Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Un simple trou d’air sur les marchés et tout le monde craint de revivre un octobre noir !

Publié par medisma sur 7 Octobre 2019, 19:40pm

La bourse n’a pas connu un aussi mauvais début de trimestre depuis une dizaine d’années et si les marchés continuent de chuter, cela pourrait très bien déclencher une vague de ventes paniques sans précédent, chose que nous n’avons pas vu depuis longtemps. Bien entendu, ça ne serait pas la première fois que nous assisterions à un krach boursier majeur au cours d’un mois d’octobre. Si je vous parle d’octobre 1929, vous savez immédiatement de quoi il s’agit et il en va de même pour octobre 1987 et octobre 2008.  Aujourd’hui, nous devons faire face à un ralentissement économique mondial, à une crise politique majeure à Washington avec cette demande de destitution et en même temps à une guerre commerciale qui s’intensifie. Quelle surprise d’entendre presque tout le monde aujourd’hui à Wall Street, parler soudainement de récession qui se profile. Dans un tel contexte, n’importe quelle mauvaise nouvelle ne fait que baisser le cours des actions, et c’est précisément ce qui s’est passé mercredi dernier…

Dans l’ensemble, Le Dow Jones a perdu plus de 800 points au cours des deux premiers jours du mois d’octobre, ce qui fait que la bourse de New York a enregistré son pire début de trimestre depuis 2019.

Comme je l’ai signalé à mes nombreux lecteurs à différentes reprises, le marché boursier n’a jamais été aussi proche d’un krach financier de toute l’histoire des Etats-Unis et les investisseurs sont de plus en plus inquiets car ils se rendent compte que c’est bientôt la fin.

Et nul doute que les financiers sont très conscients de ce qui s’est passé ces derniers mois, avant le mois d’octobre et c’est justement ce qui rend tout le monde de plus en plus nerveux en ce moment…

 Ryan Detrick, stratège en chef chez LPL Financial, a déclaré que le marché boursier est en train de devenir un marché du « vendez d’abord et vous vous poserez des questions plus tard ».

Le mois d’octobre est reconnu comme étant l’un des mois les plus instables et après deux jours seulement, il est tout à fait à la hauteur de sa réputation, a ajouté Detrick.

Si nous pouvions trouver un moyen de résoudre notre guerre commerciale avec la chine, cela calmerait grandement les marchés.

Malheureusement, un accord commercial n’est pas prêt d’arriver. Au lieu de cela, l’administration Trump vient de décider d’intensifier la guerre commerciale avec l’Europe. Ce qui suit provient de Zero Hedge…

Aujourd’hui, l’OMC a pris une décision surprenante, notamment avec le médiateur mondial du commerce qui a pris le parti des Etats-Unis lorsqu’il a déclaré illégales les subventions d’Airbus de 7,5 milliards de dollars, et il y a quelques instants, le représentant américain pour le commerce a confirmé cette décision en affirmant que les Etats-Unis ne perdraient pas de temps à riposter contre des pratiques commerciales illégales qui dataient de quelques années.

Selon le bureau USTR, les Etats-Unis vont imposer des droits de rétorsions de 7,5 milliards de dollars sur les importations en provenance d’Europe à compter du 18 octobre, avec 10% de droits de douane sur les grands avions commerciaux et 25% sur les produits agricoles et autres produits industriels.

Inutile de vous dire que les européens vont se venger et que le commerce mondial va encore subir une grosse claque !

La plupart des américains semblent toujours penser que d’une manière ou d’une autre tout finira par bien se terminer, mais la vérité est que ce ralentissement économique commence à avoir un sévère impact.

Pratiquement tous les jours, nous recevons de plus en plus de mauvais chiffres économiques et c’était réellement le cas ce mercredi. Ce qui suit provient de Bloomberg…

Encore pire qu’une chute de 12% ?

Si l’économie américaine était vraiment en bonne santé, tout ceci ne se produirait pas. En fait, c’est le genre de chiffres auxquels nous devrions nous attendre si nous étions en pleine récession.

Parallèlement, nous venons également d’apprendre de très mauvaises nouvelles économiques provenant de la ville de NewYork…

Juste au cas où vous imaginiez que le chiffre « ISM » ne serait qu’un chiffre transitoire et ponctuel, et bien sachez qu’il vient de plonger considérablement, avec des perspectives qui s’effondrent à son plus faible niveau depuis février 2009.

Et avant même la publication du salaire horaire ce vendredi, l’indice ISM de l’emploi de New York a plongé de 69,0 à 52,5.

A un moment donné, la ville de New York était à l’avant-garde de la reprise économique, mais les choses se sont complètement inversées. La situation économique se détériore à une vitesse folle et la valeur des biens immobiliers sont littéralement en train de plonger…

De nouveaux rapports montrent que le marché immobilier de Manhattan a trébuché au troisième trimestre 2019, tandis que les prix ont chuté et qu’il y a de moins en moins d’acheteurs prêts à acheter des propriétés plus chères à la suite de deux récentes hausses de taxes.

Selon les dernières données de la CORE, le prix de vente médian des biens immobiliers a diminué de 17% par rapport au même trimestre de l’année précédente, c’est-à-dire de 999,950$. Le prix de vente moyen a chuté de 12% pour atteindre 1,64 million de dollars.

Wall Street commence à comprendre que ces chiffres économiques terrifiants ne vont pas disparaître et les investisseurs eux, commencent à devenir de plus en plus neveux.

Beaucoup d’entre eux ont encore du mal à croire que le marché haussier est terminé, mais à ce stade, il ne faudra certainement pas grand-chose pour être témoin d’une ruée extraordinaire vers la sortie, le sauve qui peut des marchés…

La Goldman Sachs redoute un “CHAOS BOURSIER” au mois d’octobre

Que cela se produise ce mois-ci ou non, tout le monde sait comment cette gigantesque et ridicule bulle boursière va se terminer.

Tout au long de l’histoire des Etats-Unis, à chaque fois que la valorisation des actions avait été poussée à l’extrême, un krach boursier a toujours suivi.

Cette fois-ci, nous ne sommes pas seulement confrontés à une crise économique puisque cette affaire politique à Washington aura un impact majeur sur les marchés actions dans les mois à venir.

 

Source: theeconomiccollapseblog 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents