafic d’influence du lobby pharmaceutique notamment Servier. Son « expert santé » ayant été rémunéré par Servier, il convient de vérifier son programme et les dons qu’il a reçus, en liquidités ou en nature, déclarations suspectes pour l’impôt sur le revenu et l’ISF, ses avoirs ayant été « amputés de 2.800 000 € [source agoravox et all.].

« De même sa déclaration à la haute autorité pour la transparence est également suspecte. »

Le Figaro : « Déclaration de patrimoine Macron : Anticor saisit la Haute autorité pour la transparence ». L’association Anticor a saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique pour lui demander de vérifier la déclaration de patrimoine du candidat Macron. L’association souligne un « manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés« par le candidat à la présidence de la République. Anticor a saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour lui demander « de vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère » de la déclaration de patrimoine du candidat Macron. Dans sa déclaration d’intérêts signée le 24 octobre 2014, Macron indique avoir perçu, comme banquier à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, « 3,3 millions d’euros de revenus avant impôts« , de 2009 jusqu’à son entrée au gouvernement en 2014. Il a touché, pour ses activités dans la banque d’affaires, « 2,8 millions d’euros » entre 2009 et sa nomination au secrétariat général de Hollande. Dans sa déclaration de patrimoine, le candidat d’En marche ! a fait état d’un patrimoine de « 1,2 million d’euros et d’un endettement de 1 million d’euros« , soit un patrimoine net de seulement 200.000 euros« , de quoi susciter des « interrogations« .

« Dans La Croix, le candidat, « en marche » sur la corde raide, joue un numéro d’équilibriste raffiné :

Jean-Luc Gréau : « Macron, candidat des milliardaires et des sous-prolétaires : La pure logique de la mondialisation. Le candidat préféré des businessmen dans le vent multiplie les appels du pied aux assistés des banlieues sensibles. Il n’y a là aucune contradiction, c’est la pure logique de la mondialisation. »

Philippe Manière : « Présidentielle 2017 : Et avec Macron, voici le chômage pour tous ! »

Mathieu Bock-Côté : « Le fondateur d’En marche ! a décrété l’inexistence de la culture française. Ce qui semble une aberration effrayante aux yeux du commun des mortels est conforme à la vulgate universitaire qui au nom du pluralisme identitaire (nie) toute référence à la nation. Il n’y a plus d’identité culturelle partagée et d’œuvres exemplaire témoignant du génie d’une civilisation : il n’y a plus qu’un no man’s land juridique. L’histoire de France ne raconte plus l’histoire d’une nation mais celle d’une population qu’on ne saurait unifier sans faire violence à sa diversité. À quoi intégrer les immigrés, si la France n’est plus qu’un grand vide ? »

Résistance Républicaine : « Macron loue la politique de Merkel en matière de réfugiés. C’est la presse allemande qui le révèle, silence radio des medias français… Paroles élogieuses pour la chancelière Merkel : Macron soutient la politique allemande en matière de réfugiés et critique une « simplification répugnante« .

« Macron loue de façon ostensible la politique de Merkel (CDU) en matière de réfugiés après l’attentat du marché de Noël près de la Gedächtniskirche de Berlin. « Merkel et la société allemande ont été à la hauteur de nos valeurs communes. Elles ont sauvé notre honneur collectif en accueillant, en hébergeant des réfugiés en état de détresse« . La faute de l’Europe dans la crise des réfugiés aurait été de ne pas chercher d’emblée à trouver des réponses communes aux défis posés par l’immigration, a dit Macron au Süddeutschen Zeitung.

« Quand l’Italie était confrontée à l’arrivée massive de réfugiés sur l’île de Lampedusa, la France et l’Allemagne auraient abandonné l’Italie à son sort. « La solution consiste en un renforcement de la coopération européenne et non en un isolement national inefficace« , a déclaré Macron ».

Hervé Algalarrondo : « Macron, une cause sans peuple. Aimer tout le monde, c‘est n‘aimer personne. De quoi Macron est-il le nom ? La question se pose à nouveau après ses récents propos polémiques. Pour avoir taxé, lors d‘un voyage en Algérie, la colonisation française de « crime contre l‘humanité« , le leader d’En marche ! a suscité la colère des pieds-noirs et, au-delà, de la grande majorité de la droite. Pour avoir regretté que les opposants au mariage pour tous aient été « humiliés » par Hollande et les socialistes, il a choqué la communauté gay et, au-delà, la grande majorité de la gauche. À moins de deux mois du premier tour, Macron semble illustrer quotidiennement l’adage selon lequel on ne sort de l’ambiguïté qu’à son détriment. » Réponse de Macron : « Ma conviction personnelle est qu‘il faut étendre la PMA, au nom de l‘égalité hommes femmes et du droit à l‘accès à une prestation médicale. » Résultat : Anti-k.org : « Delanoë (LGBT) soutient Macron« .

 

Publié le 17 mars 2017 - par Thierry Michaud-Nérard

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents