Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


comment un tel tour de passe-passe serait-il possible ?

Publié par medisma sur 25 Avril 2017, 19:51pm

comment un tel tour de passe-passe serait-il possible  ?

2ème tour et législatives : le feuilleton électoral continue

 

 

 

Tout au long de la semaine dernière, nous avons été amenés, à Réseau International, à suivre l’évolution des rapports de force entre les candidats à l’élection présidentielle, en nous basant sur une source étrangère qui a déjà fait ses preuves. Concernant les 6 premiers candidats, les résultats du vote du premier tour correspondent tous aux fourchettes prédites par Filteris à J-2, sauf pour… Emmanuel Macron, qui se retrouve avec 1 à 2,5 millions de voix en plus de ce qui était prévu. Ça fait quand même beaucoup. Avant d’en conclure à une erreur de Filteris (comme c’était prévisible, les médias traditionnels n’ont pas attendu pour le faire), il serait intéressant d’envisager d’autres explications et se demander, non seulement d’où viendraient ces voix supplémentaires (1 à 2,5 millions), mais aussi, et surtout, comment un tel tour de passe-passe serait possible.

***

 

A J-2, je tentai une prévision de score, en voix, rappelée ci dessous. Toutes les fourchettes se sont avérées exactes sauf une. Celle d’Emmanuel Macron. Je n’imaginais pas que nos médias et sondeurs puissent fabriquer, à partir de rien, un candidat au bilan plus que modeste, jamais élu, et le porter de zéro à 23,86% en 6 mois.

Ils ont réussi et méritent toutes nos félicitations. Ils ont ce pouvoir de vendre à 8,5 millions de français à peu près n’importe quoi. Ceci est inquiétant compte tenu que, dans le n’importe quoi, il peut y avoir, demain, la guerre sur la base de mensonges, pour des intérêts qui ne seraient pas ceux de la France……

 

J’écrivais à J-2: «avec 4 candidats dans un mouchoir, les fourchettes en nombre de suffrages permettent d’envisager toutes les combinaisons entre les 4 premiers candidats pour un accès à la finale.»

Les deux combinaisons les plus probables me paraissaient être: FILLON-LE PEN et FILLON- MACRON.

Aux résultats, ce sera donc un duel Macron-Le Pen dont l’issue ne fait guère de doute mais avec un score proche de 60-40 qui ne devrait pas ressembler à celui de 2002 ( 82,5 Chirac contre 17,5 Le Pen). Le «front républicain» ne fonctionnera certainement pas aussi bien qu’en 2002.

La difficulté restera pour EM d’obtenir une majorité parlementaire, ce qui va s’avérer une autre paire de manche.

Avec un taux d’abstention, des votes blancs ou nuls, traditionnellement plus fort aux législatives (proche de 50%). Il va falloir aux candidats EM, ramer pour obtenir les 12,5% des inscrits (soit 25% des suffrages exprimés) pour se maintenir au 2ème tour, en particulier dans la moitié Est et dans le Sud de la France.

En Guyane avec 5,47% des inscrits; en Corse, avec 12,42% des inscrits; en Paca avec 14,6% des électeurs inscrits réalisés par EM, avec l’appui considérable des médias à sa personne, on peut se demander comment, en six semaines, des candidats inconnus à ce jour vont faire pour pouvoir atteindre les 12,5% des inscrits, se maintenir au 2ème tour, et gagner l’élection dans leur circonscription face à des candidats, implantés et nombreux, qui connaissent leur circonscription sur le bout des doigts et qui n’ont pas de handicap «judiciaire»……..

Il en sera de même dans les Hauts de France avec les 14,86% des inscrits obtenus par Macron, dans le Grand Est avec 15,89% des inscrits, en Occitanie avec 16,09 % des inscrits, en Bourgogne Franche comté avec 16,9 % des inscrits.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents