Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Macron est un gangster

Publié par medisma sur 18 Mars 2021, 20:02pm

Macron est un gangster

Par Brigitte Bouzonnie.

Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n’a aucune importance. La mort de masse aussi.

1°)- Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n’a aucune importance. La mort de masse aussi.

Macron est un gangster. Un homme sans foi ni loi participant de ce capitalisme criminel, parfaitement décrit et dénoncé par Jean-François Gayrot, commissaire de police, dans son ouvrage : « Le nouveau capitalisme criminel », préfacé par l’économiste atterré Paul Jorion.

Comme disait Al Capone : « le capitalisme est le racket légitime organisé par la Classe dominante »(sic))

Avec lui, toute morale minimale a disparu. Place au racket publié au Journal Officiel. Place à la mise à mort sociale et psychologique du Peuple français.

1.1°)- Macron a pris le pouvoir à la hussarde. Alors que c’était un mauvais candidat, incapable de débattre sérieusement avec ses adversaires : voir son premier meeting à la télé vu par 10 millions de personnes, où il baissait la tête, tellement il était mauvais. Ne remplissant pas les salles de meeting. Obligé d’organiser une claque de fans rémunérés pour l’applaudir. Et alors que les premiers chiffres lui donnaient entre 6 et 9% de suffrage à 19 heures (voir article Eric Montana du 24 novembre 2020 : « Scytl : le logiciel qui vote pour vous »). Alain Badiou adénoncé le coup d’état démocratique fomenté par Macron dans son ouvrage : « Éloge de la politique », édition Café Voltaire/Flammarion, 2017. La promotion de son livre a été brutalement interrompue par les sbires du petit poudré.

Pourtant, il a été crédité de 24% des voix le soir du premier tour de la Présidentielle, en siphonnant toutes les autres listes : Fillon, FI ,RN, PS, UPR, NPA, liste Dupont-Aignan, parti animaliste, etc…

Comme disait Al Capone : « le capitalisme est le racket légitime organisé par la Classe dominante »(sic)). Et tous les moyens sont bons au capitalisme criminel, pour arriver à l’Élysée : notamment, par des triches abyssales rendues possibles, grâce aux serveurs Dominion (ferme de la CIA à Nice) et SCYTL.

1.2°)- Avec lui, les Gilets jaunes ont été traités comme du bétail. Comme les métropoles traitaient les peuples colonisés avant 1914. Les soignants ont été surpris de la gravité et de la violence des coups reçus par les manifestants, sur ordre de Macron. Beaucoup ont fait de la prison ferme, où les droit commun les appelaient : « les politiques ». Beaucoup ont perdu leur emploi et leur femme. On compte : 11 morts, 26 éborgnés, 5 000 blessés, 5 mains arrachées. 315 blessés à la tête.

1.3°)- Macron n’a pas bien ou mal géré le Covid-19, il s’est foutu de notre gueule, nuance. Ainsi, la rumeur circule selon laquelle Macron aurait reçu un milliard d’euros, pour empêcher les français de porter un masque (lu sur le mur Facebook d’Alain Benajam). De même, en Allemagne, le ministre de la Santé est accusé d’avoir fait construire une superbe villa, ne pas avoir soigné véritablement les patients allemands (cf Courrier des stratèges du 10 mars 2021). Tout a été fait pour ne pas soigner véritablement les français..

Cette « pandémie » a été utilisée par Macron pour générer la peur : donc l’obéissance craintive de millions de femmes et d’hommes à son pouvoir dictatorial.

1.4°)- Si Macron avait été un honnête homme, jamais il n’aurait fait chanter le professeur Raoult, le menaçant de supprimer les crédits publics de l’IFU, s’il continuait à défendre la Chloroquine. Jamais il n’aurait fait publier ce faux article dans la revue The Lancet, vendu par une prostituée, « montrant » l’inefficacité de la Chloroquine. Jamais il n’aurait trainé Didier Raoult devant le Conseil de l’Ordre créé par Pétain, téléguidé par l’Élysée, afin de le briser psychologiquement. Les méthodes utilisées par Macron sont des méthodes de maitre-chanteur, voyou rompu à toutes les crapuleries. Et pourtant, personne ne moufte, trouvant sa conduite « normale », « allant de soi ».

1.5°)- Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n’a aucune d’importance. La mort de masse aussi. On l’a vu avec l’affaire du Covid-19, je n’y reviens pas. On l’a vu aussi l’été 2019, été de canicule : 45 degrés à Paris. Dans les rues, on avait l’impression d’être dans une piscine bouillante. Les personnes âgées et fragiles furent livrées à elle-même. Bien sûr, le chiffre de mille morts supplémentaires donnés par Buzyn au mois de septembre fut un « fake ». Car pendant l’été, on apprit que les morgues étaient pleines. Une répétition générale du Covid de mars 2020.

1.6°)- Le budget de l’État a été siphonné, racketté par les patrons du CAC 40 : fin de l’impôt sur les grandes fortunes : +4 milliards. L’État social raclé jusqu’à l’os, pour donner de l’argent à ces Messieurs-Dames milliardaires.

Un exemple entre mille : le nombre de contrats aidés est passé de 2,650 millions (Jospin) en 2000 à 100 000 sur décision de Macron en 2020. Le petit banquier n’a eu aucune pitié pour faire passer le nombre de contrats aidés de 500 000 à 100 000, rien que sous son quinquennat. Sachant que les chômeurs et les pauvres, ne retrouveront jamais un emploi en CDI.

Le mécanisme du dispositif « Exonérations de cotisations sociales », pour soit disant créer des emplois dans le secteur marchand, a été parfaitement analysé par Philippe Askenasy dans son ouvrage « Les décennies aveugles. 40 ans de politique de l’emploi », édition du Seuil, 2011. L’auteur montre les 15 milliards donnés aux patrons (le livre remonte à 2011), pour in fine ne créer que 300 000 emplois non qualifiés, le plus souvent en CDD : au demeurant, un chiffre très difficile à obtenir, tant le MEDEF nous avait bassinés avec son pin’s menteur : « un million d’emplois » !

Il montre aussi comment ces exonérations de charges sociales ont été menées par tous les gouvernements successifs de droite et de gauche : depuis Balladur, Juppé, Jospin, Raffarin, Villepin, Fillon, etc…Et ensuite Ayrault, Valls, Philippe, Castex. Une dîme scandaleuse payée sur nos impôts à la Bourgeoisie triomphante.

Pour comprendre ce mécanisme de renvoi d’informations cruciales dans le hors champ, la boite noire de l’impensé, il faut lire le livre d’Alain Badiou, dont je parlai hier sur mon mur : « À la recherche du réel perdu », 2015, Fayard.

Volontairement, l’État a abandonné de nombreux terrains de l’action sociale. Résultat : c’est une somme extraordinaire de souffrance et de larmes de toute sorte, affectant des millions de femmes et d’hommes frappés par la misère, qui jamais n’accèdent dans la sphère médiatique des sujets dont on parle !

1.7°)- Dans le même temps, dans le partage de la valeur ajoutée depuis 1980, le travail a perdu 10 points par rapport au capital : autrement dit, le capital n’est absolument pas dans le besoin, la nécessité, bien au contraire ! Pourtant, cette information majeure a disparu des réseaux sociaux, soit disant « critiques ».

LES AIDES AUX ENTREPRISES SONT UNE GABEGIE ÉCONOMIQUE ! Ce qu’il faut faire en priorité, c’est relancer la demande, donc les salaires et revenus des français !

1.8°)- Personne n’a oublié Macron pris en photo avec deux petites frappes réunionnaises. L’un des deux jeunes fut surpris deux jours plus tard à cambrioler une bijouterie. Mais personne n’a moufté. Son attirance évidente pour les voleurs, les délinquants : on n’a pas oublié son amant Benalla.

1.9°)- Personne n’a oublié la photo de Donald Trump, qui, d’une chiquenaude, enlève un milligramme de cocaïne sur le veston du « président de la République française ». La honte la plus absolue. Macron est un drogué. La preuve est établie aux yeux du monde entier. Aux États-Unis, ce fut le fou rire général. Même les animateurs de shows de variété racontaient l’histoire. En France, avec nos courageux et intrépides journalistes toujours près à foncer, ce fut le silence le plus total. Même Facebook n’a pas beaucoup relayé l’info.

1.10°)- Brigitte Macron passe ses nuits à voir des films pornos. Je me souviens de cet article rédigé par Ariane, intitulé : « Jupiter et jupenlair à l’Élysée », provoquant la ire des trolls de Médiapart. Pourtant, avec ses jupes ras le bonbon, sa perruque, ses talons hauts, même le jour d’enterrement de Rocard, sa maigreur étudiée, Brigitte M. a tous les codes de la fille de joie de Saint-Denis, celle qui agitait son fichu avenue du Maine, aurait chanté Brassens, la nécessité de survivre en moins.

1.11°)- Autre mot de Donald Trump : « tout ce que touche Macron devient de la merde ». Rien de plus juste. Ainsi le gangster de l’Élysée a fait de Mélenchon, non seulement un homme corrompu ; mais surtout un personnage faible, vile, à l’intellect et à la morale fortement diminués.

Souvenons-nous du blog de JLM, ses articles publiés tous les mardis que nous attendions avec impatience. De beaux billets. Du beau travail artisanal. Ses petites phrases courtes au rasoir. Ses blagues contre Hollande, qualifié de « capitaine de pédalo ».

Tandis que la prestation de Mélenchon chez Hanouna fut craintive, convenue, idéologie dominante, fade, transparente, faisant fuir au galop ses derniers fans. L’été 2017, un facebookien a écrit : »JLM a eu un AVC »(sic). Je ne le crois pas. Mais le mot résume bien la dégringolade d’un homme politique, devenu une guenille, visiblement drogué par son entourage. Une épave à n’y pas croire.

Si Macron avait été un honnête homme, jamais il n’aurait fait de son adversaire number one, ce non vivant du champ politique, qu’il est devenu.

Macron est un gangster, mais la société du Mensonge roi structurant notre société nous empêche de le voir, du moins pour les personnes les moins conscientisées. Le champ politico-idéologico-journalistique produit un tissu permanent de contre vérités, où la vérité, tellement minoritaire, s’estompe et se dilue, y compris sur les réseaux sociaux (Facebook, Tweeter), qui se calent in fine sur l’idéologie dominante, beaucoup plus que l’on ne croit.

2°)- À quoi sert le gouvernement Macron ? (article rédigé par Dominique Kern)

À QUOI SERT LE GOUVERNEMENT MACRON ..? QU’EST-CE QUI FAIT SA PARTICULARITÉ ?! …

Excellent billet rédigé par notre ami Dominique Kern :

Sans doute, une espèce d’accélération des catastrophes … Depuis qu’il est à l’Élysée, les catastrophes s’enchainent et s’accumulent, et ce n’est pas du au hasard … L’incendie de Notre Dame de Paris, ça pouvait encore passer pour une malveillance … Mais ensuite on peut penser que c’est devenu une technique pour gouverner ! … Pour détourner l’attention des questions essentielles …

PUIS ARRIVE LE CORONAVIRUS : Nouvelle catastrophe qui s’abat directement sur la population ….COMME SI TOUT CELA ÉTAIT PROGRAMME POUR CRÉER L’AMBIANCE PROPICE À UN BOULEVERSEMENT majeur préparé depuis un certain temps …

COMME SI LE BASCULEMENT ÉTAIT ORCHESTRE … Faisait partie d’un vaste plan …

Vous me direz ailleurs il y a d’autres difficultés plus importantes !… Mais tout converge vers le même but déstabiliser la solidité des États … Ébranler ceux-ci définitivement ! POUR QU’ILS S’ÉCROULENT ET NE PUISSENT PLUS ÊTRE RECONSTRUITS…

IL EST ÉVIDENT PAR EXEMPLE que si on s’attaque à Notre Dame de Paris : (oui je pense que l’incendie à été orchestré pour obtenir un choc), on s’attaque au roman de Victor Hugo. On prépare quelque chose comme un nouveau choc !… UNE COMPLÈTE RESTRUCTURATION DES LIEUX SYMBOLES…

Les choses n’ont fait que de s’amplifier comme une tempête.

source : https://mediazone.zonefr.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents