Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Analyse des cours de l’or et de l’argent-métal*

Publié par medisma sur 4 Avril 2013, 21:27pm

Catégories : #lintegral

 

or-et-argent3-300x202.jpgDe 2001 à 2011, l’or est monté de 254 à 1.923 et l’argent-métal de 4,10 à 49,41 dollars US l’once. Le premier a vu son prix multiplié par 7,57 et le second par 12,05. Ils sont depuis le début 2011 tous les deux en forte correction baissière. En se basant sur la technique de prévision graphique dite des “retracements” de Fibonacci, l’or pourrait, s’il corrigeait de 38,20% son mouvement de hausse, chuter vers 1.300 (1.295,92 exactement). Et même vers 1.090 (1.088,91 exactement) s’il corrigeait de 50%. L’argent-métal a quant à lui déjà corrigé de 50% à 26,75. S’il corrigeait de 61,80% il pourrait  chuter vers 21,50 (21,41 exactement). Il est normal que l’argent-métal corrige à la baisse plus que l’or puisqu’il est initialement monté plus que ce dernier et qu’il est traditionnellement plus volatile.

Nous ne savons évidemment pas ce qu’il va se passer prochainement pour ces deux métaux précieux, personne n’étant d’ailleurs en mesure de le savoir (sauf probablement les chefs traders des trois ou quatre bullion banks et de la BRI qui manipulent à la baisse ces actifs via les marchés à terme sur ordre des banques centrales occidentales) puisque cela dépend aussi de l’évolution du dollar US, dont la hausse actuelle est mécaniquement négative pour tous les actifs exprimés dans cette monnaie (y compris pour les indices boursiers US en général même s’il ne la prennent pas encore en compte ne considérant que les liquidités massives créées artificiellement par la Federal Reserve US pour les propulser à la hausse).

http://www.usatoday.com/story/money/markets/2013/03/30/resurgent-dollar-could-hurt-sp-500-earnings/2038173/

L’achat de métaux précieux protège contre la chute du dollar US et les tensions inflationnistes qui en résultent (ce qui s’est produit de 2001 à début 2011) mais il ne protège généralement pas contre la chute de l’euro et/ou du yen contre dollar US (comme on a pu le voir du début 2011 à maintenant) étant donné que lesdits métaux sont principalement côtés et traités en dollars US. L’or, en particulier, étant l’anti-dollar US, il y a fort à parier que, même si l’euro venait à imploser puis à disparaitre sous sa forme actuelle, c’est le dollar US qui monterait et non pas l’or (sauf marginalement quand on l’exprime en euros).

Pour le cas où les supports en dollars US vers 1.520 sur l’or et vers 26 sur l’argent-métal devaient être cassés à la baisse, il y a une forte probabilité (si l’on se base sur les projections de Fibonacci) que le premier chute vers 1.300 et le second vers 21,50 d’ici le milieu de l’année 2013 avant que les manipulateurs couvrent leurs positions shorts actuelles, sans présager d’ailleurs de la possible remontée de ces deux métaux dans la deuxième moitié de ladite année 2013, une fois les marchés ayant été temporairement débarrassés desdits manipulateurs qui ne prendront pas le risque de rester shorts ou de mettre en place de nouveaux shorts après de telles corrections baissières.

Pour ce qui concerne l’indice HUI des actions des sociétés minières, qui n’est pas seulement lié à l’évolution des prix de l’or et de l’argent-métal mais aussi à celle du cuivre (lequel s’est retourné à la baisse) et des indices boursiers en général (qui n’ont pas encore vraiment commencé leur correction), il a déjà corrigé de 50% à 320,65 et pourrait chuter vers 253 s’il corrigeait à la baisse comme l’argent-métal pourrait le faire de 61,80%. Les actions des sociétés minières présentant, à notre avis, un risque de correction plus grand que les métaux eux-mêmes (1/ parce que ce ne sont que des actifs papiers alors que les métaux sont des actifs réels et 2/ parce que leurs coûts d’extraction des métaux et de fonctionnement en général ont fortement augmenté alors même que les prix des métaux ont baissé ce qui fait disparaitre leurs bénéfices), il n’y a pas lieu actuellement de conserver ces actions (si l’on en a encore) alors que, tant que les supports respectifs vers 1.520 et 26 sur l’or et l’argent-métal ne sont pas cassés à la baisse, il n’y a pas de certitude qu’ils puissent baisser plus avant à court terme mais il est prudent de diminuer fortement les positions haussières ou de les arbitrer en partie. D’autant que les sociétés minières ayant repris leurs pratiques de hedging, elles limitent par leur propre trading les possibilités de reprise des métaux.

Pour vraiment rétablir leur tendance haussière à court et moyen terme et sortir de leur zone actuelle de risque de baisse, il faudrait que l’or casse les 1.700 et l’argent-métal les 32,50 dollars US l’once à la hausse, ce qui n’en prend pas le chemin puisqu’ils restent sous pression et que chacune de leurs reprises techniques timides sont presque aussitôt contrées. Il y a lieu, évidemment, de ne plus du tout détenir de platine ou de palladium qui sont correctement évalués.

On trouvera dans notre étude ci-dessous une explication des raisons du mouvement récent des métaux:

imagesCAJVYPNH.jpgLes banques centrales occidentales, pour faire chuter les prix des métaux précieux dont la continuation de la hausse menaçait tout le système monétaire actuel des monnaies de papier, ont créé via les bullion banks et les marchés à terme du métal papier pour plus de 200 fois le métal physique sous-jacent. Cela équivaut à avoir un double marché des métaux (comme il y a eu jadis un double marché des changes), le papier prenant actuellement le pas sur le physique, d’où la baisse actuelle des prix des métaux papiers (ayant formé une bulle en cours d’explosion) qui se répercute inévitablement sur les métaux physiques jusqu’à ce que probablement ils se rapprochent de leurs coûts de production. Un processus analogue de monétisation massive ayant été mis en place sur les marchés d’actions en général, ils sont vraisemblablement programmés pour s’écrouler… Quand un actif essentiel comme l’or chute, les autres ne tardent pas à suivre. C’est l’effet domino. Les dommages directs et collatéraux de la chute des métaux précieux tant sur le système bancaire mondial que sur l’équilibre financier des BRIC et autres pays émergents -qui sont déjà suffisamment précaires- feront vite regretter à nos banquiers centraux occidentaux les politiques de destruction qu’ils mettent en place. Gardez temporairement le plus de cash possible disponible et vos investissements dans les actifs réels (immobilier, terres agricoles, œuvres d’art, etc.).  [FMG]

* selon les “retracements” de Fibonacci

http://goldsilverworlds.com/gold-silver-insights/the-great-disconnect-between-paper-physical-silver/

http://bullmarketthinking.com/bill-gross-fed-claims-to-own-a-few-billion-in-fort-knox-gold-with-nothing-in-the-vault-to-back-it-up-amazing/

http://www.moneynews.com/InvestingAnalysis/El-Erian-Fed-market-central-banks/2013/03/29/id/496934

http://www.mineweb.com/mineweb/content/en/mineweb-gold-news?oid=151624&sn=Detail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
L'or reprend des couleurs peu a peu
http://www.lecoursdelor.fr/2016/10/legere-progression-de-lor.html
Répondre
M
Le site est bien. Merci
Répondre
L
Bonjour comme bien mentionné au niveau de l'article, les sociétés minières ayant pratiquent le hedging ce qui impacte le cours du cuivre. S'il était de l'ordre 320,65 en Avril 2013 il passe actuellement à des niveaux nettement supérieur.
D'ailleurs, pour voir sa courbe et son histoire de change sur les marchés mondiaux, il suffit de visiter ce site : http://www.47carat.com/cours-du-cuivre/
Merci
Répondre
G
L'or-papier...rien que le nom renseigne sur la nature même du produit....
Répondre
S
Qui voudra vendre de l’Or au prix fixé par les US ? personne !! donc le marché va t’il s’arrêter ? en $ oui, mais pas dans les autres monnaies,
et la cotation officielle sera repris par ? la Chine ? c’est possible mais elle ne voudra pas dévaloriser le stock de papier toilette qui lui reste et qu’elle cherche a écouler aussi vite qu’un détenteur de faux billets.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents