Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


2008 : Une nouvelle année de grande sécheresse au Maroc !

Publié par medisma sur 2 Octobre 2007, 23:49pm

Catégories : #lintegral

republication de l'article rédigé en septembre 2006 et publié sur ce Blog !

 EL NINO A NOS PORTES : VERS DES ANNEES DE GRANDE SECHERESSE !
 
Maroc : La sécheresse s'installe en force dans le pays : 
probablement jusqu'à 2010 !

Le cycle El Nino, facteur de perturbations graves pour l'agriculture et les matières pemières, s'annonce particulièrement violent. Et avec l'apparition des signes précurseurs de ce phénomène météorologique, le Maroc devrait s'attendre à une année de grande sécheresse.
En effet, El Nino, cet événement d'ampleur mondiale qui frappe par sa soudaineté et son ampleur exceptionnel et qui s'impose au large des côtes péruviennes dans le Pacifique Sud, est actuellement en cours de constitution. Et les signes avant-coureurs et annonciateurs de ce fait exceptionnel sont là pour corroborer les indications des bulletins d'alerte des spécialistes de la météorologie. Ces signes se traduisent d'abord par une montée forte de la température de la surface marine du Pacifique Oriental qui s'étale des côtes du Pérou jusqu'aux côtes australiennes. Et la montée de chaleur de cette étendue marine a une incidence directe sur la circulation des flux d'air frais de la statosphère : Elle provoque une inversion de courants. De ce renversement découle un cycle de sécheresse qui risque de durer jusqu'à 4 années et couvrant l'Australie, l'Asie du Sud-Est, l'Indonésie, l'Inde, l'Afrique du Sud, le Sud de l'Espagne, le
Maroc et l'Afique de l'Ouest.
 Parallélement à l'effet de sécheresse, ce phénomène entraîne des inondations catastrophiques en Amérique du Sud, en Chine et dans sa phase ultime en Inde.
Pour le Maroc, les épisodes El Nino ont souvent coincidé avec les années de forte sécheresse*,  parfois décalées d'une ou deux saisons . 
  Et nous  insistons sur le fait de l'existence d'une relation de cause à effet entre El Nino et la sécheresse dans le Royaume Chérifien et ce, en dépit des réticences de certains "experts " en la matière
 * signifiant dans le cadre de cette étude des précipitations mal réparties et particulièrement faibles par rapport à la moyenne normale des saisons pluvieuses. 
         Medisma

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents