Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Une Vague de pillages frappe la ville de New York en plein confinement

Publié par medisma sur 5 Avril 2020, 22:16pm

Cela fait un moment déjà que nous avons évoqué cette possibilité d’assister à de sérieux troubles sociaux en pleine pandémie de Covid-19.
Des millions d’américains viennent de perdre leur emploi, n’ont plus d’épargne mais ont, à la place des dettes irrécouvrables. Ces gens-là, sont en train de se précipiter dans les banques alimentaires à travers toute l’Amérique pour survivre. Avec une économie qui s’effondre et qui entre désormais en dépression, la semaine dernière a marqué une étape importante dans la progression de la crise car ce fut le déclenchement d’un certain nombre de pillages d’entreprises en Californie et en Caroline du Sud.

Aujourd’hui, des scènes de pillages se propagent à travers tout le pays. Nous avons remarqué à quel point les magasins à New York, à San Francisco, à Seatle, à Chicago se préparaient à des troubles sociaux en barricadant leurs devantures.

Après tout, lorsque vous avez 10 millions de personnes qui perdent leur emploi en deux semaines et un taux de chômage qui pourrait très bien atteindre les 15 – 20% au deuxième trimestre, selon le dernier rapport de Lance Roberts de RealInvestmentAdvice.com, il y a de fortes chances de voir de plus en plus de scènes de violences urbaines avec un climat qui va s’exacerber progressivement. Ces troubles sociaux vont apparaître en premier lieu dans les zones géographiquement bien connues où vit en grande partie une population à faible revenu dans les centres-villes. C’est la raison pour laquelle la Garde Nationale a été appelé et s’est désormais positionnée autour et dans les centres des plus grandes villes américaines.

Les tous premiers troubles sociaux pourraient maintenant avoir lieu à New York. Les ménages commencent à craquer car des centaines de milliers d’entre eux ont perdu leur emploi en seulement quelques semaines. La ville est devenue l’épicentre de la crise du virus, enregistrant 103 060 cas confirmés et 2 935 décès (au samedi 4 avril après-midi).

Le Wall Street Journal fait état d’une augmentation des cambriolages dans les établissements commerciaux dans les cinq arrondissements de New york, entre le 12 et le 31 mars, ce qui coïncide avec les fermetures massives qui ont eu lieu.

Le département de la police de New York (NYPD) a enregistré une augmentation de 75% des cambriolages d’entreprises au cours de cette période, soit environ 254 cambriolages, contre 145 sur la même période l’année dernière.

 

L’augmentation des cambriolages a coïncidé avec les mesures prises pour arrêter la propagation du coronavirus. Le 15 mars, la ville a ordonné aux restaurants et aux bars de cesser le service sur place, ce qui a incité de nombreux établissements à fermer complètement ou à limiter les opérations. Suite à un décret gouvernemental du 20 mars, Andrew Cuomo a appelé à la fermeture de toutes les entreprises non essentielles, c’est-à-dire la fermeture de nombreux magasins de détail, a noté le Journal.

Nous savions qu’avec la fermeture de nombreux magasins, il y aurait une augmentation de ce genre de comportements et malheureusement, nous y voilà, a déclaré Michael LiPetri, chef des stratégies de lutte contre le crime du NYPD.

LiPetri a déclaré que les établissements les plus ciblés par les criminels étaient les restaurants, les supermarchés et les magasins de détail. Entre le 12 et le 31 mars, plus de 30 cas de cambriolages de supermarchés ont été signalés, soit une augmentation de 400% par rapport à la même période l’an dernier.

Il a déclaré que les voleurs étaient spécifiquement en quête de nourriture, d’alcool et de produits de vente au détail. Beaucoup ont pu pénétrer par les toits et / ou forcer des portes ou encore en cassant les fenêtres.

Le Journal note que certaines chaînes de magasins ont barricadé des boutiques dans la ville de New York, citant les craintes que des troubles sociaux pourraient bientôt arriver. Voici quelques magasins qui se sont déjà bien barricadés en prévision :

TRT World

@trtworld

Thousands of stores in New York have boarded up their doors and windows to avoid possible looting

03:20 - 31 mars 2020

 

https://pbs.twimg.com/profile_images/645305436032229376/OLzZNOQD_normal.png https://pbs.twimg.com/profile_images/645305436032229376/OLzZNOQD_normal.png

George Mentz JD MBA@GeorgeMentz

New York Gazette ™ Store owners boarding up buildings across Manhattan: http://fox5ny.com  - NEW YORK - A growing scene for those who venture out into the streets of Manhattan these days is boarded up storefronts. From luxury retailers to small… http://dlvr.it/RT8G84 

07:21 - 4 avr. 2020

 

Alors que les pillages augmentent à New York, la prochaine crainte est que le NYPD ne soit submergé par des incidents liés au virus et / ou à une pénurie d’officiers de police.

Vendredi, un agent du NYPD sur six était malade ou en quarantaine. Plus de 1 500 ont été testés positifs au coronavirus, ce qui pourrait entraîner une diminution des patrouilles alors que la criminalité augmente dans toute la ville.

C’est le pire de tous les scénarios, a déclaré un sergent au New York Times.

Et maintenant, on comprend mieux la raison pour laquelle le président Trump a récemment signé un décret exécutif pour activer la présence de près d’un million de soldats – c’est parce que l’évolution de la crise liée au coronavirus est aussi liée à l’effondrement de l’économie, ce qui multiplie les risques de troubles sociaux et de pillages dans les grandes villes américaines, mais qui sait, cela peut très bien encore s’aggraver…

 

Source: zerohedge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents