Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Londres: le retour des chiens de guerre

Publié par medisma sur 5 Juin 2017, 21:34pm

 

Londres: le retour des chiens de guerre

 

Un véhicule fonçant sur la foule, des hommes poignardant des passants sans aucune distinction d’âge, de statut ou de sexe. Sans autre objectif apparent que de semer la terreur. Un acte terroriste par excellence. Mais cet acte correspond tellement à la définition la plus limpide du terrorisme qu’il suscite d’étranges interrogations.

Cet acte de folie furieuse n’a évidemment aucune valeur sur le plan militaire.

C’est un acte primitif mais intellectuellement élaboré. L’utilisation d’un véhicule comme une arme contre une foule de piétons avant de passer à l’arme blanche n’est pas sans évoquer une certaine influence acquise auprès de certains cercles spécialisés dans la contre-insurrection.

D’après leur état nominatif (sous réserve de confirmation), les fous furieux qui se sont jetés sur la foule à coup de couteau à Londres appartiennent aux Casques Blancs, une organisation paramilitaire terroriste soutenue par Londres en Syrie et dont les médias de propagande présentent comme une organisation similaire à celle de l’Armée du Salut, venant en aide aux victimes civiles du conflit en territoire rebelle. Une sorte de conte de fée post-moderne qui tourne présentement au cauchemar de la course d’Amok un peu partout.

Les chiens de guerre envoyés en Syrie guerroyer contre Bashar Al-Assad n’ont pas réussi à achever leur mission. Lassés par une guerre sans fin, ils sont retournés sur les bords de la Tamise où l’usage de certaines drogues spéciales (dites de combat) en combinaison avec un véhicule motorisé et des armes blanches leur ont donné des idées simplistes de meurtre de masse.

Risible, s’il n’y avait mort d’innocents. Croyez vous qu’il est aisé d’utiliser des armes blanches contre des cibles mobiles sans avoir reçu un minimum d’entraînement de base en ce domaine? L’ombre des SAS n’est jamais loin.

L’histoire retiendra que la longue histoire entre Londres et son outil de prédilection qu’est le terrorisme islamiste ne cessera pas de sitôt…On ne se débarrasse pas comme cela d’un outil géopolitique.

 

source: https://strategika51.wordpress.com/2017/06/04/londres-le-retour-des-chiens-de-guerre/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents