Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Cruauté,barbarie et vandalisme : Les Etats-Unis et le Royaume- Uni dépouillent le Venezuela de ses avoirs nationaux et...

Publié par medisma sur 31 Mars 2019, 18:11pm

Image ‘ Le-Blog-Sam-La-Touch’

Préparation d’attentats terroristes à Caracas,  pillage des avoirs vénézuéliens  et  guerre électromagnétique

 

I- Préparation d’attentats terroristes à Caracas

Le Service bolivarien du Renseignement national (Sebin) a perquisitionné, le 21 mars 2919, le domicile du député Sergio Vergara à la recherche du directeur de cabinet de Juan Guaidó, l’avocat Roberto Marrero (photo). Ce dernier a finalement été arrêté dans la résidence mitoyenne.

Au cours de la perquisition, des agents du Sebin ont plaqué au sol le député, violant ainsi quelques instants son immunité parlementaire.

Le Groupe de Lima, une association d’États américains favorables à Juan Guaidó, a immédiatement publié un communiqué exigeant le respect de l’immunité parlementaire de Sergio Vergara et la libération de l’avocat Roberto Marrero.

Roberto Marrero dirigeait le recrutement de mercenaires au Guatemala, au Honduras et au Salvador. Ces hommes étaient transférés en Colombie pour y être formés aux actions commandos. Il devaient être commandés par le mafieux colombien, Wilfrido Torres Gómez —alias « Neco » selon sa fiche Interpol— qui vient d’être également arrêté.

Selon des écoutes téléphoniques, Roberto Marrero disposait d’un budget quotidien de 500 000 à 700 000 $ prélevé sur les avoirs du Venezuela à l’étranger saisis par les États-Unis et le Royaume-Uni.

Lors d’une conférence de presse, le vice-président Jorge Rodríguez a révélé que l’avocat Roberto Marrero et ses hommes de main préparaient des attentats contre le métro et le téléphérique de Caracas.

Il a également diffusé un extrait distrayant d’un sketch au cours duquel des humoristes ont téléphoné à Juan Guaidó en se faisant passer pour le président suisse Ueli Maurer. Ils lui ont proposé de transférer les avoirs de la République bolivarienne du Venezuela en Suisse sur un compte personnel ouvert à son nom, ce que le président autoproclamé du Venezuela a bien sûr approuvé.

 

II- Juan Guaidó a commencé à piller les avoirs vénézuéliens grâce à l’argent saisi par les États-Unis et le Royaume-Uni

Le président de l’Assemblée nationale du Venezuela, Juan Guaidó, n’a pas présenté de justificatifs du coût de ses déplacements à l’étranger comme la Constitution lui en fait l’obligation.

Devant son refus, le contrôleur général de la République, Elvis Amoroso, a saisi la Justice qui a prononcé sa suspension de ses fonctions de député et 15 ans d’inéligibilité pour corruption.

Il a réalisé plus de 91 voyages hors du territoire pour un coût supérieur à 310 millions de bolivars (environ 94 000 dollars US) sans en justifier le financement. Celui-ci aurait été réalisé avec l’argent saisi par les États-Unis et le Royaume-Uni sur les avoirs vénézuéliens à l’étranger.

Juan Guaidó —qui ne s’estime plus président de l’Assemblée nationale, mais s’est autoproclamé président de la République— considère que le mandat du contrôleur général n’est plus valide et s’est donc opposé à sa requête. Ses représentants personnels ont pris le contrôle des avoirs nationaux saisis par les États-Unis et le Royaume-Uni avec lesquels ils financent une mini-administration en exil et le recrutement de commandos au Guatemala, au Honduras et au Salvador.

 

III- La guerre électromagnétique est déclarée

Des spécialistes militaires russes sont venus inspecter le système de production et de distribution d’électricité du Venezuela dont les pannes à répétition paralysent le pays depuis le 6 mars.

Ils auraient confirmé l’usage de bombes électromagnétiques pour endommager les installations couplé avec des sabotages manuels.

Ce type de bombe est une déclinaison des travaux du physicien soviétique Andreï Sakharov, dans les années 50. Il semble que plusieurs États en disposent aujourd’hui, notamment les États-Unis.

Alors que le président Maduro a directement accusé les États-Unis d’être responsables de ces pannes, le conseiller de Sécurité nationale US, John Bolton, a dénoncé le recours du Venezuela à des forces militaires étrangères pour le maintenir au pouvoir. En application de la « doctrine Monroe », il a mis en garde toute puissance extérieure au continent d’y déployer des forces militaires.

Craignant une action russe de rétorsion, le président US, Donald Trump, a promulgué un décret (Executive Order) pour préparer son pays à une possible attaque électro-magnétique [1].

 

[1] “Executive Order on Coordinating National Resilience to Electromagnetic Pulses”, by Donald Trump, Voltaire Network, 26 March 2019.

 

Source : RÉSEAU VOLTAIRE 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents