Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


MISSIVE INQUIETANTE D'EMINENTS PHYSICIENS AMERICAINS AU PRESIDENT BUSH : IL EXISTE UN RISQUE REEL DE DESTRUCTION TOTALE DE LA VIE SUR LA PLANETE !

Publié par medisma sur 20 Mars 2007, 16:00pm

Catégories : #lintegral

A propos d'éventuelles frappes nucléaires US contre l’Iran : D’éminents physiciens américains manifestent leurs profondes inquiétudes et écrivent à Bush.

 Treize des physiciens les plus éminents des Etats-Unis ont écrit une lettre au Président Bush, dans laquelle ils qualifient les éventuels projets des USA d'utiliser des armes nucléaires contre l'Iran de "gravement irresponsables" et où il avertissent que de telles actions auraient "des conséquences désastreuses pour la sécurité des Etats-Unis et du monde entier".  

 

 

 

L'écriture de cette lettre est la conséquence d'articles parus dans le Washington Post, le New Yorker et d'autres publications indiquant qu'une des options considérées par les stratèges du Pentagone et de la Maison Blanche dans une confrontation militaire avec l'Iran inclut l'utilisation d'armes de type nucléaire contre des installations souterraines. Ces articles n'ont été ni confirmés ni infirmés par la Maison Blanche ou par les fonctionnaires du Pentagone.

Jorge Hirsch, professeur de physique à l'université de Californie de San Diego, est à l'origine de cette lettre. Il avait déjà, l'automne dernier, monté une pétition signée par plus de 1800 physiciens qui désavouaient la nouvelle politique nucléaire des Etats-Unis incluant l'utilisation d'armes atomiques dissuasives contre des adversaires non nucléaires. Hirsch a également publié 15 articles ces derniers mois documentant les dangers liés à une éventuelle frappe nucléaire des USA sur l'Iran.

 "Nous sommes membres de la profession qui a permis la création des armes nucléaires, et nous pensons qu'il est de notre devoir de contribuer à empêcher leur utilisation", dit Hirsch. "Les physiciens connaissent mieux que quiconque les effets dévastateurs des armes qu'ils ont créées, et ces éminents scientifiques parlent au nom de milliers de leurs collègues".

 

 

 "Le fait que l'existence de ce projet n'ait pas été niée par l'Administration nous cause une immense crainte, même s'il n'est qu'un parmi plusieurs plans envisagés", ajoute-t-il. "Le public devrait s'associer à ces scientifiques en exigeant que l'Administration renonce officiellement à une option si illégitime contre un pays non nucléaire tel que l'Iran".

 La lettre précise que "les armes nucléaires sont uniques parmi des armes de destruction massive", et que l'arsenal existant aujourd'hui possède un pouvoir de destruction plus de 200.000 fois plus important que celui de la bombe qui a détruit Hiroshima et provoqué la mort de plus de 100.000 personnes. La lettre indique qu'il n'y a pas de distinction entre les petites et les grandes armes nucléaires, ni entre les armes nucléaires qui visent des équipements et celles qui ciblent des armées ou des villes, et qu'il est plus que probable que l'utilisation d'armes nucléaires par les Etats-Unis après 60 ans de statut quo, entraînera leur l'utilisation par d'autres. "Si les USA utilisent de nouveau une arme nucléaire, ils augmenteront la probabilité que d'autres veuillent s'en servir également", écrivent les physiciens. "Dans un monde où beaucoup de nations possèdent cette arme et sans le tabou de son utilisation, il existerait un risque fort que des conflits régionaux dégénèrent en conflits nucléaires globaux, ayant le potentiel de détruire la civilisation".

 "En tant que première superpuissance mondiale, il est complètement irresponsable de la part des Etats-Unis d'envisager une ligne de conduite qui pourrait éventuellement mener à la destruction totale de la vie sur la planète. Nous encourageons l'Administration à annoncer officiellement qu'elle renonce à l'option nucléaire contre tout adversaire non nucléaire, présent ou futur, et nous invitons les américains à faire entendre leur voix à ce propos".La lettre est signée entre autres par cinq lauréats du Prix Nobel, un récipiendaire de la National Medal of Science et trois anciens présidents de la Société Américaine de Physique.

                                                                   Source: Université de Californie, San Diego

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents