Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


France : l'Education Nationale ou Le drame français !

Publié par medisma sur 24 Juillet 2019, 19:59pm

 

A coups de réformes inadaptées, de fausses promesses et de visions purement comptables des politiques, l’Education nationale tombe en ruine. Désespérant pour des profs motivés qui se mettent à rêver de quitter le navire.

Un enseignant

 

I- La déséducation nationale… entreprise de destruction massive.

 

N’imaginez pas que donner de bonnes notes soit « égalitaire ».

C’est de la démagogie à l’état pur, et comme toute démagogie à l’état pure, comme toute « facilité » cela mène toujours au résultat inverse à celui qui était recherché.

Donner le BAC avec mention à tout le monde, supprimer les concours d’entrée à Science-Po ce n’est ni du progrès ni de l’égalité.

La réalité, à un moment, rattrape tous les mensonges.

A force de mauvais choix les situations ne sont plus rattrapables.

La sélection naturelle est naturelle.

Dans un processus politique, l’action publique cherche à rendre la sélection naturelle moins « définitive » et à laisser sa chance à tous.

C’est le rôle de l’instruction.

D’ailleurs notez la différence sémantique entre instruction et éducation. Instruire c’est donner les outils de la connaissance ou d’accès à celle-ci. Éduquer, c’est élever, et cela implique par définition une ingérence dans la vie des enfants.

Le constat du niveau en France est alarmant. On cache derrière des taux de réussite « soviétiques », une réalité dramatique avec des gamins qui ne savent plus lire ni écrire, qui ne savent plus réfléchir ni penser.

Donner de bonnes notes est ce qu’il y a de plus inégalitaire, cela peut même faire croire à certains parents que tout « va bien », que le gamin a le niveau, alors qu’il est d’une nullité crasse, plus personne n’est en mesure de comprendre ce qu’il lui arrive le jour où la sélection fait son oeuvre.

Les bonnes notes à tous, c’est comme les taux 0 en économie. Cela biaise totalement la perception de la réalité des agents économiques, cela fait prendre les mauvaises décisions basées sur de mauvais indicateurs.

Les bonnes notes à tous, c’est faire croire que l’éducation est bonne pour tout le monde, alors que les plus aisés bénéficient d’une bien meilleure instruction et d’une préparation à la maison et pas les gamins issus des classes les plus populaires.

Mentir aux gens est ce qu’il y a de pire, après… les mensonges que l’on se fait à soi-même.

Charles SANNAT

Source: insolentiae 

 

II- "Le niveau de nos élèves ne baisse pas, il s'effondre"

 

III- Education nationale, rien ne va plus !

La France dernière de la classe !
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents