Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Un coup d’état dans la Maison des Saoud ?

Publié par medisma sur 22 Juillet 2017, 11:57am

Un coup d’état dans la Maison des Saoud ?

 

Le secret est dévoilé : l’ascension de Mohammad bin Salman, la mise à l’écart du favori de la CIA Mohammad bin Nayef en tant que prince héritier, était en fait un coup d’état blanc

Ce qui était un secret de polichinelle dans le monde arabe n’est plus un secret même aux États-Unis: ce qui s’est passé le mois dernier dans les recoins profonds de la Maison de Saoud avec l’ascension du prince héritier Mohammad bin Salman, alias MBS, était en fait un Coup d’Etat blanc.

Il y a près d’un mois, comme je l’ai écrit ailleurs, une grande source du Moyen-Orient proche de la Maison de Saoud m’avait dit: «La CIA est très mécontente du limogeage de [l’ancien Prince héritier] Mohammad bin Nayef. Mohammad bin Salman est considéré comme un sponsor du terrorisme. En avril 2014, toutes les familles royales des Emirats Arabes Unis et de l’Arabie Saoudite devaient être expulsées par les États-Unis à cause du terrorisme. Un compromis a été trouvé dans lequel Nayef prendrait le contrôle du royaume pour le stopper. « 

La source a également fait référence à une histoire qui circulait alors de manière insistante dans certains milieux géopolitiques du Moyen-Orient, selon laquelle les renseignements américains, avaient « indirectement » stoppé un autre coup d’Etat contre le jeune Emir du Qatar, Cheikh Tamim al-Thani, orchestré par Mohammed bin Zayed, Prince héritier d’Abu Dhabi, avec l’aide de l’armée de mercenaires Blackwater/Academi d’Éric Prince aux Émirats Arabes Unis. Zayed se trouve être, et c’est crucial, le mentor de MBS.

Mais au lieu d’un coup d’Etat à Doha, ce qui s’est passé était en fait un coup d’Etat à Riyad. Selon la source, «la CIA a bloqué le coup d’Etat au Qatar et les Saoudiens ont réagi en se débarrassant de Mohammed bin Nayef, choisi par la CIA, qui devait être le prochain roi. Les Saoudiens ont peur. La monarchie est en difficulté, car la CIA peut faire bouger l’armée en Arabie Saoudite contre le roi. Ce fut un mouvement défensif de MBS. « 

Maintenant, près d’un mois plus tard, la confirmation du coup d’Etat/changement de régime blanc à Riyad a été placardée en première page du New York Times, attribué principalement aux fameux «officiels actuels et anciens des États-Unis».

En substance, c’est un code pour l’état profond des États-Unis et confirme à quel point l’Agence centrale de renseignement a été vraiment très agacée par l’éviction de Nayef, un partenaire de confiance et ancien tsar du contre-terrorisme. D’autre part, la CIA ne fait tout simplement pas confiance à MBS, arrogant, inexpérimenté et plein d’hubris.

Le Prince Guerrier MBS a été responsable de la conduite de la guerre contre le Yémen – qui a non seulement tué des milliers de civils, mais également engendré une tragique crise humanitaire et de famine. Comme si cela ne suffisait pas, MBS a été l’architecte du blocus du Qatar, suivi des Émirats Arabes Unis, du Bahreïn et de l’Égypte, et est maintenant totalement discrédité car Doha a refusé de concéder aux «revendications» farfelues concoctées à Riyad et à Abu Dhabi.

Nayef était fondamentalement opposé au blocus du Qatar.

Il n’est pas étonnant que la Maison des Saoud et les Émirats Arabes Unis soient déjà en rétropédalage au sujet du Qatar, pas tant en raison de la pression récemment appliquée par le secrétaire d’État américain Rex Tillerson sur le terrain, mais principalement à cause du jeu dans l’ombre: l’état profond des États-Unis veut s’assurer que ses intérêts dans le Golfe – à commencer par la base Al-Udeid au Qatar – ne seront pas touchés.

Un «joueur» imprudent

MBS, bien que traité avec des gants (de velours) dans tout le Beltway [NDT : Washington] à cause de la même rengaine «l’Arabie Saoudite est notre allié», est dans les faits l’homme le plus dangereux du Moyen-Orient.

C’est exactement ce que le célèbre mémo de décembre 2015 de la BND – service de renseignement allemand – disait déjà: le jeune «joueur» va causer beaucoup de problèmes. Les milieux financiers de l’Union Européenne sont absolument terrifiés par le fait que ses jeux géopolitiques pourraient finir par transformer en poussière des millions de comptes de retraite.

Le mémoire de la BND a décrit de manière précise comment la Maison de Saoud avait financé la création de l’Armée de Conquête en Syrie – principalement une refonte de Jabhat al-Nusra, alias Al-Qaeda en Syrie – ainsi que sa sœur idéologique Ahrar al-Sham.

Cela signifie que la Maison de Saoud a aidé, soutenu et armé le terrorisme salafo-djihadiste. Et cela de la part d’un régime qui, après avoir séduit le président américain Donald Trump comme une star dans une embarrassante danse du sabre, a estimé qu’il était libre d’accuser le Qatar d’être un pays terroriste.

Le blocus du Qatar par MBS n’a rien à voir avec le fait de mettre al-Jazeera au silence; Il s’agit de la défaite saoudienne en Syrie et le fait que Doha a abandonné le « Assad doit partir » au profit d’une alliance avec Téhéran pour vendre à l’Europe du gaz naturel liquéfié tiré de leur gigantesque champ gazier commun, le North Dome/South Pars.

MBS – comme son père malade – a évité le Sommet du Groupe des 20 à Hambourg; L’embarras de la brouille avec le Qatar était trop lourd, si l’on considère par exemple la position de Doha comme un investisseur puissant en France et au Royaume-Uni. Pourtant, tous les yeux sont braqués sur lui; MBS a promis de mettre le turbo pour la vicieuse confrontation sunnite/chiite en portant la guerre « en Iran même ».

Ensuite, pour l’avenir, il y a la question de savoir comment MBS va gérer l’opération risquée de l’offre publique initiale d’Aramco.

Affaire à suivre….

 

Par Pepe Escobar

Photo: Mohammed bin Salman. Reuters / Charles Platiau

 Source : http://www.atimes.com/article/coup-house-saud/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents