Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Le FMI tire la sonnette d’alarme concernant la dette publique française

Publié par medisma sur 5 Juin 2019, 21:03pm

La France dispose d’une marge de manœuvre limitée en cas de crise, sa dette publique ayant considérablement augmenté au fils des ans, alerte le Fonds monétaire international. L’établissement appelle dans ces conditions le gouvernement à agir dans les plus brefs délais.

Le Fonds monétaire international (FMI) a appelé lundi la France à «procéder à un effort budgétaire structurel ambitieux» afin de réduire sa dette publique, jugée «trop élevée et sujette à inquiétude» à moyen et long terme.

«La dette française a augmenté au cours des dernières années et le pays dispose de peu de marge de manœuvre en cas de crise», a affirmé Delia Velculescu, la cheffe de mission du FMI pour la France lors d’une conférence de presse.

Au terme de son évaluation annuelle de l’économie française, le FMI a adressé un avertissement au gouvernement: «s’il n’existe pas de risque immédiat, car le niveau actuellement bas des taux d’intérêt suggère qu’une dette plus élevée peut être tenable au stade actuel, le niveau élevé de la dette n’offre guère de quiétude».

Dans ces conditions, «il est nécessaire de procéder à un effort budgétaire structurel ambitieux afin de placer la dette sur une trajectoire ferme à la baisse», ajoute l’organisation internationale.

Selon le FMI, qui maintient inchangée sa prévision de croissance pour la France en 2019, à 1,3%, l’économie tricolore «reste résiliente», «en partie grâce aux réformes importantes qui ont été mises en œuvre ces dernières années».

Mais «les risques extérieurs ont augmenté notamment», a expliqué Mme Velculescu, en allusion notamment à la guerre commerciale et au Brexit, tout en soulignant que «les problèmes structurels persistent». «Les réformes ont besoin d’être appliquées», a-t-elle ajouté.

Dans son programme de stabilité budgétaire, présenté mi-avril, le gouvernement a revu à la baisse ses objectifs de réduction du déficit et de dette publique d’ici 2022, en raison du ralentissement de la croissance et des mesures décidées pour faire face au mouvement des Gilets jaunes.

Selon Bercy, le déficit public devrait ainsi atteindre 3,1% du PIB cette année, puis 1,2% en 2022. La dette publique devrait quant à elle passer de 98,4% en 2018 à 96,8% en 2022, soit une baisse de 1,6 point de PIB, alors que l’exécutif promettait jusque-là une baisse de cinq points.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents