Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Interrogation sur la nature du métier de J.K

Publié par medisma sur 3 Mai 2008, 23:10pm

Catégories : #lintegral

Quand le rapport de l'inspection générale répond à notre interrogation

   Enfin ! Nous disposons d’une réponse à notre  interrogation (voir article ci-dessous) au sujet de l’activité de J.K au sein de la direction ‘Actions et Dérivés Actions’de la SocGen.

L’audit effectué par  l’Inspection Générale de la Banque pour le compte de son conseil d’administration et dont le rapport vient d’être publié, définit dés ses premières lignes, la nature de l’activité de Jérôme.

Ce rapport confirme finalement et d’une certaine manière, qu’il s’agit bien d’un trader « mutant »  effectuant les activités de ‘trading’ suivantes :

   - intervention sur les marchés à terme en vue de réaliser des transactions dans l’intérêt de l’institution, 
 - arbitrage pour compte propre.
Et que, selon l’Inspection Générale, ces activités « n’ont pas vocation à la prise de positions, à la hausse ou à la baisse, si ce n’est d’une manière résiduelle, pour une courte durée, et dans les limites strictement définies ».

             Il est à constater de prime abord que le rapport d’audit n’énonce nullement, et d’une manière explicite, c'est-à-dire claire, complète et formelle :

1-      Le détail de l’activité impartie à J.K  sur les marchés à terme, 

2-      et ne donne aucune explication, ni aucun détail de ce qui est énoncé comme « manière résiduelle ». Pourtant, cette ‘notion’ est directement liée aux transactions effectuées par Jérôme sur les marchés à terme.

3-       ni la fréquence autorisée pour ces interventions,

4-      et ne précise aucunement la durée réelle de ce qui est appelé « courte durée ».

                 Quant au ‘trading’ d’arbitragiste, le rapport le définit et l’explique d’une manière appropriée et lui réserve neuf lignes, contre seulement une ligne et demi à la définition et à la présentation de l’activité du trader sur les marchés des produits dérivés ; activité qui nous intéresse pourtant en premier lieu, puisqu’elle porte  sur les transactions dites « frauduleuses ».

 

              Nous pensons avoir suffisamment ‘débroussaillé’ l’affaire et que l’enchevêtrement qui l’entourait  était dû pour l’essentiel à la politique de communication du staff qui s’est honteusement recroquevillé dans les tours de sa Banque, laissant certains médias plonger dans l’exhibitionnisme du sensationnel et la diabolisation de Jérôme Kerviel ! Etrange !

   Pour notre part et dés le prochain article, nous apporterons à nos lecteurs toutes les explications pédagogiques inhérentes à l’organisation et au fonctionnement des marchés à terme, aux produits dérivés dont la Société Générale est le leader mondial incontesté, au rôle hautement spéculatif de ces marchés, à l’organisation du ‘trading’  au sein de la banque, à l’activité  des traders ‘ des dérivés actions’, et… à l’affaire « Soc Gen / J.K ».  A suivre…

                                                        Medisma                        

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Cela confirme bien que la SG n'est pas nette dans cette affaire et qu'elle a fermé les yeux par intérêt. Alors pourquoi faire porter le chapeau à JK et le traiter de terroriste et autre qualificatif.... ?
Répondre
B
Hello je suis ancien trader dans une banque anglo saxonne, j'ai eu connaissance de de l'identité de JK le jour de l'affaire. Ce mec m ' a fait passer des sales nuits a recalculer mes ratios d'arbitrage et repenser mes startégies notamment pendant l'été 2007 quand il coupait ses positions. J'en ai parlé avec des traders sg, et il semble que le "mandat" du type était pas clair du tout. A la base c'est un market maker   (fournir des prix à l'achat et la vente sur une gamme de produits). il semble qu'il passait le plus clair de son temps a traiter des postions directionnelles et qu'il était reconnu comme tel dans son département.En clair c'était le flou artistique, il faisait ce qu'il voulait.  
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents