Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


QUAND LE MAROC SEIGNEURIAL PERDIT DE SA SUPERBE

Publié par medisma sur 22 Mai 2007, 23:03pm

Catégories : #lintegral

                    LE MAROC DU XIXème SIECLE OU LE DECLIN D'UNE NATION

Durant plusieurs siècles, la civilisation marocaine, au sommet de son apogée, s'étendit sur l'Espagne et l'ensemble du Maghreb.

Et suite à la Reconquista chrétienne de l'Andalousie, les Sultans chérifiens parvinrent à maintenir leur pays à l'abri des tentatives d'occupation potugaises, espagnoles et turques.

Le déclin du Maroc s'amorça à partir du début du XVIIIème et se prolongea jusqu'à son total isolement du reste du bassin méditerranéen.

 Fin du XIXème siècle, le Royaume chérifien vivait replié sur lui-même, indifférent au dynamisme d'une Europe industrielle en pleine expansion. Et seules les rivalités entre les puissances européennes contribuaient à maintenir le Maghreb-al-Aksa à l'écart de toute occupation politique: ambitions commerciales et stratégiques du Royaume Uni, ambitions politiques et sentimentales de l'Espagne, ambitions hégémoniques de l'Allemagne qui rêve de supplanter les autres nations et ambitions économiques et territoriales de la France.

Et les Sultans continuaient à renforcer l'isolement du pays en contonnant dans les ports l'implantation des colonies européennes et en relégant à Tanger les agents diplomatiques des nations étrangères.

Le Makhzen ne faisait donc que perdurer ses traditions séculaires.

  Ce fut l'erreur fatale qui ébranla complétement l'édifice Maroc: faiblesse de l'économie, stagnation des échanges, manque d'infrastructure de communation, crises de succession, expéditions punitives, asséchement du Trésor, versements forcés d'indemnités aux consulats et légations étrangères, sécheresses répétitives de 1895 à 1898, dépenses éxtravagantes du jeune Abdelaziz, achats d'armes et de munitions pour lutter contre les nombreux prétendants et tribus rebelles, amenuisement des rentrées fiscales, incompétence d'une administration corrompue à mort, manque de probité et de civilité de la part des fonctionnaires Makhzen, propagation des famines et pandémies.....

  Bref, le Maroc entre dans le XXème siècle dans une situation de désagrégation totale, menacé par ailleurs d'une banqueroute inévitable. 

  Seule la voie dangereuse des emprunts lui restait ouverte. Le Royaume s'y engagea. La France parvint à écarter ses rivales et, ministres, diplomates et financiers parisiens, dans une coalition à toute épreuve, s'emparèrent de cette belle acquisition qu'est le Maroc.

   Cette relation a pour objet de décrire la situation du pays à cette époque et d'exposer des faits souvent douloureux, ayant existé et ne pouvant être effacés ou modifiés. Il s'agit pour nous de restituer leur contexte, tout en ressuscitant une mémoire souvent pervertie par nombre d' "historiens" indélicats.                     Suite......

                                                  Medisma

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents