Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Présidentielles en France : comme tous les candidats tournent autour du pot …. concernant l’UE, l’Euro et l’OTAN

Publié par medisma sur 6 Avril 2017, 20:23pm

 

Présidentielles en France : comme tous les candidats tournent autour du pot …. concernant l’UE, l’Euro et l’OTAN

Déjà beaucoup de discussions tournent autour du fameux article 50 du traité de Lisbonne concernant combien de temps il faut se faire pigeonner par Bruxelles avant de quitter cette escroquerie d’Union Européenne (traité postérieur au non français au référendum de 2005, donc que nous n’avons à priori aucune obligation de respecter !!!).

Nous avons même d’éminents énarques qui, se prenant pour des juristes spécialistes autant en droit constitutionnel qu’en droit commercial, certains briguant même la plus haute fonction de l’état, celle qui permet d’aller frétiller du goujon rue du Cirque et de faire bombarder des pays loin de nos frontières, nous ont pondu des romans fleuves d’explications, toutes plus emberlificotées les unes que les autres !

Le meilleur est, dans toutes leurs élucubrations, la polémique sur „comment déclencher l’article 50 qui permet au bout de deux ans de pouvoir prétendre enfin obtenir le droit de sortir d’un truc dans lequel nous n’avons pas voulu entrer” …

Alors en fouinant un peu, j’ai trouvé un point de vue bien plus ancien et auquel j’adhère totalement :

Charles de Gaulle, dans « C’était de Gaulle », tome 2, Alain Peyrefitte :

„C’est de la rigolade ! Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonné, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu au cas ou il serait couillonné ? Non. Quand on est couillonné, on dit : Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! Ce sont des histoires de juristes et de diplomates, tout ça ».

… c’est sa conclusion qui est importante „ce sont des histoires de juristes et de diplomates” …. sous entendu pas d’énarques !!!

Je vais prendre un exemple qui vaut ce qu’il vaut, en partant du principe de „parallélité”, à savoir que le peuple de France est le propriétaire, Sarközy l’intermédiaire et l’acheteur est Bruxelles :

Je prête ma voiture à un voisin en lui disant « elle n’est pas à vendre », et lui décide de la vendre à un Bruxellois en signant à ma place …. il commet un acte illégal car il n’a pas l’autorisation de vendre, et le Bruxellois également car il accepte sa signature tout en sachant qu’elle n’est pas validée par le propriétaire et appose sa propre signature … et en plus chaque année je donne par son intermédiaire de l’argent au Bruxellois pour entretenir ma voiture et lui entretient aussi celle des autres …

Alors j’attends un candidat qui va dire ouvertement „on dégage et point barre !!!” .. et qui ensuite va demander le remboursement des sommes indument versées (entre ce que nous versons à Bruxelles et ce que nous percevons en retour, nous perdons 8 milliards d’euros chaque année) et poursuivre en justice l’intermédiaire, qui n’en est plus à une casserole près…

On pourra également se poser la question de la responsabilité individuelle des parlementaires qui ont contresigné ce forfait et se sont assis sur le résultat d’un référendum ( sur ce lien vous avez la liste des parlementaires qui se sont fourvoyés dans cette affaire http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0083.asp )

En ce qui concerne la sortie de l’Euro, c’est aussi un beau serpent de mer …

Nous avons une monnaie prétendue unique, l’Euro, sauf que cette monnaie est battue avec des signes distinctifs pour chaque pays, il y a donc l’Euro-Franc, l’Euro-Lire, l’Euro-Mark, etc …

Quel intérêt d’entamer une procédure d’abandon de cette monnaie? Il suffit de faire fonctionner la planche à billets et créer un maximum d’Euro-Franc, et si ça gêne les autres, ce sera leur problème, pas le nôtre !!! Et si ça crée de l’inflation chez eux, ce sera aussi leur problème, pas le nôtre !!!

Une petite précision, l’existence d’un Etat se prouve aussi par son pouvoir à „battre monnaie”, si nous perdons ce pouvoir, nous ne sommes plus un Etat …

Quand à l’OTAN, quel intérêt pour notre pays à faire partie de cette assemblée de généraux guerroyeurs et dont certains représentent des pays totalement impuissants?

Pour protéger les frontières du Luxembourg et créer des états croupions comme le Kosovo ?

Un peu de sérieux, la France possède le plus grand domaine maritime de la planète, elle possède des forces spéciales capables d’intervenir partout sans aucune aide extérieure, sa force de dissuasion existe et ce sont les Français qui l’ont financée … serions nous une entreprise humanitaire? Et en prime depuis là encore „sarko l’américain” nous sommes dirigés par des militaires étrangers !!! Il faut sortir de ce machin et redonner à notre armée son rôle fondamental: protéger l’intégrité territoriale de notre pays … ce qui est quand même plus noble et correct que d’aller bombarder Belgrade pour ensuite couvrir l’emprisonnement du président Milosevic, le voir décéder en prison pour ensuite qu’il soit blanchi, post mortem, de toute accusation …

En bref: l’UE, on s’assied dessus, l’OTAN on la quitte et l’Euro on le fait fonctionner comme Euro-Franc!

 

Gérard Luçon Réseau International

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents