Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Please Mr Bush, Epargnez-nous une tragédie planétaire !

Publié par medisma sur 30 Mars 2007, 17:39pm

Catégories : #lintegral

Vers une guerre totale américano-israélite contre l’Iran : Le Monde est à la veille d’une  catastrophe sans précédent!

 Le programme nucléaire de l’Iran refait parler de lui en ceci que le directeur de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique), Mohammed ElBaradei, a déclaré son incapacité à « confirmer le caractère pacifique » de ce programme. Dès lors, selon les experts militaires russes, l’attaque militaire US contre l’Iran a passé le point de non-retourr le 20 février dernier.

La presse russe, via l’hebdomadaire « Argoumenty nedeli », estime qu’une action militaire est possible durant la première semaine d’avril (vers le 8) ou le vendredi 6, jour férié des musulmans. Le nom de code de l’opération serait « Bite » (ce qui signifie « morsure » en français) et il s’agirait d’un bombardement d’une durée de 12 heures durant lequel une vingtaine d’installations iraniennes seraient touchées (centrifugeuses d’enrichissement d’uranium, centres d’études, laboratoires). La frappe consisterait également à neutraliser la DCA iranienne, détruire des navires dans le Golfe ainsi que des postes de commandement.

 Quant à la riposte iranienne, celle-ci projette de couler plusieurs pétroliers dans le détroit d’Ormuz pour empêcher l’approvisionnement des marchés internationaux en pétrole et d’attaquer Israël à l’aide de missiles. Certains économistes estiment déjà que le prix du baril de pétrole pourrait atteindre plus de 100 dollars... Ceci était la situation au 19 mars dernier.

Le lendemain, 20 mars, l’agence Belga signalait qu’Israël souffrirait de conséquences « terribles » si cet état lancerait une attaque militaire visant à détruire le programme nucléaire iranien ; les missiles iraniens pourraient toucher des villes habitées comme Tel Aviv ou Haïfa. Un rapport signale également : « Une opération militaire israélienne contre l’Iran pourrait toucher les intérêts d’Israël à long terme. Ce serait très nuisible pour la sécurité globale d’Israël et les conséquences politiques et économiques seraient terribles. »

 Le 21 mars, la presse russe apporte de nouvelles informations en précisant que « le Pentagone projette de mener prochainement une attaque massive contre l’infrastructure militaire iranienne » selon l’estimation du général Leonid Ivachov (vice-président de l’Académie de sciences géopolitiques) qui n’hésite pas à déclarer : « Je n’ai aucun doute quant à la réalité de cette opération ou, plus précisément, de cette agression contre l’Iran ». Pour tenir une telle affirmation, le général s’appuie sur la conférence du Comité américano-israélien (AIPAC) qui s’est déroulée au début du mois de mars à Washington et qui a décidé de soutenir l’administration du président Bush.

 Ce qui permet au général Leonid Ivachov de conclure : « Nous en avons tiré la conclusion que cette opération aurait bien lieu. Autrement dit, la communauté israélienne des Etats-Unis et la direction israélienne - représentée à cette conférence par la ministre des Affaires étrangères de l’Etat hébreu - ont formulé la directive d’attaquer l’Iran. Selon toute évidence, il n’y aura pas d’invasion terrestre. Ce seront des frappes aériennes massives et d’usure, dans le but de détruire le potentiel militaire de la résistance, les centres de direction administrative, les installations économiques clefs et, si possible, une partie de la direction iranienne. L’action du Pentagone sera en mesure de paralyser la vie dans le pays, d’y semer la panique et, d’une manière générale, d’instaurer un climat de chaos et d’incertitude. Cela pourrait raviver les luttes pour le pouvoir à l’intérieur de l’Iran. Une mission de paix devra suivre pour mettre au pouvoir à Téhéran un gouvernement pro-américain. »

 Le 22 mars, la marine iranienne a commencé des manœuvres militaires dans le golfe Persique.

 Le 23 mars, 15 militaires britanniques sont arrêtés par l’armée iranienne... La situation est plus que jamais proche de la déflagration !

 Et en Irak, pays voisin de l’Iran, comment évoluent les événements ?

Avant que cette nouvelle guerre américano-israélienne ne soit déclenchée, rappelons où en est celle, menée par ces mêmes américains, en Irak.

La guerre en Irak entre dans sa cinquième année et a déjà coûté 500 milliards de dollars aux USA et les spécialistes annoncent qu’elle pourrait atteindre le coût faramineux de 900 milliards de dollars !

 Et un sondage du 19 mars dernier réalisé auprès de la population irakienne mentionne que : moins d’un Irakien sur 5 dit avoir confiance en l’action américaine, 78% sont opposés à la présence américaine dans leur pays et 69% estiment que les USA n’ont fait qu’empirer la situation en Irak.

Sources : Nation, Argomenty nedly, agence Belga, Leonid Ivachov

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents