Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Trump humilié 

Publié par medisma sur 11 Avril 2017, 21:29pm

 

Trump humilié 

 

Le système électronique de contre-mesures (ECM) russe a fait s’abîmer dans la Méditerranée quelques Tomahawks, d’autres ont été abattus.

Dernière nouvelle : Puisque cette affaire est sortie, les responsables syriens ont accepté de nous en parler. La raison pour laquelle cela a été différée est expliquée ci-dessous, mais comme nous ne prenons pas de gants, nous allons la rendre publique. Ne pas avoir remis à niveau les missiles de croisière US, pour les blinder contre l’ECM moderne, et supposer que la Syrie était sans défense, n’est qu’une partie de l’histoire. Nous pourrions aussi rappeler aux lecteurs l’affaire de l’USS Donald Cook. Les USA ont eu la chance de ne pas avoir à remorquer leurs deux destroyers au port, après tout, c’est déjà arrivé.

Son système de guidage s’étant désactivé, ce missile de croisière Tomahawk s’est écrasé à 64 kilomètres de l’objectif

 

Exemple parmi d’autres

La dernière fois que les USA se sont heurtés à l’ECM russe, 27 membres d’équipage de l’USS Donald Cook ont demandé à être relevés. Se sont mutinés est plus précis. Et puis, il y a cet échec épique du drone RQ 170 de Lockheed au-dessus de l’Iran, que l’ECM a forcé à atterrir :

 

 

Ci-dessous, présentée par le Centre d’études Feril FCFS russe, une photo du système servant à neutraliser les missiles de croisière US :

 

 

Le fait est confirmé par mes informateurs personnels des services de sécurité syriens. Les contre-mesures électroniques et les interceptions de missiles ont été utilisées. Les missiles de croisière ont été tirés par-dessus le Liban pour contourner le système S400 russe et éviter la destruction des navires US par d’éventuels missiles installés au sol.

 

 

Tombés dans les villages environnants, cinq missiles ont tué 5 civils et en ont blessé 20. D’autres missiles se sont abîmés en Méditerranée, où ils ont pu être vus depuis les ponts des navires qui les ont lancés.

Atterrissage humide pour l’amoureux orange pipi

Puisque le président Trump a ordonné des représailles contre Veterans Today et son personnel, en partie à cause de notre article qui accusait les Casques blancs, qui a eu une grande audience internationale, et en partie pour nous mettre en garde sur une question de chantage avec un enregistrement, il y a eu des changements. Veterans Today est « le dernier homme debout ». Nous gardons au chaud plusieurs histoires, mais il y a une différence entre histoire et chose fondée. Ce qui suit est fondé et confirmé à présent par nos propres sources en Syrie.

Veterans Today a contacté le ministère syrien de l’information à propos de la bizarre disparition de 34 missiles de croisière Tomahawk. Veterans Today a supposé que certains ont pu être envoyés contre d’autres objectifs, et est même allé jusqu’à suspecter un éventuel complot pour frapper Palmyre, afin d’aider l’attaque d’ISIS là-bas.

Une confirmation possible serait tout simplement le nombre de tirs, 59, qui serait nécessaire pour submerger le système antiaérien russe, selon le nombre de lanceurs S300 et S400 et des autres systèmes capables d’abattre les missiles présents là-bas. Les Russes auraient gardé le meilleur « sous le coude », au cas où les missiles de croisière serviraient à vider les tubes antiaériens pour permettre un éventuel raid de B52 ou un « spectacle grandiose » similaire.

En mai 2013, la Syrie a coulé un sous-marin israélien. En 2015, l’Irak a capturé un général israélien. Certains prétendaient qu’il était colonel, et ils nous ont envoyé une copie de sa carte d’identité lorsque j’ai suggéré qu’elle était fausse.

Erreur ! Nom du fichier non spécifié.

La vraie guerre, ce qui se passe, est très différente de ce qui est rapporté. La Syrie, l’Irak, l’Iran et même la Russie minimisent les faits qui pourraient embarrasser les USA ou Israël au point de les humilier. Tous deux ont subi de graves échecs qui sont gardés secrets par les autres [médias], et de nombreuses affaires publiées par Veterans Today ne sont pas de ce niveau chez les autres.

Veterans Today était autrefois une « zone franche » permettant de publier des informations confidentielles, une sorte de soupape de sécurité. Trump a mis un terme à cela en s’en prenant à nous, et, ce faisant, il a utilisé des moyens militaires directement contre une tribune médiatique qui ne transmet aucune « nouvelle bidonnée ». La nouvelle « loi du pays selon Trump ».

Avant de commencer à expliquer la vidéo, j’aurais un mot ou deux à dire. Les morts des photographies de l’attaque au gaz auraient reçu de l’argent. Cela montre que les morts se rétablissent puis vont voir ailleurs. Nous ne pouvons pas le vérifier, mais je mentionnerai que c’est le cas.

 

Au-delà de cela, on nous a dit que le Japon possède la copie d’une bande enregistrée permettant de faire chanter Trump sur la confrontation avec la Corée du Nord. Si la bande existe, et on nous a donné le nom du responsable du Parti républicain qui a l’autre copie, un qui n’est pas bien connu du public, alors l’idée d’« État profond » et de chantage doivent être pris en considération.

« Trump attack » dessiné par des Russes

S’il s’agit d’une théorie du complot, et ce pourrait bien être le cas, alors Trump a tout planifié depuis le début, c’est mon sentiment. La bande implique le meurtre d’un mineur. Il se pourrait bien qu’elle n’existe pas, sauf que depuis qu’elle nous a été proposée, à un prix dépassant nos possibilités, Veterans Today est espionné sur ordre présidentiel.

Press TV/Téhéran : Depuis le lancement des 59 missiles Tomahawk vendredi, contre un aérodrome de Homs, une question ne cesse de revenir dans toutes les analyses : 23 des 59 missiles de croisière US ont touché leur objectif. Et les autres engins ? Qu’est-il arrivé aux autres Tomahawks tirés par deux navires de guerre US déployés en Méditerranée ? La réponse est montrée par la vidéo que Al-Alam a envoyée ce samedi : La DCA syrienne a intercepté et détruit 34 missiles Tomahawk avant qu’ils n’atteignent la base aérienne de Shayrat.

Cette information met en évidence que la décision d’intercepter et de détruire en vol les missiles US, a été prise par la direction syrienne dans la minute même du lancement de l’attaque. D’autres analystes notent le rôle des radars russes qui seraient entrés en fonctions immédiatement après le premier tir de missile. Était-ce les S-300 syriens ou les S-400 russes déployés en Syrie ? Pourquoi avoir caché cette riposte cinglante et n’en avoir parlé que deux jours après l’attaque ?

Publiée par des sources militaires syriennes, la vidéo prouve une chose : Si la Syrie et son allié russe ont évité de la publier dans les heures suivant les frappes US, c’était pour éviter l’escalade. Mais compte tenu de la campagne intense de menaces contre la Syrie et la Russie, il n’y a aucune raison de ne pas divulguer les faiblesses des missiles US et les capacités de la DCA syrienne.

Par la voix du porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, les USA ont annoncé ce dimanche ne pas avoir prévenu les Russes avant l’attaque qu’ils s’apprêtaient à lancer sur le territoire syrien. Interrogé par Fox News, le porte-parole a dit : « nous n’avons eu aucun contact avec les dirigeants politiques russes. » Cela signifie que les USA ont en réalité voulu prendre de court les Russes. Mais la surprise semble ne pas avoir bien marché !

Les analystes disent aussi que la Russie, dont des navires de guerre viennent de revenir en Méditerranée, a fait preuve de retenue pour éviter une « guerre balistique » pouvant entraîner un conflit nucléaire.

 

Origine de la vidéo : Al-Alam

Veterans Today, Gordon Duff & Dr Bassam Barakat

Original : www.veteranstoday.com/2017/04/09/trump-humilated-syria-shoots-down-34-of-59-cruise-missiles-russia-to-upgrade-system-soon/
 

Traduction Petrus Lombard

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents